Pensée du jour 19 décembre 2022

Pensée du jour 19 décembre 2022

La petite voix pensée méditation quotidienne Eileen Caddy

Cette vie est une vie d’action, une vie de changement. Qu’il n’y ait pas de complaisance, car lorsque tu es content de toi, tu peux si facilement tomber dans une ornière, source de stagnation. Tu dois faire ton propre travail spirituel. Tu dois faire ta propre recherche de la manière qui t’appartient. Vois où tu as besoin de changer et puis pose les actes nécessaires au changement. Si le changement est désagréable, plus vite il se fera, plus ce sera facile.

C’est bien moins douloureux d’arracher un pansement rapidement que de le faire doucement. Donc fais ce que tu sais devoir être fait sans perdre de temps à y penser. Fais ce bond dans le nouveau sans hésitation, et sache simplement que cela sera bien plus merveilleux que ce que tu as laissé derrière toi dans l’ancien. Avec le changement vient la vie, une vie pleine et radieuse. Elle t’est offerte. Prends-la et rends-en grâce éternellement.

https://www.souffledor.fr

Pensée du jour d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensée du 19 décembre 2022

Avenir de l’humanité ; Dépend de la façon dont on prépare les enfants à venir au monde

Comme ils sentent tous les dangers qui menacent l’avenir de l’humanité, beaucoup de gens disent que leur plus grande préoccupation est de travailler pour les générations futures. S’ils veulent vraiment travailler pour les générations à venir, qu’ils pensent d’abord à la manière dont ils vont mettre les enfants au monde, c’est beaucoup plus important que de se préoccuper des conditions matérielles dans lesquelles ils vivront. Maintenant, c’est vrai, de plus en plus de médecins, d’infirmières, de psychologues s’intéressent à la période de la gestation. C’est un grand progrès d’admettre que, déjà, dans le sein de sa mère, l’enfant est un être conscient avec qui elle peut entrer en relation, et exercer sur lui une influence. Mais les femmes ne se rendent pas encore suffisamment compte de leur pouvoir pour l’avenir de l’humanité. Elles sont plus fortes que tous les moyens matériels qu’on peut mettre en œuvre pour faire face aux menaces qui pèsent sur cet avenir. Oui, voilà ce qu’elles ne savent pas : l’avenir de l’humanité est entre leurs mains. C’est pourquoi, pendant les neuf mois où la mère porte son enfant, par la pensée, par le sentiment, et avec l’aide du père de cet enfant, elle doit s’efforcer de former un être qui, plus tard, saura apporter la paix, l’harmonie et la lumière.

https://www.fbu.org

(Visited 900 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.