Guérir ses blessures

Guérir ses blessures

Écrit sous forme de dialogue, cet article se veut un échange entre l’homme, qui souhaite guérir de ses blessures, et son âme, qui lui montre le chemin à suivre. ( L’âme / l’homme )

De quoi as-tu peur ?

D’être blessé à nouveau. Tu sais, lorsque j’étais enfant, j’ai eu mal ; si mal que je n’ai eu d’autres choix que de me protéger contre la douleur. Mon cœur meurtri a choisi de se défendre, en érigeant une grande forteresse tout autour de lui. Pour être certain de ne pas revivre cette souffrance, il a dressé devant l’entrée, une armée de petits soldats.

Ceux-ci sont prêts à se battre, en cas d’attaque. Et ils connaissent le mot d’ordre : en aucun cas tu ne laisses entrer l’ennemi. Alors, les propos d’autrui ne font que se fracasser contre ces grands murs de pierre qui entourent mon cœur. Mais à l’occasion, il arrive que certaines paroles soient si puissantes qu’elles se fraient sournoisement un chemin et me frappent en pleine poitrine. Dans ces moments, mes mémoires s’éveillent. La douleur ravivée est si perçante qu’elle est insoutenable. Alors, je me replie dans ma forteresse un peu plus. Je la solidifie, en érigeant d’autres murs, d’autres barrières qui cette fois-ci, seront infranchissables, je l’espère. De cette manière, l’ennemi ne pourra plus me voir, il ne pourra plus m’atteindre. Sauf que derrière cette barricade, je me sens terriblement seul.

Je voudrais tant pouvoir te donner accès à qui je suis véritablement, à cet être qui se cache derrière mon masque, derrière cette armure si épaisse qu’elle est devenue trop lourde à porter. Mais qui me dit que tu ne me trahiras pas, toi aussi ? Qui me dit que tu ne profiteras pas de ma vulnérabilité, lorsque je serai dépouillé de mes habits ? Je ne peux encaisser de souffrances supplémentaires. Je t’en prie, aide-moi…

Vouloir te protéger est une réaction naturelle, surtout lorsque la peur s’empare de ton Être. C’est ton instinct de survie qui prend le dessus. Mais lorsque tu te rappelleras la Vérité à ton sujet, tu n’auras plus besoin de te cacher, puisque tu sauras que l’Univers te soutient. Et qu’une équipe est là, à tout moment à tes côtés. Et sa protection va bien au-delà de tout ce que tu peux imaginer. Maintenant, nous allons plonger ensemble à la Source de ta souffrance.

Qu’est-ce que celle-ci te fait ressentir ?

Du rejet, de l’injustice, de l’humiliation, de la trahison, de l’abandon.

Qui te fait ressentir ces émotions ?

Les personnes avec qui je suis en relation.

Crois-tu qu’elles veulent consciemment te faire du mal ?

Bonne question… Non je ne le crois pas.

Et crois-tu que tu leur fais du mal, toi aussi, à l’occasion ?

Sûrement, sans le vouloir.

C’est pourquoi vous vous protégez tous. Personne ne souhaite souffrir, pourtant vous vous faites du mal, inconsciemment. Tant que vous ne prenez pas conscience de la raison divine derrière toute relation, vous vous buterez toujours au même problème. Vous porterez votre armure, où que vous alliez, quoique vous fassiez. L’essence même de la relation humaine est de vous permettre d’évoluer, en guérissant de vos blessures. Lorsque quelqu’un vous fait souffrir, il vous pointe du doigt votre douleur. CETTE BLESSURE REPRÉSENTE VOTRE LIMITE À AIMER. « Si tu me rejettes, je ne te regarderez plus de la même façon. Si tu es injuste envers moi, tu ne compteras plus à mes yeux. Si tu me trahis, je te fermerai mon cœur à tout jamais. Parce que je ne peux aimer quelqu’un qui m’humilie, qui m’abandonne et qui me rejette. »

Prendre conscience de ce mode « réactif » est le premier pas vers la libération. Fermez son cœur pour ne pas souffrir ne peut vous guérir. Ce qui vous guérit, c’est d’amener à votre conscience votre mécanisme de défense et de voir que cela ne vous rend pas plus heureux, contrairement à ce que votre ego croit. Pour celui-ci, il est normal de se protéger, en se coupant de ses ressentis. En attaquant, en ripostant et en réagissant, face à l’adversité. Or, votre ego ne peut admettre que cela ne vous apporte que souffrances supplémentaires.

Tout ce que l’être humain désire, c’est d’être aimé et accepté, pour qui il est. Et l’objectif ultime à atteindre pour l’ensemble de l’humanité, c’est d’aimer ses semblables d’un amour inconditionnel. La route à emprunter pour cheminer vers ce but est en premier lieu, d’apprendre à vous aimer et à vous accepter inconditionnellement. Avec vos défauts et vos qualités. Avec vos faiblesses, vos failles, vos imperfections. Avec votre part d’ombres et de lumière. Voilà ce qui vous soignera de vos blessures, puisque où se trouve l’amour et l’acceptation, il n’y a pas de place pour la souffrance et la peur.

Voilà le chemin que tu dois emprunter, à partir d’aujourd’hui. Ouvre-toi, au lieu de te replier sur toi-même. Ta forteresse de béton, elle ne t’est plus utile à présent. Fais tomber les barricades, une par une. Regarde droit dans les yeux tes blessures, et vois qu’elles ne sont que le symbole de ta peur. La peur de ne pas être aimé, et de ne pas être en mesure d’aimer en retour. Accueille tes émotions et pardonne-toi, ainsi qu’à ceux qui t’ont blessé. Pardonne-toi de ne pas t’être aimé, pour la personne merveilleuse que tu es. Pardonne-leur de t’avoir fais souffrir, puisqu’ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Et permet-toi de rayonner l’amour, la joie et la lumière, autour de toi.

À présent, tu peux déposer ton masque. Tu es enfin libre.

Auteure Guérir ses blessures : Virginie Tanguay
Son site internet : www.lecons-de-vie.com

Policière de formation, j’ai vécu, il y a de cela un an, une profonde transformation intérieure. Un appel à élargir mon niveau de conscience et à travailler dans le but d’éveiller mon entourage. Je suis devenue rapidement une passionnée de développement personnel, ce qui m’a amené à lancer mon blog récemment, pour inspirer les gens et pour comprendre les mystère de la vie. Je me suis découvert un intérêt pour l’écriture, et j’aimerais me servir de ce talent pour influencer la société de façon positive.
Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas !!

source :  lhttps://www.espritsciencemetaphysiques.com/guerir-ses-blessures.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.