Ne restons jamais seul

Ne restons jamais seul

Ne restons jamais seuls face à nos peines, nos pensées, nos peurs ! Plus l’homme s’écarte de l’humain, plus il s’écarte de sa propre nature qui est celle d’aimer inconditionnellement avec générosité, rien d’autre. Et ce n’est jamais incompatible avec la réussite ou gagner de l’argent.

Pour ceux qui en doutent encore, l’autre est cette partie de nous-mêmes que nous ne connaissons pas ou plus. Nous sommes intégralement faits des autres.
L’amour, c’est d’être toujours dans cette profonde curiosité de l’autre. Contrairement aux idées reçues actuelles, l’autre est LA VIE.

Si nous accordons cette place ou je deviens meilleur grâce à l’autre, l’autre saura à quel point la compétition, certes saine, ne nécessite pas la haine de l’autre, mais bien s’imprégner des richesses pour nous augmenter nous-mêmes.

Reconnaître son frère, sa sœur, c’est voir au-delà des apparences, plonger en nous-mêmes plus profondément, voir les parts qui nous manquent. Si je reconnais l’autre, je me reconnais moi-même dans mon être humain entier fait d’Amour.

Ça signifie, s’intéresser à l’autre, comme partie intégrante de la création, comme un émerveillement à nous faire évoluer ensemble dans le partage.

Aimer autant l’autre que nous-mêmes ne signifie pas faire l’impasse sur nos ambitions, sur notre ego, sur notre parcours ou vie intérieure. C’est savoir que notre construction interne s’est effectuée grâce aux éléments extérieurs, nous renforçant intérieurement.

Le monde se constitue de couleurs, ne se borne pas au noir et blanc, il est FAIT DE NUANCES. Ces nuances, ce sont les animaux, les éléments, les plantes, arbres et aussi HUMAINS qui nous apportent tout au long de notre vie toute richesse pour notre propre croissance individuelle.

Passer par des jugements réducteurs est la meilleure façon de passer à côté des autres et donc, de nous-mêmes.

L’authenticité, l’honnêteté, le naturel de l’humanité passe autant par une reconnaissance de l’autre comme de nous-mêmes. Ça ne signifie pas n’avoir aucune personnalité, au contraire, puisqu’elle s’est construit de la joie, de la spiritualité, de l’Amour de l’autre autant que de ses erreurs, son côté sombre.

C’est faire l’expérience de la vie par l’autre autant que par nous-mêmes. C’est la gratitude, la gentillesse, la générosité, l’acceptation… passages obligés vers l’amour et la paix dans son plus bel écrin.

Mon sang, ma connexion, mon eau sont reliés au divin par cet Amour inconditionnel que je peux porter à mon alter ego.

Des gens avec de sérieux problèmes, j’en ai vu un certain nombre dans ma vie. Loin d’en vouloir à ces gens-là, j’ai plutôt appris à grandir pour les amener à se poser les bonnes questions et à évoluer, ainsi eux-mêmes.

Pourquoi en vouloir à l’autre, rentrer dans un mauvais jeu, cela reviendrait à me perdre, ne plus avoir confiance en l’autre, donc par la suite en moi, vu que tout ce que j’ai appris vient de l’autre, même si le condensé, c’est moi-même, dans ma personne intérieure profonde, constituée de nos incarnations antérieures, de nos mémoires transgénérationnelles, de nos familles, etc.

C’est se différencier, se distancer de la bête en nous pour entrer dans un cercle divin et vertueux conforme aux valeurs de l’humanité.

Il faut donc passer par une dose impressionnante d’Amour et de générosité afin de participer à notre propre évolution, contribuant à l’évolution de l’autre, mais qui, par sa différence de compréhension personnelle, nous fera évoluer nous-mêmes.

Dans tout cela, seuls la curiosité, l’émerveillement de l’autre, et aussi, de toute la création permettront cet Amour inconditionnel véritable.




Facebook Bruno Vincent

(Visited 905 times, 1 visits today)