Les bonnes personnes ont le droit de dire stop

Les bonnes personnes ne ferment pas boutique pendant les vacances et n’ont pas d’horaires de bureau.

Personne ne les récompense pour ce qu’elles font et elles ne le désirent même pas. Ce sont des personnes d’un genre particulier mais c’est ainsi qu’elles comprennent la vie, et que leur cœur parle.

Pourtant, il est bon de ne pas être trop naïf. Lorsque nous nous sentons vulnérables ou utilisés égoïstement, quelque chose commence à se briser.

Au moment où les bonnes personnes se laissent faire par une autre personne, puis une autre, tout en ressentant l’ombre de l’égoïsme se refermer sur elles, la figure de la déception apparaît alors.

En réalité, c’est quelque chose de plus complexe que ce que nous pensons. Quand quelqu’un fait les choses par volonté libre, c’est son esprit, sa spontanéité et sa propre intégrité qui le guident.

Quand d’autres personnes ignorent ces principes pour arriver à un objectif à la recherche d’un bénéfice propre, au lieu de faire culpabiliser l’autre, nous nous culpabilisons nous-mêmes. C’est la situation la plus commune.

Nous nous disons que nous sommes naïfs, que nous donnons trop, et que nous ne savons pas ressentir les choses.

Tout cela finit par développer une auto-projection négative qui va miner petit à petit notre estime de nous-même d’une manière dangereuse. Nous allons réfléchir à cela dans cet article.

Les enceintes de nos propres châteaux

Quand nous percevons l’invasion de personnes sur nos espaces personnels, nous avons tendance à déployer des stratégies classiques et défensives pour nous protéger.

Parfois, nous rendons les autres responsables de cette injustice. Pourtant, cela n’arrive pas toujours de cette manière…

Les bonnes personnes ont tendance à tourner la tête vers elles-mêmes et à se responsabiliser de cette intrusion.

Elles se voient elles-mêmes trop confiantes, et arrivent à penser que si elles élèvent les enceintes de leurs propres châteaux, elles perdront une partie de ce qu’elles sont, leur équilibre et leurs principes.

Il faut savoir que nous avons tous besoin d’avoir un espace de contrôle et une limite personnelle derrière laquelle il est obligatoire d’élever des barrières pour ne pas que l’on nous porte atteinte.

Pour que vous en soyez d’autant plus convaincu, tenez compte de ces différents aspects :

Mettre des limites ne va pas vous éloigner des autres

Les bonnes personnes ont le droit de dire stop à celles qui se comportent comme des égoïstes avec elles.

Nous savons que ceux qui les entourent sont plus habitués à ce qu’elles leur disent oui, qu’elles soient disponibles et qu’elles les accueillent avec un sourire.

Mettre des limites va vous aider à vous connaître vous-même ainsi que les autres.
Vous devez savoir jusqu’où vous voulez arriver, et à partir de où vous voulez partir. Ainsi, vous devez aussi vous ajuster en fonction des autres.
Au moment où ces limites sont claires, les relations seront bien plus saines.
De plus, cela vous aidera à avoir une meilleure connaissance de vous-même.

L’amour aussi a besoin de limites

Si quelqu’un pense le contraire, il se trompe. Il n’y a pas de contextes plus évidents que les relations affectives, familiales ou amicales dans lesquelles il faut marquer des limites claires.

En réalité, il n’existe pas de relation plus affectueuse ou complice que celle où l’on peut dire à l’autre «non» sans nous inquiéter de ce qu’il va ressentir, et sans avoir peur qu’il se sente offensé ou contrarié.

Dire «je t’aime» ne se traduira jamais par «je suis disposé à faire n’importe quelle chose que tu me demandes, au moment où tu le désires».

Aimer quelqu’un, que ce soit un conjoint, un ami ou un proche, c’est pouvoir agir avec liberté, en accord avec nos principes, sachant que nous allons être respectés à tout moment.

Dire «non» ne fera jamais de vous une mauvaise personne

Avant de convaincre les autres, vous devez vous convaincre vous-même.

Il est nécessaire de pouvoir dire stop, de le dire à voix haute avec conviction et sans avoir honte ou sans se sentir mal.

Pensez que si jour après jour, vous cédez à tout ce que l’on vous demande, ce qui finit pas arriver, c’est que vous n’avez plus d’énergie, d’estime de vous-même, et ainsi, vous devenez quelqu’un que vous n’êtes pas.

Il arrivera un moment où vous désirerez aider véritablement quelqu’un et cela vous sera impossible.

Vous n’aurez plus de force, ni de courage et vous ne croirez plus en vous. Cela doit être clair : les bonnes personnes ont le droit de dire stop.

Cela vous aidera à avoir une meilleure compréhension de ce que vous êtes, et vous le montrerez aux autres.

L’importance de tracer une ligne imaginaire entre vous et les autres

Dresser des enceintes autour de vous ne signifie pas dresser une ligne de punition autour de vous pour les autres, où vous seriez isolé et protégé. C’est tout le contraire…

Tracer des limites, ce n’est pas dresser des murs. Visualisez-le comme une ligne de lumière, comme une ligne d’énergie, que vous tracez autour de votre corps, où vos énergies, vos émotions et vos valeurs sont protégées.

Tout cela va vous offrir une assurance qui vous permettra d’agir pour construire des relations positives.

De cette manière, qui vous aimera vraiment vous comprendra, car les bonnes personnes, même si elles n’ont besoin de rien en échange, ont quand même besoin de réciprocité, et surtout d’être respectées. N’oubliez jamais cela !

nospensees.com

Un commentaire

  • Merci pour ce rappel pas toujours simple à appliquer puisque ceux qui vous entourent vont essayer de vous faire culpabiliser… J’applique au maximum et cela est merveilleux pour mon âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *