Le don du Lion : La Simplicité

lion astro

Douze signes zodiacaux, douze dons de l’esprit pour être en harmonie avec le Cosmos. L’extrait qui suit provient du livre Triptyque astrologique de Dane Rudhyar, Éditions du Rocher, 1985.

On donne en botanique le nom d’héliotropisme au mouvement instinctif des plantes dont les feuilles vertes, avides de lumière, se tournent vers le rayons du soleil. Lorsqu’un être humain se tourne vers l’est afin de célébrer par des prières la résurgence quotidienne du soleil, on parle de dévotion religieuse.
Après avoir fait l’expérience merveilleuse d’un état extatique où il s’est senti soleil et source de lumière, un homme revendique le privilège de devenir objet d’adoration, sinon en tant qu’incarnation de l’astre divin, au moins comme intermédiaire indispensable entre le soleil et les êtres humains, entre le domaine d’une splendeur lumineuses créatrice et celui des créatures terrestres, opaques, alourdies par la matière.

Mais toute lumière projette nécessairement une ombre; c’est son destin fatidique. Le type Lion a tendance à vivre ce grand drame avec une intensité particulière. Il ressent le dualisme de la lumière et de l’ombre qu’elle projette, d,une manière d’autant plus intense et souvent tragique qu’il n’est, dans bien des cas, pas capable d’affronter l’ombre qui remonte des profondeurs de sa psyché et, moins encore, de devenir «translucide». Alors l’individu Lion gesticule, arpente à grands pas la scène de son entourage, projetant les images ténébreuses de son inconscient sur tous ceux qui sont prêts à les recevoir et à en supporter le fardeau parce qu’ils sont fascinés par le rayonnement émotionnel qui émane de cette nature léonine.

Qu’il soit grand-prête ou roi tout-puissant, l’autocrate léonin se voit contraint à des mises en scène dramatiques de plus en plus grandioses, de plus en plus fantastiques et ahurissantes, afin d’aviver par tous les moyens possibles la dévotion aveugle de ses esclaves subjugués. Ses croisades vers le soleil se poursuivent sur des monceaux de cadavres, ceux de milliers d’esclaves sacrifiés à une marche tout aussi glorieuse que vaine.

À ce type l’Esprit peut offrir un don des plus précieux; c’est la simplicité. Satisfait d’être uniquement ce qu’il est, poursuivant sa tâche terrestre mais toujours ouvert et noble, l’être humain rayonnant de lumière solaire peut aussi connaître le silence des étoiles même durant les midis les plus vibrants d’énergie créatrice. La translucidité parfaite de son âme et de ses facultés mentales permet aux rayons lumineux de le traverser, sans altération par une ombre épaisse pour ceux qu’ils touchent. Le chemin que dessinent ses pas est illuminé et les paroles qu’il prononce, véridiques.

Dane Rudhyar.

https://astraum.wordpress.com/articles-2/12-signes-12-dons-de-lesprit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *