Le don du Scorpion : La non-identification

scorpion astro

Douze signes zodiacaux, douze dons de l’esprit pour être en harmonie avec le Cosmos. Les extraits qui suivent proviennent du livre Triptyque astrologique de Dane Rudhyar, Éditions du Rocher, 1985.

Les dons décrit par Dane Rudhyar, sont des qualités inhérentes au signe mais qui restent à améliorer, à perfectionner, à «agrandir». À un moment ou un autre de leur vie, la plupart des êtres humains éprouvent le désir intense de s’unir totalement à la personne qu’ils aiment plus que tout ou, dans d’autres cas, de permettre à l’esprit de corps qui anime leur groupe religieux ou l’institution sociale dont ils font partie, d’absorber complètement leurs activités intellectuelles et même leur vie affective.

Renoncer à l’insularité et se mêler aux autres; fiancer la conscience individuelle à la communauté humaine et se fondre dans la grande Fraternité des âmes; abandonner les rêves individuels et laisser la révélation de cohortes célestes embrasser notre conscience: ce sont tous les symptômes d’un désir passionné d’identification à quelque chose qui nous dépasse, désir qui surgit des profondeurs de notre être et accompagne une crise de métamorphose.

Certains individus laissent cette passion atteindre une intensité si dense, si compulsive, qu’ils deviennent des «avatars» de l’humanité totale, des incarnations de la divinité qui dort en tout être humain. Ces hommes sont les prophètes, les grands visionnaires et les leaders de la race humaine.

D’autres, se voient précipités dans des tourbillons de forces élémentaires qui déchiquètent la substance de leur intelligence et parfois même de leurs corps; ils s’écroulent, et deviennent tôt ou tard la proie des Puissances ténébreuses qui hantent les profondeurs de l’inconscience totale.

La sexualité est la forme la plus primitive que prend ce désir ardent d’union intégrale avec un autre être; voilà pourquoi la tradition astrologique associe intimement le signe zodiacal du Scorpion à cette activité fondamentale de l’existence humaine.

On peut parler d’abandon de soi; mais ce rite mystérieux d’identification est bien plus profond. Si le processus est vraiment positif, c’est seulement le Moi et son désir de séparativité qui sont abandonnés. Mais il nous faut aussi maintenir le caractère essentiel de ce qui vibre au centre de notre être, le Soi. Le rêveur doit rester conscient du fait qu’il rêve, sinon il se verrait absorbé par l’ombre que suscite inévitablement tout idéal.

Le Don du Scorpion est donc celui de pouvoir maintenir l’intégrité du Soi alors même que tout ce qui semblait «nous» est consumé par une passion qui nous dépasse. C’est le pouvoir de ne pas être absorbé, alors même que notre désir intense de nous perdre absorbe toute résistance. C’est le pouvoir de dire «Non», alors que tout en nous dit «Oui»; c’est le pouvoir de non-identification.

Le processus d’identification temporaire à ce qu’on adore est une étape normale de croissance. Celui qui a une nature affective stable et qui peut maintenir son identité spirituelle au cours d’attachements passionnés, émotionnels ou intellectuels, accepte consciemment de jouer le rôle. Il est la flamme aussi bien que l’âtre où se consume son être. Il contient, tout en étant le contenu. Son être peut vibrer en totalité sous le déchaînement d’un pouvoir qui le dépasse, mais il reste ferme, totalement conscient.

Dane Rudhyar.

https://astraum.wordpress.com/articles-2/12-signes-12-dons-de-lesprit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *