Il est difficile de donner aux autres ce que l’on ne se donne pas à soi-même

Il est difficile de donner aux autres ce que l'on ne se donne pas à soi-même

Il est difficile de donner aux autres ce qu’on ne se donne pas à soi-même. Se chérir d’une manière intelligente, authentique est un des plus grands besoins de notre culture. Pendant si longtemps on nous a dit d’aimer notre prochain, mais la partie « comme toi-même » a été oubliée et pourtant, c’est la plus importante. L’exercice suivant est une manière de vous aider à atteindre ce beau but.

Demandez-vous : suis-je vraiment prêt (e) a m’aimer inconditionnellement (ce dernier mot est très fort). Asseyez-vous face à votre miroir, et en vous regardant dans les yeux dites à haute voix : « Je m’accepte entièrement, je me respecte totalement, je m’aime inconditionnellement exactement comme je suis maintenant. » Faites cet exercice chaque jour, d’abord quelques minutes, puis pour des périodes plus longues. Certaines personnes ressentent de fortes résistances mentales à cet exercice, et ce sont probablement elles qui en bénéficieraient le plus, Petit à petit la voix du juge intérieure que nous appelons le « perroquet intérieur » finira par se taire, et vous serez capable de vous accepter dans la beauté radieuse de votre vrai être.

Nous ne sommes pas venus sur terre pour vivre selon les normes des autres. Shakespeare l’a exprimé si clairement : « Avant tout, sois loyal envers toi-même ; et aussi infailliblement que la nuit suit le jour, tu ne pourras être déloyal envers personne ». Nous sommes ici pour vivre avec joie, pour partager notre compassion et manifester l’amour inconditionnel et la gratitude qui sont l’essence même de notre être. Quand nous quitterons cette petite planète, la seule chose que nous emporterons avec nous sera notre capacité d’aimer. Tout le reste, relations, compte bancaire, possessions matérielles, prestige et réputation, sont des bagatelles…

Alors, qu’allons-nous choisir ? Les bagatelles ou la vraie substance, suivre les normes des autres ou notre notion la plus haute du bien ? A nous de choisir.

par Pierre Pradervand

Source : http://simpleartdebenir.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.