Croire en ses rêves

Croire en ses rêves

Du plus loin que je me rappelle, j’ai toujours rêvé ! Je ne sais pas ce que c’est de vivre sans rêve ! les rêves sont essentiels dans notre vie et sans eux, je ne vois pas comment je pourrais avancer. Les rêves sont la clé de notre destinée et arriver à les suivre est la seule voie qui nous donnera la possibilité de pouvoir tout accomplir.

Il n’y a pas de trop grand rêve, marche encore, car le rêve est la vie que tu appelles. C’est l’essence magique de la vie parce qu’à travers le rêve, on crée sans cesse notre réalité. Nous sommes tous des créateurs de monde et même si nous l’avons oublié, nous sommes des rêveurs, fou d’avoir cru pouvoir venir dans un monde dans lequel tous les rêves ont été comme éradiqués, dans l’unique but de nous désactiver de notre puissance de création.

Nous sommes ici, là où toutes les créations sont sans cesse mises de côté, pour que cette réalité monochrome, ne puisse jamais changer de couleur, de saveur et donc de forme. Là où hélas, il n’y a plus de place pour le rêve. Il y a seulement le rêve du système qui remplace, sans cesse, tous nos propres rêves. Son rêve est pourtant le pire de tous les cauchemars. Dans sa trame carcérale, nous ne sommes que des outils qui rêvent pour lui, pour sa création, pour sa gestation et donc finalement pour l’alimentation de toute cette réalité onirique, chimérique.

Qu’est-ce qui est vrai dans ce songe ? Qu’est-ce qui est purement onirique ? Nous vivons tous à travers le rêve, mais quand notre rêve, ne nous apparient plus, c’est que c’est le rêve d’un autre, et donc ici, c’est seulement celui du système qui s’impose sans cesse dans nos têtes. Que fait le système alors en notre vie ? Il nous dicte son rêve, il le souffle, il le chuchote afin de pouvoir l’extérioriser collectivement et que personnellement chacun y soit toujours soumis.

La soumission à son propre rêve est un abysse si sombre, que l’on s’y perd sans cesse, puisque nous créons nous-mêmes ce qui nous perd, ce qui nous leurre et pire, ce qui nous assiège. Nous créons alors, sans le savoir, sans le comprendre, nos propres bourreaux, seulement à travers toutes les croyances que nous a inculquées le système.

Chacun, enfermé dans la bulle de ses croyances, vit à travers son rêve, à travers le prisme de son illusion, portant son lourd fardeau qui le pousse toujours au plus bas de sa trame vibratoire. Ne pouvant encore comprendre tout ce qu’il porte inconsciemment, et donc ne pouvant pas percevoir encore son véritable pouvoir puisqu’il est utilisé sans cesse inconsciemment, il se bat alors contre toutes ces chimères qui le saignent de ne pouvoir reprendre en main toute sa destinée. Le destin est cruel quand on l’imagine contre nous, et comme, il s’habille toujours de nos croyances même inconsciente, il se bat contre nous à travers le monde entier.

Dans cette bataille sanglante, que reste-t-il, si ce n’est pouvoir essayer de comprendre pourquoi notre rêve, notre vie, nous saigne de toutes parts ? Peut-être essaye-t-il de nous enseigner quelque chose en nous transmettant des messages ? Si tout est contre nous, comment faire, pour vivre une vie dans laquelle tout nous attaque, et où tout nous fait si mal ?

Le rêve est la clé, toujours, car c’est seulement notre rêve qui agit dans notre vie. Tant que l’on ne comprendra pas que c’est nous qui rêvons puisque c’est toujours nous qui créons notre vie, nous ne pourrons vivre uniquement à travers toutes les fausses croyances qui œuvrent en nous. Toutes ces croyances falsifiées proviennent du système qui l’utilise contre nous, pour nous faire croire à notre impuissance et comme ça, il peut sans cesse nous atteindre.

Tout est fait pour nous faire croire à notre faiblesse et ainsi, le système peut être toujours plus fort et puissant contre nous tous. Tout ce que fait le système est d’inverser constamment toutes nos véritables valeurs afin de nous contraindre à vivre une vie, pour ensuite en contrebalancer toute notre force, toute notre puissance, toute notre souveraineté et donc pour en définitive, reprendre tout notre pouvoir de création.

Le système a tout inversé pour reprendre sans cesse tout notre pouvoir et tant que nous nous croirons comme il souhaite que nous l’imaginions, nous serons soumis totalement à lui. C’est seulement toutes ces croyances qui nous font croire que nous sommes impuissants, petits et insignifiants. Comprendre cela, c’est reprendre conscience de l’inversion des valeurs du système pour nous soumettre à son propre cauchemar.

Réveille-toi, mon ami(e) ! Réveille-toi de toute cette inversion qui s’active en chacun de nous pour nous désactiver finalement de toute la puissance de vie que nous exprimons sans cesse. Reprend le courant de toute ton énergie et ne la donne plus au système ! Va retrouver en toi toutes ces croyances qui te leurrent et t’inversent sans cesse dans ton pouvoir de vie. Là est ton unique chemin à parcourir pour anéantir toutes ces fausses idées sur toi qui t’assiègent intérieurement à vivre le rêve dystopique du système.

Croire en ses rêves, c’est savoir que tu as tout pouvoir sur ton existence ! Croire en ses rêves, c’est arrêter de croire ce que le système t’a inculqué pour commencer à croire en toi. Croire en toi, c’est savoir que tu es le rêve, le rêveur, et celui qui rêve tout à la fois. Comprendre le rêve, c’est percevoir enfin ton pouvoir ultime de création de monde, de réalité et d’univers, car finalement, tu n’as pas de limite si ce n’est encore tes croyances qui te le font encore croire.

Tout est une histoire de croyance ! Dans les rêves, les croyances sont les structures et l’étoffe même de tous tes songes. Il n’y a pas de trop grand rêve, marche encore, car le rêve est la vie que tu appelles. Mais rêve grand, rêve beau, rêve un monde où tous, nous deviendrons les artisans conscients de la vie, préparant ensemble ce merveilleux monde vermeil à venir.

Il n’y a pas de trop grand rêve, marche encore puisque le rêve est la vie que tu appelles. N’oublie jamais ce que tu rêves, car c’est ce que tu prépares au creux de ton cœur. N’oublie jamais ce que tu crois parce que c’est la forme que prendra sans cesse ton rêve. L’un et l’autre sont la matière de toutes nos réalités puisque la réalité n’est que rêve, qu’une croyance, et donc qu’une expérience de soi pour soi et en soi.

https://oeuvre-spirale.com

(Visited 881 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.