Éclairer le chemin

Éclairer le chemin

Le temps est vraiment élastique. En réalité, le temps ne l’est pas, comme s’il n’existait pas. Mais remis entre les mains de l’Esprit, le temps perd toute la rigidité que vous croyez encore qu’il doit avoir. Considérez comment les structures perçues dans le temps et l’espace semblent apporter ordre, sécurité et prévisibilité à votre expérience. Considérez comment il semble y avoir un besoin pour ces structures d’être solides, inamovibles et fiables.

Maintenant, considérez le fluide, ce qui coule. Pensez à ce que vous pouvez permettre, et regardez l’opportunité de permettre à tous les éléments perçus comme séparés du temps et de l’espace de venir sous le contrôle de ce qui est réel, sous le contrôle de l’extension constante et sans fin de l’Amour.

Dans votre perception, tous, vus comme des corps, sont soumis aux limites du temps. Tous, vus comme des corps, sont soumis aux limites de l’espace. Maintenant, regardez tout ce qui précède l’expérience du corps. La lumière est-elle soumise au temps ? L’amour est-il soumis à l’espace ? Le temps et l’espace résultent d’une pensée non aimante, mais vous restez parfaitement en sécurité. En tant que vous et tout ce qui est, vous êtes antérieurs à cette pensée non aimante, qui n’a jamais eu de réalité. Le temps et l’espace ont simplement été un détour dans l’irréel.

Le temps ne peut jamais être réel, peu importe à quel point vous voulez qu’il le soit. L’espace ne peut jamais être réel, peu importe à quel point vous voulez qu’il le soit. Dans votre effort pour rendre le temps et l’espace réels, vous avez tenté d’effacer l’amour et la lumière. C’est impossible. Vous ne pouvez jamais effacer entièrement ce qui est réel, et vous ne le voudriez jamais, puisque tout votre bonheur réside dans ce qui est réel. Vous résidez dans ce qui est réel, pour toujours.

Tout sentiment de détresse est simplement votre tentative de rendre le temps et l’espace réels. Vous êtes antérieur au temps et à l’espace, il serait donc absurde de continuer à essayer de vous soumettre à ce que vous avez imaginé. Vous ne faites qu’un avec ce qui est inévitablement autorisé à prendre le contrôle de l’illusion du temps et de l’espace, en l’utilisant comme un chemin de lumière vers la Source.

Chaque fois qu’il y a un sentiment de perturbation, vous vous êtes éveillés au fait que vous essayez d’utiliser l’illusion de la peur pour maintenir l’illusion de la peur. La prière est une réponse appropriée à cela – non pas parce que vous avez fait quelque chose de mal ou que quelque chose a mal tourné. Vous priez simplement parce que vous remarquez que vous êtes volontairement pris dans l’illusion. Vous y allez. Vous trouvez votre volonté de permettre à ce qui est réel de vous guider en toutes choses.

La prière n’est pas une supplication. C’est simplement rester dans le cadre qui vous permet d’être guidé par ce qui vous aime vraiment, vous et tous. C’est simplement la volonté de reconnaître que vous êtes et avez toujours été unis dans l’amour avec la lumière que tout Est. La prière est un lieu de rencontre avec le véritable Soi de chacun. Voulez-vous avoir la réunion la plus productive qui soit, avec les résultats les plus efficaces et les plus bénéfiques pour tous ? Alors, entrez dans la prière, dans la méditation, simplement à l’intérieur pour un moment, où vous rencontrez tout le monde, guidé par le pouvoir que tous sont, et bénéficiant également de votre reconnaissance que vous êtes et avez toujours été Un.

Le créateur s’inquiète-t-il du temps ? Non. Alors aucune des extensions du créateur ne doit s’inquiéter du temps. Si vous trouvez que vous vous inquiétez du temps, entrez. Entrer ne prend qu’un moment de ce que vous percevez comme étant votre journée. Il suffit d’une respiration. Cette petite réinitialisation, répétée plusieurs fois par jour lorsque vous sentez que vous essayez de rendre l’illusion réelle, fait beaucoup pour éclairer le chemin de la Source, le chemin de la paix, visible et facile à naviguer pour tous.

Alors entrez. Illuminez le chemin. Un chemin rendu visible pour tous est un chemin rendu visible pour vous. Il est impossible d’aider ceux que vous appelez les autres sans vous aider vous-même.

Au lieu de compter sur le temps comme solution, en disant « Ce n’est qu’une question de temps », vous pouvez voir les choses ainsi : C’est seulement une question de Maintenant. C’est seulement une question de perception. À tout moment de la perturbation, vous pouvez aller dans le Maintenant. Vous pouvez permettre à votre perception d’être transformée par ce qui est réel. Vous pouvez permettre à votre chemin de devenir visible.

Les pensées du temps sont des pensées de cauchemar. Vous pouvez laisser le cauchemar s’en aller. Vous pouvez encore recevoir des instructions relatives au temps, mais elles n’auront pas la lourdeur des pensées cauchemardesques qui vous disent, en tant que moi séparé, de tenter de contrôler et d’utiliser le temps à des fins qui n’appartiennent qu’au moi séparé de la souffrance. Il en va de même pour les pensées spatiales.

Il est sécuritaire d’abandonner l’idée que vous, en tant qu’être distinct, tentez de faire quoi que ce soit. Il est sans danger de se reposer dans le calme jusqu’à ce que votre chemin devienne apparent pour vous. Il est sans risque d’arrêter toute action confuse jusqu’à ce que l’appel de votre cœur vous chante, et que vous vous leviez et le suiviez sans lutte. L’appel de votre cœur est ici. Maintenant. Nous vous promettons qu’il va chanter.

Par appel du cœur, nous entendons l’appel clair et simple de ce moment. Ce n’est pas un appel que l’ego peut contrôler. L’appel du coeur peut vous faire sortir les poubelles. Vous réalisez que c’est le moment approprié, et vous le faites. Nous ne parlons pas de la grande vision de l’ego pour la « grande » chose que vous devriez être, ou la « petite » chose que vous devriez continuer à rétrécir par sécurité. L’appel de votre coeur vous le dit simplement, et vous permet de le suivre facilement. Et c’est pourquoi nous vous demandons d’y aller. Juste un moment, un moment et un moment – c’est suffisant. Lorsque vous reconnaissez la gloire de l’appel de votre cœur, l’appel clair et simple de ce moment, vous ne voulez plus le quitter.

Les pensées du temps et de l’espace sont familières et répétitives. Nous demandons simplement que vous les abandonniez à ce qui est réel, et non à l’illusion de votre tourment. Par exemple, « J’ai besoin de plus de temps » devient « Je donne du temps à ce qui est réel et présent maintenant ». Ce sont simplement des schémas pratiqués, et les schémas pratiqués deviennent sans effort. Nous vous demandons de pratiquer le modèle consistant à faire face à l’absence d’effort afin d’oublier de vous en détourner, afin de permettre à l’absence d’effort d’envahir votre expérience et de vous porter dans la lumière que vous et tous êtes.

Lorsque vous faites face à votre absence d’effort, vous reconnaissez que cette absence d’effort appartient à tous et est disponible pour tous en ce moment. Vous ne pouvez pas vous aider vous-même sans aider tous les autres sans exception. Prenez le chemin le plus puissant et le plus direct vers l’aide en aidant toujours tout le monde et en ne vous excluant jamais.

Nous sommes ici avec vous maintenant, et nous nous réjouissons que cela ne puisse jamais être changé.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

(Visited 946 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.