L’âme existe-t-elle ? Que dit la science ?

ame spirituelle

La science se rapproche de plus en plus de l’explication de l’existence de l’âme. Un défi fascinant que l’humanité a tenté de déchiffrer tout au long de son histoire. Nous en parlons ici.

Tout au long de notre histoire en tant qu’humains, nous nous sommes demandés si l’âme existe. C’est une question qui a donné lieu à de grandes discussions et à laquelle différentes disciplines ont tenté de répondre à différentes occasions.

Dans cet article, nous passons en revue le  paradigme scientifique, la tradition et les défis qui se présentent aujourd’hui. Nous vous parlons aussi de la fascinante théorie du biocentrisme de Robert Lanza.

Notre chemin ira au-delà du spirituel. Certes, au fil des années, différentes traditions religieuses ont confirmé l’existence de l’âme. Mais quelle est la position de la science ? Comment cette question est-elle abordée aujourd’hui ? Nous en parlons ci-dessous.

L’âme existe-t-elle ? Les croyances à ce sujet

L’idée de l’existence de l’âme est associée aux croyances selon lesquelles la vie continue après la mort. Cette idée d’âme est liée à la conviction d’une vie future. En outre, on pense également que l’âme est un guide par lequel nous pensons et ressentons et qu’elle se différencie du corps.

La conception de l’âme varie en fonction du contexte, de la religion et de la discipline qui en parle. Pendant plusieurs années, ce sont les religions, parce qu’elles sont liées à la dimension spirituelle, qui ont été chargées d’expliquer son existence.

Associée ou non au spirituel, l’idée de l’âme est inférée, arguant que les preuves de son existence sont les mystères associés à la naissance, à la mort, aux différents états de conscience, à la mémoire et à l’imagination. Il est ainsi suggéré que l’âme est comme une sorte de force vitale ou d’impulsion.

Paradigme scientifique et existence de l’âme

Selon Thomas Kuhn, philosophe et historien des sciences, un paradigme scientifique est l’ensemble des réalisations de ce type qui sont universellement reconnues. En plus de générer des modèles de solutions et de problèmes dans la communauté scientifique, les paradigmes font l’objet de critiques.

Le paradigme scientifique actuel ne reconnaît généralement pas la dimension spirituelle. Au contraire, il souligne qu’il n’y a pas besoin d’âme et nous explique la vie à travers des équations (l’activité du carbone, l’activité des protéines, etc.).

Tandis que la religion explique l’existence de l’âme du point de vue spirituel en l’associant au transcendant et à l’incorporel, la science, si elle la conçoit, l’associe à la matière. Autrement dit, l’âme est soit un synonyme de l’esprit dans une vision poétique ou bien réduite au concept de cognition et de conscience.

Remettre en question les théories scientifiques actuelles

Bien que les neurosciences aient fait de grands progrès pour expliquer le fonctionnement de notre système nerveux et la raison des expériences subjectives, cette question reste encore un mystère. Le problème de l’existence ou non de l’âme est lié à la compréhension de la nature du soi.

Actuellement, différentes théories ont commencé à remettre en question le paradigme scientifique. Notamment, la physicochimie.

Robert Lanza, un scientifique américain, a suggéré la théorie du biocentrisme. Dans cette théorie, il considère que la vie et la biologie sont essentielles pour l’être, la réalité et le cosmos.

Il affirme alors que la conscience crée l’univers et non l’inverse. Ainsi, il n’ignore pas l’approche physico-chimique de l’explication des affaires de l’être, mais accorde une plus grande importance à la biologie.

Le biocentrisme met l’accent sur les questions difficiles au sujet de la nature humaine. “L’âme existe-t-elle ?”, “Y a-t-il quelque chose au-delà du temps ?” sont des questions posées par le biocentrisme.

Cette nouvelle vision de l’être, du cosmos et de la réalité, croit que la vie va au-delà des atomes et des particules. Cela expliquerait certains phénomènes comme l’intrication quantique et le principe d’incertitude.

Certains auteurs soulignent que l’étrangeté quantique se produit dans le monde à l’échelle humaine. C’est ce que suggèrent, par exemple, Gerlich et al (2011) dans leur article “Interférence quantique de grandes molécules organiques.”

Pour d’autres branches de la connaissance scientifique, l’espace et le temps sont des outils de l’esprit et ils les associent à l’existence. Il s’agit d’un défi qui nous éloigne de l’intuition classique et qui suggère qu’une partie de l’esprit ou de l’âme est immortelle et existe alors en dehors de ces catégories.

En somme, certaines branches de la science reconnaissent l’âme grâce aux nouvelles découvertes qui rendent compte de la nature d’être associé au temps et à l’espace. Certaines véhiculent une vision poétique de l’âme, d’autres la réduisent à la cognition. Et encore d’autres continuent de nier son existence.

Source: https://nospensees.fr/l-ame-existe-t-elle-cest-ce-que-dit-la-science/

(Visited 327 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.