S’aimer pour grandir

amour de soi

Il y a quelques semaines, j’ai changé de vie professionnelle. Je suis passée d’enseignante à thérapeute à temps plein ! Est-ce que j’ai peur ? Est-ce que je manque de confiance ? Est-ce que je me dis que je suis irresponsable d’avoir ainsi agi ? Oui, ça m’arrive, mais par soubresaut, de temps en temps. Heureusement, ces impressions ne se pointent pas toutes en même temps !

Cela étant dit, les années m’ont appris quelque chose d’important : il faut avoir appris à s’aimer pour oser le changement. Il faut se souhaiter le bonheur pour suivre sa voie. Car ça se fait rarement sans heurt, doute, ou écueil. Une bonne dose de foi en soi et en la vie est de première importance. Mais c’est aussi ce qui nous manque souvent cruellement.

Ce que je remarque de plus important au cours des entretiens que j’ai avec les personnes que je reçois, c’est cette absence de reconnaissance de soi. Tellement d’hommes et de femmes ont eu un départ difficile et des expériences traumatisantes au courant de leur vie et pourtant, ils ne reconnaissent pas la force et la résilience qui leur auront été nécessaires pour devenir des adultes fonctionnels, des parents présents, des amis précieux.

Leur grand malheur vient souvent du fait qu’un vide immense est ressenti, une douleur latente persiste. Mais la cause n’est pas identifiée… On regarde un peu en arrière, mais peut-être pas assez loin. Il faut retrouver l’enfant en soi et le réconforter. Et on doit apprendre à aimer cette personne que l’on était dès nos premières années. Et aimer ce petit être c’est s’offrir l’opportunité d’aimer l’adulte qu’il est devenu.

Lorsque vous méditez, que vous respirez profondément, que vous êtes couchés en état de détente, mettez vos mains sur votre ventre. Imaginez que vos mains sont bleues (couleur de la guérison) et enveloppez l’enfant qui vous habite encore de chaleur et de lumière. Réchauffez-le et parlez-lui. Cet enfant attend d’être reconnu, accepté exactement comme il a été créé, car il est parfait ainsi ! Avec ses forces et ses limites.

L’amour des autres est certes important. Mais c’est l’amour que l’on se porte à soi qui donne le courage, les ailes et l’élan de se projeter dans l’avenir avec assurance et sécurité.

Je vous souhaite un amour de vous qui sera votre plus merveilleux tremplin pour sauter dans la vie que vous êtes en droit de vivre : belle et enrichissante !

Et pour vous permettre d’aller plus loin, je vous suggère la lecture de l’article de ma chère et précieuse amie Sandra Michaud (Mysho). Elle vous propose une activité de création sur le thème de l’amour de soi .

SoniaTremblay
http://blog.myvirtualyoga.com/fr/saimer-pour-grandir/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *