Le couple cristal

Le couple cristal

La relation cristal dans la voie du couple

La voie du couple est une véritable voie d’Éveil.Ce n’est pas vraiment tendre.

Ce n’est pas toujours doux.

C’est fort impermanent…

Les galets de nos égos ont tant à polir ; brassés, roulés, rejetés, projetés, abrasés, l’océan sait s’y prendre pour que perce la voute étoilée dans la faille granitique de nos petits « moi » en soif d’amour. Et l’océan dépose alors sur nos bouches de mioches ébahis, paillettes et cristaux ! Oui… cela brille ! Mais c’est du sel que ta langue accueille. Pas du miel.

Réjouis-toi ! L’amour véritable prend des chemins de vie ! Et la vie pulse inexorablement dans tous les canaux de la vie, que tu le veuilles ou non. La vie est toujours à TA recherche. Toujours ! Même dans ce qui meurt… aussi fou que cela puisse paraitre ! Cependant, il y a des pièges… des leurres… des impasses… es-tu prêt(e) à apprendre ce que l’on n’apprend pas « au cathé, au JT de 20h ou chez papa/maman » ?

Le couple en éveil…

La phrase est séduisante. Courte, clinquante, pourvoyeuse de richesses inédites et mystérieuses…

L’intention est Grande. L’égo peut bien en récupérer quelques miettes, ce vorace ! Et qu’est-ce donc que cet éveil sous les tenues de camouflage ?

T’as-t-on simplement dit que le couple est une voie dangereuse ? Oui, c’est un peu excessif… et cependant… Tu t’y égareras cent fois. Tu t’y perdras mille fois ! Tu t’y rejetteras et t’y abandonneras encore et encore… tu t’y trahiras, tu t’y cloueras aussi… Et cependant, tu t’y rencontreras autant… mille fois autant !

« L’amour » ça fait mal ! oui, il est vrai. Nous sommes pavés de vieilles attentes… et lorsque le « petit moi » se rassure un peu et écoute pour grandir et s’élever comme cime de pin vers le soleil, que se passe-t-il ? Une divine surprise ! Un mystère plus grand.

Alors… comment faire pour que son couple dure ? Cesse donc d’entretenir la question dans les tiroirs de tes étagères poussiéreuses. Fermes le tiroir à clef et tiens, jette la clé ! Vis la réponse. Vis-la vraiment. C’est effrayant, certes, et la vie est à ce juste prix. Un prix inquantifiable. Une justesse inqualifiable. Aimer pour aimer. C’est Tout. Non pas un point c’est tout. Non… C’est TOUT.

Dégomme tes barrières, effondre tes murailles, traverse tes miroirs transcende tes nuits-noires d’âme, seul(e) et ensemble. Il est là le risque ! Tremble car c’est là le danger ! Te montrez…Être vu… au risque de…

Nous avons tous appris, très tôt, à nous camoufler pour gagner l’amour conditionné de ceux que nous aimions alors… il s’est ainsi créé un interstice en nous… certains diraient un gouffre… regardons mieux l’interstice… cette fine faille comme une rupture entre le « moi » et l’âme… une anfractuosité coupante, infime mais saillante… ruisselante de peines, de rages et de terreurs comme autant de gouttelettes de sang stérile perdues, en vain, dans le creuset-tombeau de l’égo. Oui, car l’égo ne veut pas bouger et il est malin pour nous faire croire que nous sommes les maitres du jeu ! Il peut nous emmurer vivant(e) dans des subterfuges ubuesques !

Alors, retournons à l’humus écumant de notre être… l’humilité… c’est quoi, être humble dans le couple ? Voici ce que je perçois, entraperçoit… ce n’est pas suffisant de théoriser ses ombres… il faut bien, à moment donné, les mettre au monde pour qu’elles aient une vie indépendante de la nôtre et de celle du couple. Je crois qu’il faut OSER ! Phrase un peu bateau, mais qui peut s’avérer utile lorsqu’on navigue sur l’océan du Couple Sacré !

Oser quoi en fait ? La transparence. Donner une chance à la pureté cristalline de l’être de se manifester ! Et d’une telle manière que l’égo (même spirituel) ne puisse pas le récupérer à son profit. OSER la TRANSPARENCE avec son compagnon de vie. Tant que chacun refuse de témoigner devant l’autre, de ce qu’il ressent, de ce qu’il vit, de ce qu’il fait… de QUI il EST… il n’y aura aucun miracle. Aucune guérison. Aucune modification profonde de la manifestation de l’Être ! Car ici, si nous nous taisons, nous ne nourrissons que les blessures de l’enfant que nous avons été, jadis. Ici, nous vivrions à partir de l’illusion d’être séparé de l’Amour véritable.

Se montrer misérable, petit, à l’étroit, étriqué même dans nos tristes habits de peau… peu intelligent, peu flexible, peu tolérant, si peu empathique et avec une joie ténue…pas aimable, n’est-ce pas ? oui, mais…

OSER la pureté cristalline de l’être, au cœur du couple, passe par cette audace folle, ce courage guerrier, cette force de l’âme et cette confiance incroyable qui rend à la morale sa fade panoplie de parade !

La relation dans le couple n’est plus perturbée par des ombres cachées. Ces fantômes muselés dans les placards qui grincent d’effroi… En le dévoilant, tu les mets en lumière et en deviens libre ! Il n’y a plus de mensonge. Plus d’hypocrisie. Tu montres ton vrai visage à l’Autre, celui ou celle que tu aimes. Ce que tu exprimes dans le creuset de ta parole est en résonnance avec ta vibration intérieure. Il n’y a là aucune trahison possible. Il n’y a plus d’intention déguisée, de reproche à formuler ou à recevoir car il n’y a rien à défendre, rien à démontrer ou à prouver. Seulement la volonté profonde d’être AUTHENTIQUE, VISIBLE &… VULNÉRABLE.

Il est là, le danger, imagine-t-on. Mais le véritable danger c’est peut-être de ne jamais se mettre nu face à l’Aimé(e) et de n’être en retour, jamais véritablement, aimé(e) ! Ça c’est un risque insensé alors que nous recherchons cet inconditionnel amour ! C’est pure folie ! Car c’est dans cette nudité que se trouve la véritable force divine. Lorsque la peur de ce que l’on cache s’annihile, l’ombre disparait et l’Amour pulse de la source manifestée que tu es ! C’est le seul sel de la vie. C’est comme un acte de confession où peut se dire ce que tu considères comme un « péché » (mettez le mot que vous souhaitez), cette chose en toi perçue comme immonde mais qui n’est que le reflet de l’expérience de la blessure originelle : cette croyance tenace de ne pas pouvoir être aimé(e). C’est une croyance limitante, sabotante, qui te fait détruire la beauté et la dimension cristalline du vivant : en toi, en l’autre, dans ton couple, dans le monde !

Parler, Se dire, est une offrande lumineuse qui sépare le cri de la parole vivante et vibrante de l’énergie divine.

OSER cette dimension, cette transparence de l’être, ce dépouillement absolu, c’est un acte de pardon véritable. Un pardon envers toi-même. Un acte d’amour pour toi, que tu offres à cet Autre, l’Aimé(e).

Cet Autre, l’Aimé(e), qui accueille l’intime de toi se sent respecté(e). Bien au-delà des réactions de son enfant blessé, à l’écoute de ta parole véritable, de cet indicible et irréductible qui cherche à s’extraire de son Adama, son âme ressent ta sincérité. Dans le Couple Sacré, la sincérité est le ciel inspirant qui nous sépare de l’illusoire ! Tu l’invites ainsi à se placer à ton côté (et non en face, comme dans un combat) au cœur du Sacré du Couple, dans la vérité de l’instant. Si tu te caches toujours, l’instant présent est une chimère pour le couple. Mais ton égo, lui, sera mille fois glorifié ! Mille fois autant… l’âme de l’Autre, « insignifiante » et méprisée par ton égo, tuméfiée, mille fois piétinée. Mille fois autant…

La guidance cristalline, dans l’athanor du Couple Sacré, est là, dans cette faille, cet interstice misérable de nos conditions humaines et aimantes… c’est cela, à mes yeux, le véritable dépouillement. Qu’y a-t-il d’autre ?

Puissent nos chemins vous inspirez à entrer avec AUDACE dans vos hivers intérieurs et renaître à cette dimension du couple cristal. Puissions-nous en avoir le même courage. La foi et la joie d’entrer dans la danse mouvante de la vie, sans illusion, avec ferveur et intensité !

Cristallinement vôtre

Muriel Lacombe
http://www.prieuresourcecristal.fr/423602848?b=7247D166825BD455E2ECF0D0E521C9CD2363C68F

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *