Que savons-nous de l’univers, de la réalité où des réalités qui nous entourent

Que savons-nous de l'univers, de la réalité où des réalités qui nous entourent

Il est vrai que nous voyons que par la conscience, par l’âme, l’esprit, le mental, la forme, ainsi que tous les autres corps subtils. Mais, que savons-nous vraiment de ce qui est au-delà du temps, de l’espace et des dimensions, de tous ces concepts, archétypes ou autres conditionnements. Il est vrai dans une certaine mesure nous sommes des êtres conditionnés par les sens, par nos perceptions, qui à la fois ne sont que des apparences, des illusions. J’ai vécu la dissolution de l’être, de ce que nous en percevons comme étant la vie, comme étant l’instrument qui permet de vivre cet apprentissage et expérience dans le temps, l’espace et dimension qui nous est consacrée. Comment vous dire, nous vivons constamment des expériences hors de nos conceptions humaines, que ce soit par les rêves conscients ou autres manifestations.

On peut même canaliser une autre source, qui en fait ne vient pas de notre conscience, mais d’une autre dimension, un autre temps et espace. Quoi qu’il en soit, cela reste toujours une expérience qui reste identifiée à ce que nous pourrons appeler la création. J’aime bien l’appeler l’éphémère, car tout n’est qu’illusion, passage, changement, évolution. Comment j’ai pu parvenir à vivre cette dissolution de l’être, de la conscience et des autres attributs. Cela sera nouveau pour certain ou quelque chose de connu, c’est par l’amour, par le détachement, par le silence, par la paix qu’on arrive à vivre cet état d’être. Un état qui n’a rien à voir avec l’éphémère, les expériences hors corps, ou dans une autre dimension, où relié à des anciennes mémoires, incarnations. Cela peut paraître très banal, mais la voie la plus courte, n’est-il pas la ligne droite, enlever tout intermédiaire, concept pour arriver à cette renaissance.

Il est si facile pour la conscience de se perdre quand celle-ci fait face à une expérience hors de la réalité présente. Tomber dans le piège comme celui qui se croit être supérieur aux autres, se prendre au sérieux, quand cela reste qu’une expérience hors du corps, de la conscience humaine. En fait, tous sortent et expérimentent des sorties hors du corps, de la conscience, mais plusieurs ne se rappellent plus, ou ont très peu de mémoire, des traces de ce qui a été vécu comme expérience. Pourquoi je vous parle de l’amour, pour moi cela a été la clé pour vivre cette dissolution, sortir enfin de tous sentiers, se retrouver libre de tout concept, ayant une connaissance qui n’a rien à voir avec l’éphémère, un amour qui permet de tout traverser, tout transcender, tout unifier en un. On croit être différent et vivre séparément sa propre vie, qu’on se le dise, tout a un but, tout est juste, tout a sa raison d’être, celui de vivre cette renaissance pour se rendre compte que tout est un et pour en prendre connaissance, c’est par la dissolution de tout concept.

Quoi qu’il en soit, toute expérience est bonne à partager, permettant de sortir des sentiers battus afin de mieux comprendre notre véritable nature, de prendre connaissance de notre potentiel illimité.

En fait seul le véritable amour permet cette dissolution pour vivre en paix, tout en acceptant ce qui se passe dans l’éphémère comme apprentissage et expérience, dans le but ultime, de se découvrir.

Ne prenez rien pour acquis, vivez l’expérience afin d’en tirer la connaissance, sans se prendre trop au sérieux. L’amour est le seul chemin qui permet de vivre la dissolution de tout concept et ainsi comprendre notre vraie nature, qui est au-delà du temps, espace et dimensions.

Publié par Enfants de la lumière de l’amour

https://justeetre.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.