Les majuscules

Les majuscules

Nous sommes le Beau, le Bien, le Bon, le Vrai, l’Amour, l’Extase, la Justesse, la Douceur, la Force, la Lumière, et tant d’autres qualités que nous reconnaissons, aimons et recherchons.

J’y ai mis des majuscules, pour signaler le fait que ces qualités que nous sommes, pas juste que nous avons, ne sont pas duelles, c’est a dire qu’elles n’ont pas d’opposés.
Le Beau n’a pas pour opposé le laid, le Bon n’a pas pour opposé le mauvais, le Bien le mal, etc… Ces qualités divines sont ce que nous sommes.

Mais quand ce rayon lumineux de Pure Potentialité passe a travers un filtre de séparation, il se divise, ou semble se diviser.
Le Beau devient le beau, le Bon le bon, le Vrai le vrai… et ils se mettent à avoir des opposés, des contraires.
L’Être devient « je suis moi », à part de « tu es toi » et « il est lui ». Et L’Être filtré devient alors la pierre angulaire de cette expérience de division apparente.
Pourquoi vous en reparler ?

Si nous regardons à présent les définitions que nous avons mises ou associées à ces mots, nous pourrons nous défaire de toutes les addictions et autres douleurs. Car tout ce que nous faisons, nous le faisons pour l’obtention de ces qualités. Mais dès que nos définitions ont un opposé, alors on CRÉE l’expérience de la dualité, et on semble rater encore une fois la qualité solide et permanente de ce que nous recherchons.

Par exemple, si ma définition de l’Amour c’est me faire apprécier par quelqu’un, je viens de créer l’expérience du non-amour. Car cela implique une condition à ce qui n’en n’a pas. Le non-amour devient quand quelqu’un ne m’apprécie pas.

Si ma définition de la paix est l’absence de bruits, ou encore une place à la campagne, je viens là encore de me couper de ma nature… en créant l’envie d’obtenir une paix qui est conditionnée.
Et donc en créant ce que j’appelle aussi la non-paix.
Et il en va ainsi de toutes nos expériences.
car nous recherchons ce que nous croyons être juste, beau, bien,….

Une fois encore , la place de créateur ou décideurs d’expérience… comment ? par nos définitions, compréhensions, qui modèlent le monde que l’on voit. Qui créent les filtres à travers lesquels la Lumière de l’Être Créatrice, Nous, va passer.

Je me suis libéré de plein de trucs cette semaine, rien qu’en regardant, ou en demandant à voir quelles étaient mes croyances, quelles étaient mes définitions de l’amour, de la beauté, du plaisir par exemple.
Et, devant les importances que je lâche, car je me rend compte que je suis le Plaisir que je recherchais dans une expérience particulière, la qualité de l’expérience n’est plus du tout la même.
Elle est dénuée de l’envie d’attraper, de faire mienne.
Elle est dénuée de l’attente de résultat… et de la tension sous-jacente.
Elle est dénuée aussi d’espoirs que cela reste ou s’en aille.

Les envies diminuent car c’est vu que ça n’est plus la forme qui m’amène vraiment le plaisir, mais la lumière sous-jacente, dirigée par mes définitions.
Qui me fait dire que tout est extase… que nous somme l’extase recherchée derrière nos expériences…
Et cela donne une nouvelle marge de contemplation de la merveille à l’œuvre.

En le transposant au groupe, on se télécharge consciemment la conscience que nous somme l’Extase qui peut se révéler ou s’apprécier à travers une forme ou une autre. Je ne marche plus pour obtenir, mais pour voir la forme que l’Extase ou l’Appréciation va prendre pour me/se plaire.

Il y a un message des EE qui porte le nom: « Comment faire l’expérience du non-amour ? », qui nous montre comment on continue à se créer du non-amour… et ainsi à s’en défaire.

bref, à nous de mettre à plat ce que nous croyons être l’amour, ou le bien, ou le vrai, ou le juste… et à nous de VOIR que ce sont ces mêmes définitions qui nous coupent de l’expérience désirée.

Et, le groupe soutenant, cela devrait rendre les choses plus faciles, plus puissantes, et plus rapides.

Retrouvez les chroniques de Laurent Levy sur la Presse Galactique

Copyright © LaPresseGalactique.org
Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *