Mon enfant a peur des autres enfants : que puis-je faire ?

Mon enfant a peur des autres enfants : que puis-je faire ?

Nous vous proposons 6 idées pour accompagner votre enfant s’il a peur des autres enfants. Mais n’oubliez pas : demandez l’aide d’un professionnel si la situation l’exige.

Mon enfant a peur des autres enfants : que puis-je faire ? Vous êtes dans cette situation et vous ne savez vraiment pas comment agir ? La première chose que vous pouvez faire dans ce cas est d’essayer d’identifier la cause qui explique la peur.

Les phobies spécifiques apparaissent généralement à la suite d’un événement traumatisant avec l’objet phobique (dans ce cas, d’autres enfants), ou pour des raisons très différentes. Il est important d’en tenir compte et de vérifier s’il y eut, dans la vie de votre enfant, un événement de ce type. Un psychologue pour enfants peut vous aider dans ces cas.

D’autre part, les peurs sont assez fréquentes chez les enfants et beaucoup d’entre elles sont évolutives (elles disparaissent donc spontanément avec le développement de l’enfant). Il existe néanmoins toujours des choses que nous pouvons faire pour accompagner notre petit.

Mon enfant a peur des autres enfants : que puis-je faire ?

Si cette pensée « mon enfant a peur des autres enfants » vous angoisse et que vous souhaitez faire quelque chose pour votre enfant, voici quelques idées clés pour que vous puissiez commencer à vous rapprocher de ce qui lui arrive. Bien entendu, nous vous recommandons de vous rendre chez un professionnel si les symptômes interfèrent réellement avec son fonctionnement et son bien-être.

Essayez d’établir des rythmes qui ne soient pas très exigeants

Faire pression sur lui pour qu’il vienne ou joue avec d’autres enfants est la dernière chose que vous devriez faire. Notamment au début. C’est bien qu’il s’expose à la situation, oui, mais de manière progressive et naturelle, en tenant compte qu’il s’agit pour lui d’une obligation. Il est donc important que vous validiez ses émotions et que vous l’accompagniez sans le juger. Essayez de découvrir ce qui se cache derrière cette peur.

Identifier les causes de cette peur

Ce type de peur survient pour différentes raisons. Il est donc important de les comprendre. Parlez-lui, observez-le, faites des hypothèses sur ce qui lui arrive… Cela lui est-il toujours arrivé ? Y a-t-il eu un déclencheur de cette peur ? Se produit-elle dans tous les contextes ou seulement avec des inconnus ?

Pour comprendre les causes de cette peur, il conviendra souvent de demander l’aide d’un professionnel, en l’occurrence d’un psychologue pour enfants. Une fois l’origine et les causes identifiées, il sera indispensable de les travailler (il existe certains traitements selon la cause).

Faites-lui savoir que vous êtes toujours là

Votre enfant affronter progressivement la situation redoutée et surtout savoir que vous êtes à proximité. Par exemple, si vous allez au parc avec lui et que vous le remarquez bouleversé lorsque d’autres enfants s’approchent de lui, rappelez-lui que vous êtes là. Qu’il puisse venir vers vous à tout moment et qu’il ne soit pas seul. Avec le temps, vous pourrez vous retirer de la situation, l’encourageant à commencer à y faire face seul.

Qu’ils s’approchent de lui lentement et sans l’envahir

Essayez, dans la mesure du possible, que les autres enfants se rapprochent progressivement de lui. Que l’approche de l’interaction ne soit pas invasive, car cela ne ferait qu’augmenter cette peur.

Si nécessaire, parlez aux autres enfants et expliquez-leur qu’il vaut mieux qu’ils s’approchent sans crier, en se mettant à son niveau (en essayant de faire en sorte que votre enfant les considère comme des égaux). Une autre idée que vous pouvez garder en tête, surtout si votre enfant est très jeune, est que les enfants l’approchent en lui proposant un jouet, par exemple. Mais sans jamais s’approcher pour le toucher directement, par exemple, mais progressivement.

Rapprochement progressifs (exposition)

Face à des phobies spécifiques, comme la peur des autres enfants, la thérapie la plus reconnue à ce jour est la thérapie d’exposition. A travers elle, le sujet aborde progressivement les situations redoutées, de sorte qu’il est de plus en plus capable de les « supporter » sans angoisse.

L’idée est que l’enfant dissocie (l’association s’affaiblit) progressivement le stimulus redouté (en l’occurrence, les autres enfants) de la réponse de peur et d’anxiété. Cette technique aide également l’enfant à comprendre que sa peur est disproportionnée, puisque dans cette situation le danger est minime.

Donnez-lui du temps

Même si vous recourez à l’exposition, il sera important que vous donniez du temps à votre enfant. Surtout, si cette peur apparut à la suite d’une expérience traumatisante avec d’autres enfants (dans ces cas, il est préférable de recourir à la thérapie).

Soyez patient. Donnez à votre enfant la possibilité d’observer et de décider quand il veut approcher ou non les autres. Lui donner “le coup de pouce” est en effet différent de le forcer. Il convient de respecter ses rythmes.

 « Les enfants ne se souviennent pas de ce que vous essayez de leur enseigner. Ils se souviennent de ce que vous êtes.

-Jim Henson-

Nous venons de voir quelques idées que nous pouvons mettre en œuvre pour aider notre enfant s’il a peur des autres enfants. Nous insistons, la clé est de comprendre d’où vient cette peur et, surtout, de s’adapter à l’âge de l’enfant.

Il s’agira parfois d’une peur qui naîtra du propre développement de l’enfant, ou de son tempérament insécure, qui lui fait craindre cette situation et d’autres similaires. Mais il n’en est pas toujours ainsi.

Si, par exemple, elle découle d’un événement traumatisant avec d’autres enfants, comme une expérience de bullying, il sera important de ne pas le forcer. Dialoguez avec lui. Validez ses émotions et faites lui comprendre que vous êtes là. Mais surtout, demandez l’aide d’un professionnel.

https://nospensees.fr/mon-enfant-a-peur-des-autres-enfants-que-puis-je-faire/

(Visited 773 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.