La seule victoire est de sortir de l’illusion

La seule victoire est de sortir de l’illusion

Voyez à quel point cette attention à s’extraire du jugement remet le puzzle à sa place. Naturellement tout se réunifie, rien n’a besoin d’être occulté. Il est beau et honorable que tout soit perçu et honoré en son nom propre et au nom du collectif de l’humanité.

C’est ainsi que peut jaillir ce qui semble être une société nouvelle. Cela ne peut être dans la sphère de la dualité entre ombre et lumière. On pourrait même affirmer qu’il importe peu que cette lumière duelle triomphe. La seule victoire est de sortir de l’illusion et de s’établir, de s’identifier à cette lumière qui est ce que Je Suis et qui est la source de tous les événements.

S’il est dilemme ou difficulté, cela ne peut venir d’un jeu de force entre la lumière et l’ombre. Cela ne peut que venir de l’attention décalée. Je ne suis pas un être lumineux opposé à des êtres sombres, Je Suis l’éternelle lumière, celle qui est au-delà du duel. S’il est dilemme ou difficulté, cela ne repose que sur cet oubli. Car l’incarnation, n’est-ce pas, a à voir avec se rappeler et imprimer cette mémoire au cœur de la matière.

Ainsi retrouver le cadre juste, celui de la contemplation… Hors de tout jugement, contempler. Retirer les perles de sève du cœur des événements pour les placer sur le fil de l’éternel et en faire un mala.

Auteur : Agnès Bos-Masseron 

Vous pouvez reproduire et diffuser ces messages à condition qu’ils soient dans leur version intégrale sans modification, y compris le nom de l’auteur, du site anandamath.org et ce dernier paragraphe (pas de vidéo au son enregistré par un robot).

(Visited 898 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.