5 signes qui précèdent Alzheimer

5 signes qui précèdent Alzheimer

Les signaux qui précèdent Alzheimer peuvent être très subtils : on peut ainsi les prendre pour des phénomènes normaux qui nous arrivent à tous et ne pas en tenir compte. Cependant, avec le temps, ils deviendront de plus en plus évidents, clairs et fréquents.

La maladie d’Alzheimer est un type de démence qui se manifeste généralement après l’âge de 60 ans. Malheureusement, en dépit des moyens dont nous disposons aujourd’hui, son cours est imparable. Sa progression est, au début, généralement lente : les personnes commencent à avoir des difficultés à se souvenir de certaines choses et, plus tard, elles ont des pertes de mémoire plus importantes au point de ne plus reconnaître leurs proches. C’est alors qu’elles deviennent dépendantes des autres.

Aux premiers stades de ce trouble, certaines parties du cerveau qui contrôlent la pensée, la mémoire et le langage commencent à être affectées. Par conséquent, même si on peut avoir l’impression que la maladie d’Alzheimer apparaît sans faire de bruit, la vérité est qu’il existe certains signes qui peuvent révéler sa présence, même lorsqu’ils ne sont pas très importants.

Le risque d’Alzheimer est plus élevé s’il y a des personnes dans la famille qui ont souffert de cette maladie.

1. L’exécution des tâches quotidiennes est plus difficile avec Alzheimer

Il est normal que, de temps en temps, on oublie les clés à l’intérieur de la maison, le paiement d’une facture ou une autre situation quotidienne. Cependant, cela se produit beaucoup plus fréquemment chez les personnes qui commencent à souffrir de la maladie d’Alzheimer. Parfois, cela peut même supposer un danger.

Par exemple, elles peuvent laisser le gaz allumé sans s’en rendre compte, avec le risque que cela comporte. De la même manière, elles peuvent laisser un gâteau en train de cuire au four et ne pas penser à le sortir. Parfois, ces personnes oublient aussi comment préparer certains repas simples et même comment les servir. C’est-à-dire qu’elles ne se souviennent pas de la façon dont disposer les assiettes, les serviettes, les couverts…

Petit à petit, la maladie d’Alzheimer provoque certaines limitations qui empêchent l’accomplissement des tâches quotidiennes, aussi petites et insignifiantes soient-elles.

2. Les problèmes de communication sont notables

Nous avons tous déjà vécu le phénomène que nous connaissons comme « je l’ai sur le bout de la langue ». Mais ce phénomène quotidien, qui fait allusion à un problème de recherche d’information, peut avoir un sens plus grave pour certains. Cela peut être un signe qu’ils commencent à souffrir de la maladie d’Alzheimer.

Les personnes atteintes de ce trouble ont de sérieuses difficultés à trouver le mot juste lorsqu’elles essaient de communiquer quelque chose. Parfois, elles ont même du mal à terminer une phrase ou à lui donner le sens qui convient. Cela se produit parce qu’elles ne sont pas capables de substituer ce mot qu’elles ont « sur le bout de la langue » par un synonyme, ni même d’expliquer ce qu’elles veulent dire en utilisant d’autres mots.

À cause de cette maladie, les personnes atteintes d’Alzheimer commencent à avoir des problèmes de communication de plus en plus notoires à mesure que leur vocabulaire diminue et qu’elles oublient des mots très simples, utilisés au quotidien et sans lesquels il est difficile de s’exprimer de manière cohérente et compréhensible.

3. Désorientation dans des endroits bien connus

L’un des plus grands signaux d’alarme de la maladie d’Alzheimer est la désorientation. Soudainement, les gens qui en souffrent sont perdus lorsqu’ils sortent dans la rue, dans leur propre quartier. Parfois, ils peuvent même faire l’expérience de brefs épisodes de désorientation au sein de leur propre maison.

Ils ne savent soudainement plus où se trouvent les toilettes ou ne reconnaissent pas la maison dans laquelle ils vivent. Vivre cette situation peut provoquer de graves épisodes de stress et d’anxiété. Ces signes doivent être pris en compte, aussi brefs soient-ils, car ils peuvent indiquer que l’on a la maladie d’Alzheimer.

Avec l’âge, des troubles cognitifs légers surviennent parfois et provoquent des oublis fréquents, tels que les rendez-vous chez le médecin ou l’endroit où un objet a été placé. Cependant, toutes les personnes atteintes de troubles cognitifs légers n’auront pas la maladie d’Alzheimer.

4. Alzheimer : difficulté à penser de manière abstraite

Si nous laissons nos enfants avec leur grand-père ou leur grand-mère et qu’ils les oublient complètement alors qu’ils prennent leur bain, cela peut être un signal d’alarme de la maladie d’Alzheimer. Une inattention temporaire est normale, mais les personnes atteintes d’Alzheimer oublient complètement ce qui était à leur charge et ont même des problèmes pour se souvenir lorsqu’on leur dit que c’était le cas.

Cela leur arrive aussi lorsqu’elles cherchent quelque chose. Les personnes atteintes d’Alzheimer perdent très facilement des objets car elles ont tendance à mettre, par exemple, du sucre dans un endroit inapproprié, comme le four ou le réfrigérateur.

Ainsi, lorsqu’elles vont le chercher à sa place, elles ne le trouvent pas et ont même oublié où elles l’avaient mis. Parfois, elles oublient aussi ce qu’elles faisaient. Par exemple, si elles font le ménage et vont chercher le balai, elles peuvent oublier, en chemin, qu’elles étaient en train de nettoyer et commencer à faire autre chose.

5. Sautes d’humeur très brusques

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont des sautes d’humeur très soudaines sans raison apparente. Elles peuvent se mettre à pleurer alors qu’elles étaient calmes jusque là ou peuvent se mettre en colère alors qu’elles souriaient et affichaient une certaine tranquillité.

Mais, en plus de tout cela, un changement indique clairement ce trouble : elles perdent l’initiative de faire les choses. Oublier ce qu’elles faisaient, la désorientation et les sautes d’humeur qu’elles subissent les épuisent à tel point qu’elles se fatiguent facilement et deviennent très passives dans l’exécution de n’importe quel travail.

Les personnes atteintes d’Alzheimer ont besoin de quelqu’un pour les motiver à faire des choses, comme aller se promener, voir d’autres personnes, faire le ménage, se laver… En effet, cette maladie annule toute initiative.

Ce sont là quelques signaux d’alarme dont nous pouvons tenir compte pour suspecter une éventuelle démence. Il faut souligner qu’au début, ils peuvent être très subtils : on peut ainsi les prendre pour des phénomènes normaux qui nous arrivent à tous et ne pas en tenir compte. Cependant, avec le temps, ils deviendront de plus en plus évidents, clairs et fréquents.

Les détecter lorsque la maladie d’Alzheimer en est encore à la première phase de son développement rendra le traitement plus efficace, retardant ainsi l’évolution de la maladie. Cela permettra au patient de conserver son indépendance plus longtemps et sa qualité de vie ne diminuera pas si rapidement.

https://nospensees.fr/signes-qui-precedent-alzheimer/

(Visited 119 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.