Alchimie et développement psychologique

Alchimie et développement psychologique

L’alchimie est exactement le contraire de ce que pensent et attendent les non-initiés. L’or recherché n’est pas matériel, il se trouve en nous. C’est cette étincelle dorée qui contient l’essence de la création, l’essence divine.

L’alchimie, du moins telle que la comprennent les analystes jungiens, n’essaie pas de transformer le plomb ou d’autres métaux en or. Peut-être y en a-t-il qui, sous ce prétexte, ont exercé la véritable activité de l’alchimiste : inverser symboliquement le matériel, terrestre et inconscient en esprit, en conscience et en sens. C’est le véritable or.

Cet énorme travail avait pour but d’incarner l’esprit et de spiritualiser le corps. Fondamentalement, il s’agissait d’un voyage sous la protection du dieu Hermès-Mercure, médiateur des contraires. Ainsi, toute la question de la transmutation des pierres et des métaux a à voir, selon Jung, avec la transformation de la psyché projetée sur la matière.

L’œuvre alchimique se transforme en monde symbolique, comme dans le cas du Saint Graal. La matière en forme, le non-sens en sens, l’inconscient en conscient. Ce serait comme une sorte de transsubstantiation ou de transformation de la matière en pneuma ou esprit.

Le secret de l’alchimie et sa relation avec le développement psychologique

Au vu de tout ce qui précède, il n’est pas surprenant qu’en alchimie on parle de sublimation, distillation et condensation ou coagulation. Puisque le processus central est régressif (dissolution) et progressif (condensation). Voici les étapes fondamentales du processus alchimique :

1er momentum : Nigredo

Nigredo signifie noirceur, noir. C’est le processus de dissolution (mélancolie), caractérisé par la régression, la descente aux enfers ou l’inconscient.

2e momentum : Albedo

L’albédo fait référence à la couleur blanche, à la purification, à la catharsis. A ce moment, la confrontation avec l’ombre et le soutien avec l’anima ou l’animus sont essentiels.

Il est nécessaire de reconnaître, d’incorporer et de maîtriser tous ces contenus “noirs” de l’inconscient. Dans cette phase, les premières pierres de l’illumination sont posées.

3e momentum : Rubedo

Le rubedo ou rouge-or brillant se réfère à l’irisation ou au teint mystique qui se produit pendant le mariage alchimique. Pendant ce moment transcendant a lieu l’incarnation du sens comme l’or symbolique ou le Soleil renaissant du sein de la Mère Terre et de ses ténèbres.

Le grand secret de l’alchimie psychologique

Ensuite, est proposé un schéma du chemin initiatique parcouru par des centaines de personnes jusqu’à présent. Il sera présenté sous forme d’idées-concept, afin que le lecteur soit celui qui crée sa propre image symbolique lors du chemin.

  • L’individu absolu, dans chaque stratégie de libération, construit son octogone magique. A partir de cet espace-temps énergétique, gagné au combat, il réalise son grand travail.
  • Par l’alchimie, il sépare les éléments que l’autre a unis en maia dans le monde des formes et unit les éléments que l’autre a tenus séparés dans tout mirage émotionnel.
  • Par la magie, en tant que science de l’esprit, il intègre en lui tout ce que l’autre a désintégré dans le brouillard mental de l’illusion.
  • Puis, par le processus d’individuation, il construit un pont vers l’existence, s’appuyant sur l’ombre, l’imagination et le symbolique, les trois anciens sphinx de l’univers.
  • Seul celui qui existe à partir de lui-même peut traverser les quatre cercles de ce qui est créé.
    • Dans le premier cercle, vit l’inconscient personnel. Les morts vont vers la Terre.
    • Dans le deuxième cercle, vit l’inconscient collectif. Les forces archétypales vont vers la psychosphère planétaire.
    • Dans le troisième cercle, habite l’inconscient cosmique. Les archontes vont vers les étoiles.
    • Et dans le quatrième cercle, habite la conscience universelle. Dans laquelle les dieux recrutent des adeptes.
  • Des quatre cercles l’individu absolu se libère en existant à chaque pas et en distillant sa propre quintessence.

En somme, avant la simple idée de l’existence d’une psychologie moderne, il y avait déjà des chemins initiatiques pour atteindre la complétude de l’être, l’individu absolu ou l’individuation. L’alchimiste n’était pas seulement le précurseur de la chimie ; c’était aussi le précurseur de la psychologie. Hermes Trismégiste est notre prédécesseur le plus éloigné.

Source: https://nospensees.fr/alchimie-et-developpement-psychologique/

(Visited 756 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.