Le karma ou le pouvoir qui dirige toutes choses

karma de vie

Beaucoup de gens se demandent ce qu’est le karma. Cette notion, il est vrai, est encore trop abstraite, ou trop inhabituelle dans la vie de tous les jours ou simplement dans la démarche consciente de chacune de vos journées. Oui, ce qu’il faut comprendre, c’est que le karma se vit et que vous n’arriverez à trouver la plénitude que dans un karma équilibré.

Le karma, c’est à la fois la loi de rétribution, la loi de renaissance et la loi d’attraction/répulsion. Ce d’origine sanskrite nous vient des temps anciens, où les principes des lois intemporelles étaient enseignés par les sages.

Et puis il faut reconnaître que le karma ne se trompe jamais. Aïe, me direz-vous ! Oui c’est vrai, une épreuve de karma n’est pas (toujours) tendre, mais cela veut aussi dire que vous n’avez pas été tendre avec la Vie et qu’elle vous le rend en parfait équilibre avec la justice divine. Cela signifie également que le karma gouverne profondément toutes les relations de tous les êtres et des règnes entre eux (minéral, végétal, animal, humain, cosmique).

QU’EST-CE QU’UN KARMA ?

C’est une énergie qui n’est gérée ni à l’équilibre, ni dans l’amour. Du coup, elle se crée, vit et retourne à son créateur. Vous êtes le créateur de votre futur! La somme de tous ces déséquilibres est notée dans votre bibliothèque personnelle où tout est inscrit : le passé comme le présent, la somme de toutes vos pensées, actes et paroles… Toutes les bêtises, les méchancetés, les critiques, les injures, les bassesses, etc. Mais aussi, tous les mots d’amour, de joie, les rires, les actes bienveillants, etc.

L’énergie est le fruit de notre propre création par la pensée, les paroles et les actions. Nous avons deux lignes bien distinctes : une pensée de destruction ou de rayonnement. Vous créez de la conscience et la conscience est de l’énergie. C’est de l’énergie vivante en vibration. Soit vous insufflez votre pensée vers le bien (comme je souhaite à cet homme un prompt rétablissement, ou comme je vais aider cette femme à comprendre sa problématique) ; soit dans le mal (par exemple en souhaitant à ma voisine trop bruyante à mon goût de se casser une jambe dans les escaliers de l’immeuble, etc.) L’énergie que vous mettez dans vos pensées est tout à fait révélatrice de ce que sont vos karmas à dépasser. Ce que vous aimez ou détestez vous montre le Voie de vos karmas. Plus l’énergie de ce que vous détestez ou de ce que vous aimez est forte, plus votre karma se créer.

C’est ainsi et la loi d’attraction, fait le reste. Que vous créiez du bien ou du mal, tout vous sera renvoyé, et ce de manière stratégique ! Votre âme, qui est le directeur du karma (ou votre agent karmique) est le maitre en la matière. Elle va décider de ce que vous avec à vivre comme épreuve, pour votre bien suprême, pour vous offrir l’opportunité d’évoluer(même si vous croyez le contraire)…

SORTIR DE LA DOCTRINE « ŒIL POUR ŒIL, DENT POUR DENT » (LOI DU TALION)

La nature de vos karmas dépend de toute l’énergie mise en œuvre, son déterminisme et les outils dont vous vous êtes servis. Le karma, dans le sens négatif, se crée dès lors qu’un désir intense et égoïste est comblé –même si aux yeux de son auteur, l’acte était moralement « acceptable ». Le fait de souhaiter du mal en pensée suffit à vous plonger dans l’énergie du négatif pour engendrer un karma de cette nature. Si vous teintez vos pensées, vos paroles et vos actes avec de l’énergie lourde (colère, frustration, jalousie, etc.), comprenez que tout ce que vous pensez, dites, ou faites vous sera retourné à l’exactitude.

Voici un florilège de pensées à nature karmique –car elles rompent la loi d’équilibre et vous reviendront pour être nettoyées (car vous en êtes l’auteur) :

« Je veux vendre cette voiture/maison, même si je sais que son prix n’est pas du tout le prix juste (c’est du vol) ;

_ Ce type qui vient de me doubler conduit comme un fou ! J’espère qu’il aura un accident, ça lui apprendra (je projette sur l’autre une intention de revanche)

_ Je veux devenir quelqu’un à tout prix, même si je dois mentir, escroquer, ou coucher pour y arriver (l’idée est qu’il faut parvenir à ses fins coûte que coûte, au risque de bafouer la morale : ce qui est juste pour le bien commun) ;

_ Avoir son amour est simple : j’ai un chéquier. (Croire que l’amour peut s’acheter)

_ Tu me quittes ? Je te hais et te souhaite tout les malheurs possible pour que tu souffres autant que je souffre (la malédiction : le fait de mal-dire sont les « mots-dits » (maudits) qui engendreront plus tard la « mal-a-dit » -maladie…) »

Exemple de karma qui doit être appréhendé avec de la hauteur :

Vous manquez toujours d’argent. Peut-être avez-vous à en comprendre sa valeur pour l’avoir trop (ou mal) dépensé en d’autres temps… Si vous êtes célibataire peut-être avez-vous à appréhender un karma de dévergondage. Si vous vous sentez mal aimé, peut-être avez-vous à appréhender un karma de haine, ou de séparativité, etc. Ce ne sont là que des exemples,dans une multitude de karmas possibles et imaginables, mais dont chaque vie put faire l’expérience en fonction du côté de la balance où l’être penche. Chaque vie est absolument unique, ainsi que chaque destin. Il ne peut y avoir de jugement sur le karma d’un tel ou d’une telle.

Retenons ceci : la pensée est soit lumière ou ténèbres ; celle-ci devient de la substance et engendre une énergie et qui se matérialise. Cette énergie de vie influence donc notre vie, celle du ou des destinataires, mais aussi celle de tous les êtres de la planète et au-delà. Car tout est interconnecté. Une pensée, lorsqu’elle est créée, est projetée tel comme un son dans les airs. Il est infini.

NE PAS GÉNÉRER DE KARMA

Pour ne pas faire du karma, surveillez (toutes !) vos pensées, vos paroles et vos actes et ce de manières constante
! Même quand vous êtes à bout, et que tout est contre vous, que les gens n’avancent pas, ou que les impôts vous réclament de l’argent, que vous vous faites jeter par d’autres, et que la vie ne comble aucune de vos attentes, veillez à demeurer dans le silence. Et si vous ne le faites pas pour vous, faites-le au moins pour les autres –car l’humanité occupe un seul et même champ énergétique, qui est la somme de toutes les forme-pensées et des énergies déversées dans le bocal terrestre… Ne vous a-t-on pas appris à ne pas faire pipi dans l’eau du bain à la piscine ? Alors pourquoi continuer de polluer le bocal de l’humanité ?

Vous aussi, vous pouvez être un héros : 12 secondes pour sauver le monde !

Vous devez en conscience apprendre à faire attention et à être responsable de vos actes, pensées et paroles à chaque instant. Si malheureusement, vous vous laissez entrainer par une réaction forte et que vous pestez, ou jurez, sachez qu’il n’est pas trop tard pour (encore) bien faire ! Vous avez 12 secondes pour arrêter ! Pourquoi ? Car c’est le temps que met une pensée à se créer dans la matière. 12 secondes, c’est le temps d’une respiration énergétique, ou en encore le temps que met votre pensée à colorer votre aura en effectuant trois fois le tour de votre corps énergétique avant d’être expulsée dans le bocal commun (ceux qui ont la faculté de voir l’aura peuvent détecter les différentes couleurs autour des personnes qui caractérisent la qualité de leur pensée dans le moment. Exemple : du rouge sombre correspond à une colère brutale, etc.). Vous pouvez mettre ce temps à profit et vous calmer, demander pardon et vous remettre dans l’esprit d’équilibre pour contrôler vos émotions.

« Plus facile à dire qu’à faire ! », me répondrez-vous un chronomètre à la main ! Soit, mais si vous n’appliquez pas cette loi, il faudra en reprendre pour une nouvelle vie d’épuration après celle-ci.

C’est-à-dire ?

Tout vous sera rendu au centime ; tout ce qui a été fait vous sera fait. C’est ça la justice divine ! Et pour ce faire, vous aurez à travailler avec des outils éminemment logiques, grâce à votre âme.

En commençant par votre corps physique. Vous étiez peut-être un peu trop prétentieux : une petite taille vous aidera à faire preuve d’humilité. Vous étiez peut-être un peu trop narcissique : un grand nez aura peut-être raison des coups d’œil incessants dans le miroir… Vous étiez peut-être un peu trop égoïste : ni frère ni sœur dans cette vie pour vous faire ressentir la solitude… Vous étiez trop colérique ? Un enfant un peu lent pourra vous apprendre à travailler la patience. Etc, etc. La vie est bien faite et vous apprendra à devenir ce que vous n’étiez pas : meilleur.

Votre âme va choisir votre terrain de jeu : le corps d’apparence (grand, petit, beau, laid, type de peau, etc.), mais aussi vos qualités naturelles et tous vos défauts (irascible, égoïste, colérique), et aussi les situations, comme le contexte familial, la géographie, vos rencontres (bonnes et/ou mauvaises).

Quand on comprend les conséquences du karma, on veille sur le champ à y remédier !

COMMENT RÉSORBER MON KARMA ?

Par la conscience à tous les étages.

* Prendre conscience. Dans une démarche consciente, d’abord en appréhendant l’extérieur : « Qu’est-ce que j’ai choisi de vivre ici ? » Appréhender tous les éléments de ma situation. (physique / géographique / familiale / nature). Puis en appréhendant l’intérieur : « Qui suis-je ? » (ressentis, aspirations, identité)

* Lectures d’Âme, c’est-à-dire savoir lire dans les mémoires akashiques. Pour cela, il faudra commencer par apprendre à méditer ; puis, en s’exerçant à la visualisation créatrice,on apprendra à transcender son mental concret en mental supérieur. Ainsi, à force de temps et de persévérance, s’établira une connexion solide avec l’Âme. Je précise qu’établir une connexion avec son âme prend du temps et de nombreuses incarnations avant que le canal ne soit vraiment pur et solide pour s’exercer à la lecture par intuition. Il arrive souvent que les êtres aient des lectures faussées, car ils n’ont accès qu’aux plans inférieurs (comme l’astral). Avoir un canal pur, c’est avoir une vie purifiée et être en exactitude avec les lois de la Vie : ne pas critiquer, ne pas mal dire, ne pas mal penser, etc. L’âme se situe sur le plan de la Vérité, il est donc nécessaire d’être totalement vrai avec elle.

* Dominer le mental. Car ainsi vous pourrait voir clair, c’est-à-dire comprendre que le monde est votre miroir et qu’il vous donne toutes les réponses par un discernement clair et un mental calme. Cela signifie que votre Troisième œil s’ouvre.

* L’état permanent d’un être Spirituel. En cheminant sur la voie de la sagesse, on finit par la trouver ! Comprenez que « karmas » signifient servitudes ! S’en libérer marque le début de la liberté !

DEVENIR UN ÊTRE SPIRITUEL

Devenir un être spirituel, c’est être exigeant ! Je le répète souvent, mais devenir spirituel n’est pas chose facile : on n’apprend pas en cinq minutes à devenir un Sage. Il faut vous entrainer et surtout, recommencer quotidiennement, régulièrement, constamment.

Alors persévérez ! Car votre âme, au regard de vos efforts, peut changer toute la donne ! Elle fait la pluie et le beau temps dans votre vie.

Ayez du détachement ! Soyez humble dans vos compréhensions comme dans vos conquêtes ! Prenez de la hauteur grâce à la patience et au silence.

Une totale absence de critique ! Pas de jugements hâtifs : faites confiance aux lois de la Vie ! Elle est impersonnelle ! Chacun y a droit ! Ne voyez que le divin chez vos frères.Renoncez aux attaques personnelles. Aimer par-dessus tout, ne vous laissez pas absorber par les pensées négatives. Laissez votre cœur dominer, même en cas de tempête.

Du discernement. C’est un fait, dans la plupart des consultations que j’ai eu l’occasion d’effectuer, les êtres ne veulent pas voir ou entendre les vérités. Ça fait mal. On préfère les ignorer. Et pourtant, si on était plus lucide avec soi, on gagnerait tellement de temps (avec soi et pour les autres).

Quand vous entrez dans cette phase de votre vie où vous cherchez des réponses, des explications dans le monde des causes, vous entrez dans le monde de la Spiritualité. Vous comprenez que toutes les choses sont liées les unes aux autres, et alors vous introduisez de la perspective dans votre vie.

NETTOYER UN KARMA

Voici ce qu’il faut savoir pour nettoyer un karma

En prendre conscience sans jugement

* Se sentir responsable (pas de victimisation, ni de culpabilité)
* Faire le triple pardon : je demande pardon à la Vie Grandiose qui m’a donné Vie, je demande pardon à mon âme de ne pas l’avoir écoutée, je demande pardon à l’âme des êtres que j’ai maltraités dans les vies passées.

Quand vous avez compris le karma et ses implications, notamment de votre propre incarnation, vous comprenez que votre dharma et karma sont fondamentalement reliés. Et comme pour toute évolution, les choses prennent du temps…

Nous avons vu les points de l’incarnation liés au karma et avons identifié celui-ci. Nous avons mis en lumière les points essentiels pour éviter de se créer du karma et pour le nettoyer.

Vous aurez compris que le karma est en fait une servitude liée à des actions passées et présentes. Celui-ci entraine de façon inexorable votre (ré-)incarnation, mais influence aussi votre mission de vie.

DIFFÉRENTS KARMAS POUR DIFFÉRENTS ÊTRES EN ÉVOLUTION

Il faut comprendre que vous avez choisi le ou les karma (s) à porter sur vos épaules dans votre incarnation présente. Certains êtres, plus avancés sur le chemin, ont choisi différents types de karmas (en plus du leur) : le karma de groupe / karma national / karma racial / karma mondial. Tout cela résulte de votre propre évolution en fonction de votre âge d’être. Faites l’analogie avec les hommes de la Terre. Nous avons tous un âge terrestre et un champ de conscience qui lui est propre. On ne peut pas demander à un enfant de sept ans de payer son appartement et de conduire une voiture ! Il en va de même pour notre âge être intérieur. En fonction du ou des karmas, que chaque être gagne en conscience ; il aura aussi à accomplir son chemin de vie.

Le chemin de vie régit les différents types d’âges : d’abord évolution personnelle, puis évolution en groupe, puis évolution de l’unité. Cela correspond à des stades d’évolution liés au mental, où l’individu doit à chaque étape tendre vers la conscience du groupe dans son Unité et quitter le champ de conscience purement individuel (« moi, je, centre du monde »…)

* D’abord l’individu doit appréhender la vie instinctive et son application : une mère qui défend son enfant.

* Puis l’individu doit appréhender la sphère du devoir : prendre conscience des responsabilités à assumer et le désir de servir. Comme un père qui doit prendre soin de sa famille et de ses employés –sans escompter de véritable récompense pour son dévouement.

* Puis l’être rentre dans la phase appelée dharma, qui est la Volonté d’exprimer la conscience de groupe. C’est ici que l’être comprend qu’il a un rôle à jouer dans le processus de développement de l’humanité et du monde en général. De manière instinctive, il veut accomplir un service à la Vie pour Elle-même, sans attente de récompense, simplement parce qu’il en ressent le besoin.

LES OPPORTUNITÉS

L’Âme est Amour ! Elle voit tout, entend tout, et comprend tout. Elle n’est pas dépourvue d’intelligence et elle peut selon votre attitude vous offrir les opportunités pour changer de manière radicale votre vie, en offrant les opportunités adaptées. Êtes-vous prêt à vous lancer ?

Bien souvent, la Vie nous envoie de nombreux signaux, des symboles qui sont autant d’opportunités et de coïncidences. Tout cela est lié à votre chemin (qui est votre potentiel de réalisation), que seule votre âme connait.

L’âme fait en sorte d’accélérer le processus. Elle vous offre à chaque instant un potentiel. À nous de nous sentir responsable : pas de victimisation ! Pas de culpabilité ! Et surtout pas d’acte revanchard. Pour le reste, laissez votre âme vous guider.

Soyez opportuniste et laissez-vous guider, sans peur, sans jugement.

DHARMA / VOCATION ?

Certains pensent que le dharma est le fait d’avoir une vocation. Mais la vocation est une Voie du Service. Une vocation se dessine en fonction de l’être et de son contexte. À un moment donné de sa vie, les opportunités ont conduit l’être à se reconnaitre, à se trouver –et ce grâce aux dons développés lors de ses vies passés. Cela ne se choisit pas, il est.

Le dharma ressemble à une quête intérieure qui tout à coup est révélée par notre âme, même si la personnalité ne l’a pas prévu. C’est une révélation qui agit comme une guérison! La vocation elle, perçoit de manière authentique le dessein et lance des appels du pied. Il se peut que la vocation ait un lien avec un karma à résoudre, pour parfaire un acte qui a été manqué dans une autre vie. Par exemple : je suis mort par le feu, je viendrai libérer les âmes du feu en devenant pompier !

En termes d’éducation

Les premiers contacts avec l’âme vont permettre à un être de développer le sens des responsabilités. Pour un enfant, cela est un facteur puissant dans la détermination de son caractère et de sa future vocation. Pour un adolescent, son dessein va s’exprimer par le désir de connaissance et le désir de pratiquer une activité conforme à sa nature. Puis, il comprendra sa tâche au sein du monde et par là, comment établir de justes relations. Quand il est dans une démarche active et participative, alors il devient un centre de magnétisme rayonnant, créateur, capable de tisser le fil d’énergie jusqu’à son être divin.

Le monde change et nous apprenons de plus en plus à être nous-même, à entrevoir la lumière de notre âme. Elle sait ce qui est bon pour nous du point de vue de l’ensemble, car l’accent est désormais placé sur le Bien de l’ensemble en cette ère du Verseau.

Nous sommes à un tournant de notre vie planétaire, et plus vous prendrez conscience de votre karma propre, plus le dharma de l’humanité en sera aisé.

Amour

Côme Shelvène et Yoann Vidor

http://shelvene.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *