Huiles essentielles et Aromathérapie

Huiles essentielles et Aromathérapie

De tout temps, l’homme a utilisé le végétal pour se soigner (l’Egypte ancienne savait déjà extraire l’essence de cèdre). Branche de la phytothérapie, l’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles dans un but  préventif, thérapeutique, ou de bien-être.
 

Les huiles essentielles

Les plantes fabriquent des substances odorantes, appelées « essences », que l’on extrait sous forme de liquide. Mais seulement quelques centaines de plantes en produisent en quantité suffisante pour envisager une telle opération. Paradoxalement, les huiles essentielles ne contiennent aucun corps gras. Elles sont constituées des sécrétions naturelles générées par le végétal. Mais attention, le commerce de ces huiles n’étant pas réglementé, on les trouve parfois mélangées ou adultérées, il est donc recommandé de bien lire le libellé de l’étiquette avant d’acheter.
 

Les bienfaits

L’aromathérapie a pour objectif de stimuler le système immunitaire et possède toute sorte de propriétés préventives ou curatives. Elle combat certaines infections (ORL, broncho-pulmonaires…) et possède des propriétés antiseptiques (contre les bactéries, champignons, virus…) et anti-inflammatoires. Pour certains, l’odorat peut nous ramener à une mémoire première, léguée à notre naissance. Stimulé adéquatement, cette mémoire peut permettre de se retrouver avec soi, avec son histoire et en cela générer un de l’apaisement. L’huile essentielle peut également agir en tant que rééquilibrant général de notre état psychique, mental, endocrinien et fonctionnel.
 

L’utilisation

Il est conseillé de bien se renseigner avant un quelconque usage, car une utilisation mal pensée peut s’avérer dangereuse. Les huiles essentielles peuvent s’utiliser de plusieurs façons: en voie interne (délayée dans du miel ou sur un sucre), en voie externe (inhalation, massages, bains… ) ou en voie aérienne (diffuseurs). Elles s’utilisent avec succès au quotidien, pour soulager un mal de tête (une petite goutte de menthe sur la tempe fera l’affaire), une piqure d’insecte ou une brulure (une petite goutte de lavande sur la plaie) ou pour soulager le stress qui s’est invité en nous.

https://www.psychologie.fr

(Visited 920 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.