La danse de l’impulsion et de l’abandon

La danse de l’impulsion et de l’abandon

Soyez doux avec vous-mêmes. Nous vivons des temps intenses sur votre planète Terre. Une puissante force d’amour se déverse en cascade sur votre planète en ce moment même et elle remue tout ce qui était autrefois stagnant, libère tout ce qui était autrefois étouffé, et pousse contre tous les murs de votre résistance à l’amour.

Cette force d’amour catalyse le réveil massif pour lequel l’humanité, collectivement, a prié. Vous êtes en train de renaître à vous-mêmes, et la naissance peut être soit une expérience glorieuse d’abandon, soit un processus difficile pour dépasser les douleurs de la résistance.

Vous pouvez ressentir cette naissance de plusieurs façons. Vous pouvez vous surprendre à penser différemment à ce que vous voulez ou à qui vous voulez être. Vous pouvez ressentir des explosions d’émotions – un amour profond, ou des larmes soudaines de colère ou de frustration. Il se peut que des conditions physiques vous apparaissent soudainement révélées et guéries. Ces fortes vagues d’amour vous purgent – esprit, corps et âme – de tout ce qui ne vous sert plus afin que vous puissiez devenir et expérimenter davantage ce que vous désirez vraiment.

Pensez à une graine. Elle dort dans le sol sombre et froid tout l’hiver. Elle est contente dans sa coquille jusqu’au printemps. Lorsque le soleil réchauffe le sol et que l’eau de pluie s’infiltre dans la coquille, la force et la source de la vie elle-même s’agitent à l’intérieur de la graine, la poussant à germer. Le germe grandit dans les limites de sa coquille jusqu’à ce que, finalement, son désir d’expansion se heurte à la coquille. Ce qui protégeait autrefois est maintenant confiné. La force de vie qui se trouve à l’intérieur de ce germe va convoquer une puissante énergie pour rejeter la coquille résistante, afin qu’il puisse grandir et devenir ce qu’il est destiné à être.

De même, une chenille qui se contentait autrefois de ramper sur le sol est soudain poussée à s’attacher à l’envers à une plante, à tisser un cocon et à s’abandonner à son propre processus de mort et de renaissance. La force et la source de la vie sont les impulsions qui la guident. La Source de la vie grandit et se développe en quelque chose de plus grand à l’intérieur. Finalement, le cocon qui protégeait autrefois devient étroit. Le papillon doit exercer une force puissante pour dépasser la résistance de son ancienne couverture de sécurité afin de devenir tout ce qu’il est destiné à être.

Votre mère la Terre n’est pas différente. Lorsqu’elle s’agite dans son propre cœur et dans son âme, elle tremble, et soudain la croûte se fissure et le magma chaud de son cœur battant remonte à la surface, créant de nouvelles terres, de nouveaux sols, une nouvelle vie et de nouvelles opportunités pour tous ceux qui vivent sur elle. Une force puissante est nécessaire pour vaincre la résistance de la croûte afin de permettre la création de nouvelles terres. Il n’y aurait pas de vie sur terre sans ce processus.

Une mère sent la vie s’agiter en elle. Le bébé et la mère finissent par recevoir une impulsion, et tous deux doivent s’abandonner aux contractions pour permettre l’accouchement.

Vous aussi, vous expérimentez les impulsions de la force et de la Source de vie en vous. Beaucoup d’entre vous ressentent une envie ou une impulsion d’essayer quelque chose de nouveau. Certains d’entre vous ressentent l’envie et l’impulsion de faire des choses qu’ils ont longtemps repoussées. Certains d’entre vous ressentent l’envie et l’impulsion de simplement se reposer et se détendre. Certains d’entre vous ressentent l’envie de s’aimer davantage en faisant des choix plus sains et plus heureux pour eux-mêmes. Vous pouvez avoir envie de suivre un cours, de faire le ménage dans votre placard, de faire une sieste, de changer de carrière, de modifier vos relations, de créer de meilleures limites, de partager votre cœur avec amour, de vous éloigner d’une situation en prenant conscience de la façon dont elle a servi de coquille protectrice que vous êtes en train de dépasser.

À chaque instant, cette force et cette source de vie qui vous habite vous incite à faire le prochain pas le plus gentil, le plus facile, le plus sain et le plus heureux sur votre chemin.

Dans la mesure où vous vous abandonnez à ces impulsions naturelles pour créer une réalité plus aimante pour vous-même à chaque instant, vous vous sentirez mieux. Dans la mesure où vous résistez à ces impulsions naturelles pour créer une réalité plus aimante pour vous-même à chaque instant, vous vous sentirez moins bien.

Alors que la plupart d’entre vous ont appris que les sentiments tels que le conflit intérieur, la stagnation et la colère sont le résultat de conditions indésirables dans le monde extérieur, nous aimerions partager avec vous une perspective plus puissante :

Tous les sentiments négatifs proviennent de la résistance aux impulsions d’amour qui tentent de vous guider vers ce que vous – vous-même – avez demandé.

La question ne consiste nullement à se demander « si le monde extérieur vous permet de vous sentir aimé et aimant à un moment donné », mais plutôt « vous autorisez-vous à vous sentir aimé et aimant à un moment donné ? ».

Vous avez appris, par exemple, à mettre vos conflits intérieurs sur le compte du monde extérieur. En réalité, tout conflit intérieur résulte d’un conflit entre votre esprit et votre cœur à un moment donné. Donnez-vous la permission d’écouter votre cœur. Supposons que vous vouliez un nouvel emploi. Vous sentez que vous devriez chercher un emploi, mais vous voulez vous reposer ou appeler un ami. La Source vous guide vers le repos ou l’appel à un ami. Votre esprit vous dit d’agir. Abandonnez-vous à votre cœur. Peut-être qu’en vous reposant, vous vous détendrez et entendrez votre guide. Peut-être qu’en appelant votre ami, vous aurez une idée ou un conseil sur la façon de trouver le travail idéal. Abandonnez-vous à la force de la vie qui vous guide. Choisissez de faire confiance au déroulement du voyage, à votre guidance et au parfait timing universel.

De même, on a appris à beaucoup d’entre vous à mettre le sentiment de stagnation sur le compte de situations extérieures. En vérité, la stagnation résulte du fait que vous pensez que vos sentiments n’ont pas d’importance. Ils en ont. Faites attention à ce que vous ressentez. Choisissez une pensée ou une action qui vous fait vous sentir un peu mieux à chaque fois que vous le pouvez. Si vous êtes triste, cela peut être un bon cri de réconfort. Si vous êtes contrarié, vous avez peut-être besoin de vous épancher d’une manière sûre et saine. Il y a toujours une nouvelle étape à franchir. Laissez-vous aller dans votre cœur et cherchez à l’atteindre avec votre intention. Demandez : « Coeur, comment puis-je m’aimer le mieux maintenant ? » Écouter le désir de votre cœur de se sentir mieux crée un mouvement.

Par ailleurs, on vous a presque tous appris à rejeter la responsabilité de votre colère sur les autres ou sur des situations extérieures. Vous dites : « Ceci m’a mis en colère » ou « Ils m’ont mis en colère ». Néanmoins, sans son étiquette humaine, la « colère » est la même force qui pousse la graine à sortir de sa coquille, le papillon à sortir de son cocon et votre mère la Terre à entrer en éruption dans un volcan afin de créer une nouvelle vie. C’est la poussée puissante des contractions de l’accouchement, et la poussée dont vous avez parfois besoin pour vous développer, grandir et vous donner la permission de changer votre conscience en une réalité plus aimable et plus aimante.

Par exemple, vous vous mettez en colère contre une personne qui conduit de façon erratique dans la circulation. Bien sûr, vous n’aimez pas ce comportement. Bien sûr, vous préféreriez la gentillesse et la sensibilité, mais pourquoi cette colère ? Pourquoi ne pas simplement lever les yeux au ciel et continuer à profiter de votre trajet ? Dans ce cas, la colère est une force qui vous dit : « Arrêtez de donner aux autres conducteurs le pouvoir sur votre paix et votre vie. Vous seul avez le contrôle de vos vibrations. Reprenez votre esprit. Reprenez votre pouvoir. » Concentrez-vous sur une merveilleuse chanson à la radio, sur une conversation avec un ami ou sur la tranquillité du trajet et, soudain, la colère disparaît.

Vous seriez presque certainement en colère contre quelqu’un qui vous a menti, triché, trahi, volé ou maltraité. L’explosion de colère vous dit : « Bien sûr, vous ne voulez pas de ce comportement dans votre vie. Avancez aussi vite que vous le pouvez. Défendez-vous si vous le devez. Dites votre vérité si vous le devez. Agissez pour la justice si vous le devez, mais après cela, ne leur donnez plus une once de votre précieuse vie, de votre attention et de votre énergie. Créons mieux ! » La colère est une force qui vous propulse vers une réalité plus douce et plus aimante.

Mes chers, si vous pouvez regarder vos sentiments de cette façon et réaliser que tous les sentiments positifs indiquent une reddition aux impulsions aimantes de la Source, et que tous les sentiments négatifs indiquent une résistance aux impulsions aimantes de la Source, alors vous avancerez plus rapidement dans la direction de votre bonheur, de votre santé, de votre paix, de votre sérénité, de votre sécurité, de votre harmonie et de vos connexions résonnantes.

À chaque instant, peu importe qui a fait ou fait quoi dans votre vie, cherchez à ressentir la meilleure pensée possible. Soyez gentil avec vous-même. Obtenez l’aide que vous méritez quand vous en avez besoin. Écoutez votre corps. Mettez de bonnes choses dans votre esprit. Acceptez-vous tel que vous êtes. Aimez-vous, mes chers amis, comme vous souhaitez être aimés, car vous êtes tous dignes. Récupérez votre pouvoir divin d’être heureux et de créer la vie que vous désirez vraiment, une pensée plus aimable à la fois.

Lorsque vous apprenez à vous abandonner à la bonté envers vous-même, et à faire ce qui est juste pour vous, alors les personnes qui vous ont fait du tort, celles que vous craignez, et celles que vous pensiez avoir du pouvoir sur vous deviendront simplement sans importance pour vous, alors que vous avancez dans votre propre vie aimante.

Votre vibration est ce qui est important. Votre joie est ce qui est important. Votre relation avec la force et la Source de vie à l’intérieur est ce qui est le plus important de tous.

Vous n’êtes rien de moins, très chers, que le pouvoir qui crée les mondes en s’expérimentant sous d’innombrables formes. Vous êtes aimés. Vous êtes guidés. Votre perspective unique et vos désirs comptent. Nous voulons pour vous le meilleur de ce que vous voulez pour vous-même.

Abandonnez-vous aux impulsions d’amour et de bien-être qui sont en vous. C’est votre chemin guidé, rempli de grâce, vers la manifestation de vos rêves.

Que Dieu vous bénisse ! Nous vous aimons tellement.
– Les Anges Traduit : https://messagescelestes.ca

https://www.visionsofheaven.com

(Visited 629 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.