Le chemin vers l’universel n’est pas gratuit, il est inconditionnel

lightbody1

Beaucoup de gens qui n’étaient pas encore touchés par notre « folie hérétique New Age », commencent à se poser des questions : serait-ce vrai? Serait-il possible que ces choses aient une logique?

Oui. Quelque chose a changé dans le monde. « El desmoronamiento » (la ruine, la chute) des structures stabilisées a commencé – c’est inéluctable- et cela se poursuivra durant plusieurs décennies. A chaque nouveau stade d’effritement des concepts, des institutions, des nationalités, des organisations, de nouvelles structures apparaitront pour les remplacer dans une toute nouvelle version, tellement différente dans son assise de base, dans son concept psychologique et énergétique que l’on se demandera comment on n’a vécu « avant » cette reconnexion à la modernité.

Pour les plus « vieux » d’entre nous, nous sommes passés sans vraiment nous en rendre compte de l’autre côté du miroir, sans certitudes quant à ce qui est en train de se produire en nous, autour de nous : ce flottement des structures physiques demande un renforcement des valeurs individuelles psychiques et spirituelles : quand tout fout le camp, la Foi apparaît! Nous avons travaillé à prophétiser et maintenant, il faut vivre dans le flux du nouveau et ce n’est pas si évident que cela semblait en théorie.

Je ne parle pas de la foi en Dieu ou dans une croyance particulière. d’ailleurs pour moi l’athéisme est une croyance comme une autre, qui ne vaut ni plus ni moins que d’autres théories.

La seule chose dont je suis sûre est mon expérience quotidienne. Et même au dedans de cela, je dois me méfier de mes sens et de mon cerveau qui va être tantôt heureux ou tantôt triste parce que je n’aurais pas reçu assez de soleil, ou que je n’aurais assez dormi, ou mangé des choses qui me serviront à me sentir tonique et éveillée. Toute notre vie dépend de notre énergie,et de l’interprétation que nous donnons aux situations ; cette interprétation est influencée par nos désirs/frustrations favorisant nos projections sur le futur, issus aussi de notre mémoire passée personnelle, et de celle « invisible » qui provient de notre famille. Nous sommes le fruit d’une hallucination collective jusqu’au moment où nous mettons notre curseur du réel au point Zéro du temps personnel, ce temps personnel est appelé « moment présent ». C’est un instant où notre conscience de nous-mêmes et le temps sont unifiés au point de n’être qu’UN. Alors, notre existence semble devenue plus lourde, plus « réelle » et au dedans et autour de soi, l’énergie de la vie devient palpable : toute les choses, toutes les sensations sont « Vie ». Le Tout et notre conscience « moi »sont unis en une expérience sensible partagée. Appelons cela un éveil à Soi ou au Soi selon la profondeur et l’amplitude de la Conscience, sa capacité d’extension et de dépersonnalisation -à ce moment précis de notre histoire personnelle.

Ce flux de vie est un courant ressenti à la fois à l’extérieur de soi et au-dedans ; plus on l’incorpore moins on reste soi-même, plus on devient « l’autre », l’alentours, le monde, la planète, bref tout ce à quoi nous pouvons nous identifier énergétiquement et psychologiquement.

Après cette expérience, décrite par Krisnamurti, Eckart Tolle, Inélia Benz ou mes textes antérieurs, vous n’avez plus besoin d’avoir peur. Ou plutôt vous comprenez que la Peur est une énergie, un courant inférieur à celui de la Vie Vivante. La peur est l’énergie stagnante et en train de se cristallisée, comme une boue. On vit dedans tant que l’on n’est pas prêt à voir autre chose. Mais voir autre chose ne consiste pas à s’élever dans des dimensions parallèles, la capacité d’expérience de la Conscience permet tout dés lors que l’on y est « ouvert », c’est-à-dire « réceptif ». On peut voir ce sur quoi on est attiré, on se sent proche. Un coeur pur voit des fées, un cœur intense voit des Anges, un cœur scientifique voit des ondes temporelles, un coeur terrestre voit et reçoit les éléments terrestres comme des Esprits. Et on peut tous les rencontrer à des moments différents, pour en faire l’expérience.

Reste à définir à quoi on désire être réceptif, à quoi on destine son énergie d’amour et sa conscience. Alors, un autre son de cloche accompagne le texte que j’associe à celui-ci! Ce qui y est dit est vrai…autant que j’ai pu l’expérimenter ! Bonne lecture et merveilleuses expérimentations à tous !

Lila

http://www.lilaluz.net/2014/06/le-chemin-vers-l-universel-n-est-pas-gratuit-il-est-inconditionnel.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *