Que veut dire « ÊTRE ALIGNÉ »

Que veut dire « ÊTRE ALIGNÉ »

Pour comprendre ce qui se passe dans notre vie afin que nos expériences soient vécues avec plus de facilité, de joie et d’une manière qui permette l’évolution et l’expansion de notre conscience, il faut avant tout comprendre qui nous sommes et comment nous fonctionnons. Et la raison pour laquelle nous ignorons tout cela, c’est qu’on nous a enseigné quelque chose de différent depuis le moment de notre naissance…

Pour retrouver la véritable connaissance de soi et avoir accès à une source d’information qui soit vraie et illimitée, nous devons commencer par accepter que nous sommes des êtres énergétiques avant tout. Notre nature réelle est celle d’un être éternel et infini. Sans cette reconnaissance, le passage à un état de conscience plus élevé risque de se faire d’une manière plus abrupte, puisqu’il y a résistance à accepter la vérité sur la nature de notre être.

Pour que la transformation actuelle se fasse avec plus de fluidité, il faut reconnaître que tout commence d’abord dans l’énergie et que rien ne nous arrive pas hasard. Nous avons la responsabilité de notre vie et devant les circonstances qui se présentent à nous, nous avons une bien plus grande liberté de choix et d’action que ce que nous avons cru possible jusqu’à maintenant.

Ce qui se passe à l’heure actuelle, c’est que nous avons oublié ou nié l’aspect énergétique et spirituel de notre être. Et c’est le déni de notre nature véritable qui est la source de l’ignorance et de la souffrance. On pourrait dire que lorsque nous nions ou rejetons notre identité réelle, nous fonctionnons en circuit fermé, déconnecté de la Source véritable de notre être. Notre aspect humain, par l’intermédiaire de l’intellect et du cerveau, devient le seul maître. Et nous puisons nos informations pour choisir, pour prendre des décisions dans notre passé, dans nos expériences et dans tout ce que nous avons appris. Dans ce mode de fonctionnement, nous puisons dans des programmes d’information limités qui retournent toujours les mêmes choix de réponses devant des situations similaires.

Rien de nouveau ne peut émerger quand nous persistons à nous attacher à tout ce que nous avons appris ou à l’interprétation que faisons de nos expériences passées. Vous comprenez maintenant que persister à rester dans le connu n’offre pas d’avenues nouvelles !

Or, la nature de l’être humain est d’être créatrice. Nous créons constamment que nous l’acceptions ou non. Notre nature réelle est faite de possibilités d’expression et d’expansion illimitées, car notre nature originelle est de même nature que la Source créatrice (ou l’intelligence universelle ou Dieu ou la force universelle…) qui est au coeur de notre existence. On peut donc dire qu’à l’heure actuelle, il y a deux êtres en nous qui ne fonctionnent pas en harmonie ou en unité.

Notre Être authentique est l’aspect originel de notre être qui a été créé à la Source. Il est éternel, infini et en constante expansion. Il est bien plus grand et plus puissant que notre aspect humain. Il englobe notre aspect humain et il vit dans le moment présent. Il fonctionne toujours en cohérence avec l’intelligence universelle, en accord avec la Source de son être.

Cet être est déjà présent en nous. Il n’a pas à être gagné, mérité, acquis ou téléchargé. Il a toujours été là et nous ne pouvons en être coupés. Seule la perception de son existence est altérée. Malgré cela, il nous guide sans arrêt de toutes les manières possibles vers une expression de soi qui soit en accord avec notre nature profonde. La plupart du temps, nous ne reconnaissons pas la guidance qui nous vient sous différentes formes et nous la minimisons ou l’ignorons tout simplement.

Le moi humain (ou égo) doit créer une personnalité pour évoluer dans le monde physique. Actuellement, ce moi est l’image que vous désirez projeter aux autres. Ce que vous voulez qu’ils croient sur vous, ce que vous voulez montrer ou cacher. Nous nous définissons selon des décisions que nous avons prises suite à ce que les autres nous ont dit, aux interprétations que nous avons faites de nos expériences, d’après ce que nous avons appris sur ce qui est vrai ou faux, bon ou mauvais, acceptable ou non, etc. L’image de soi se crée pour la majorité des êtres surtout avant 7 ans. Donc à un âge où nous n’avons pas encore la capacité de discerner et de faire des choix conscients. Le jeune enfant est comme une éponge et il adopte les systèmes de croyances du groupe dans lequel il est venu au monde, sans discrimination, pour être aimé, pour se sentir accepté.

Et le moi humain devient donc une deuxième identité qui n’est pas réelle, qui est transitoire et temporaire. Le moi humain fonctionne alors en circuit fermé, puisqu’il ne prend pas sa source dans le flux de l’intelligence universelle.

Nous pouvons dire qu’un être humain est aligné lorsque les deux aspects de son être le Moi authentique et le moi humain se rapprochent. Chez un être aligné, la personnalité extérieure reflète l’être intérieur avec authenticité et intégrité. L’être est vrai, il sait qui il est, il se sent bien avec lui-même. Il ne ressent aucun embarras envers ce qu’il est. Il s’accepte et s’apprécie tel qu’il est et il connait sa valeur et son pouvoir.

« Quand je suis aligné avec ma Source, je me sens bien. J’aime la vie, j’aime ma vie, j’aime qui je suis et tout ce que je suis, j’aime les possibilités qui me sont offertes de faire de nouvelles découvertes. Je suis satisfait de moi, je n’ai besoin de l’approbation de personne. Je suis mon autorité intérieure, je sais que je suis libre, je sais que j’ai le pouvoir de choisir et de créer. Je me sens soutenu, satisfait, inspiré, créatif, je suis en pleine expansion ! »

Dans cet état d’alignement la peur n’existe pas, l’être vit dans le savoir intérieur que tout est possible et qu’il est ici pour apprendre à diriger ses expériences. Le plaisir est dans le jeu, dans l’apprentissage, car il n’y a jamais de fin. L’être sait qu’il est guidé et qu’il est aimé tel qu’il est. Il n’a pas à briller, à se montrer parfait, il sait qu’il n’est pas testé ni jugé, car rien de tout cela n’existe sur le plan de la Source !

La conscience humaine doit pouvoir s’abandonner et se laisser guider par sa conscience supérieure – qui est unie et interconnectée à la Source, à la création. La présence de cet alignement dans notre vie se traduit par la présence d’émotions agréables. C’est ce qui explique que lorsque ces deux parties de notre être sont alignées ensemble, nous faisons l’expérience de l’amour véritable, de la joie, de l’harmonie, de l’abondance et de la vérité dans notre vie. Cela nous indique que ce que nous sommes et ce que nous pensons ou croyons sont en harmonie avec notre vraie nature.

Être aligné avec la volonté divine, c’est cela retrouver la liberté. Car c’est sortir de la prison du moi humain (égo) qui limite constamment nos possibilités créatrices qui par nature sont illimitées. Être aligné avec la volonté divine, c’est retrouver notre pouvoir de créer une réalité qui fonctionne en accord avec les principes universels que sont l’amour, la vérité, la beauté et la bonté.

Quand nous revenons à la vérité de notre être et que nous sommes capables de nous libérer de tout ce qui est faux, nous redevenons centrés, nous fonctionnons à partir du cœur et nous reprenons alors notre pouvoir.

Voici un exercice facile pour vous aligner à la Source de votre être. Faites-le autant de fois que vous en ressentez le besoin. Votre intention et votre désir de vous relier à votre Source sont le seul prérequis !

Avant d’écouter, prenez un moment pour noter ce que vous ressentez. Puis observez de nouveau ce que vous ressentez dans votre cœur après l’écoute. Si vous êtes plus calme et centré, ou encore vous vous sentez plus léger ou serein, c’est le signe que vous avez trouvé votre alignement.

Lorsqu’il y a une grande variance entre les deux versions, nous disons alors que nous ne sommes pas alignés. Le Moi humain a alors une image de lui qui est très éloignée de la vérité de son être. Il va donc jouer un rôle, forger une image de soi qui n’est pas vraie, pour se protéger, pour ne pas être blessé, pour se conformer à ce que les autres attendent de lui. Et dans cet état d’être, le moi humain va vouloir contrôler ce qui se passe à l’extérieur, il veut du pouvoir, car il n’en a pas par lui-même puisqu’il est déconnecté de sa source de pouvoir véritable, de son centre.

La perspective que nous avons sur les circonstances de notre vie est un miroir de notre état d’être. La manière dont nous interprétons toute chose provient de nos filtres, de nos croyances, de nos systèmes de références, de nos idées préconçues. Alors que nous commençons à observer nos réactions, nous pouvons commencer à voir quand nous prétendons être quelque chose que nous ne sommes pas, les faussetés ou les illusions que nous véhiculons par peur d’être rejetés, jugés, abandonnés, abusés, punis, ridiculisés, etc.

Car la peur joue un grand rôle dans le maintien de notre fausse identité. La peur est ce qui nous empêche d’être authentiques. Nous croyons que la peur nous protège. « Si j’ai peur de telle chose, alors je ne le ferai pas et je ne serai pas blessé ou en danger. »

Nous devons arriver à voir que toute forme de peur nous empêche d’être vrais et de faire l’expérience de notre divinité. La peur d’être jugé par les autres, d’être rejeté, de ne pas être aimé, d’être puni, ridiculisé, en danger, peur de décevoir, peur de blesser, peur de se tromper, etc. toute forme de peur est une croyance que nous avons adoptée qui n’est pas vraie et nous conduit à ne pas montrer ou dire ce que nous sommes vraiment ou ce que nous désirons réellement.

C’est par la peur que le moi humain maintient sa suprématie et manipule les autres et l’extérieur pour arriver à ses fins, c’est-à-dire à contrôler les circonstances extérieures pour qu’elles soient comme il le veut pour se sentir en sécurité. C’est ça la séparation.

Quand il y a de la peur, il ne peut pas y avoir d’amour, car le moi humain juge et décide ce qui est vrai ou faux, acceptable ou non, réel ou non, dangereux ou sécuritaire et surtout qui a droit à l’amour et qui n’y a pas droit. Nous décidons tout cela d’après ce que nous avons appris, ce qu’on nous a dit et nous décidons que c’est vrai, sans nécessairement remettre en question cette information. Dans notre ignorance de notre nature véritable et des lois de la création, nous instaurons nos propres lois et règles et nous faisons de tout cela une vérité que nous nous efforçons sans cesse d’affirmer puisque nous nous identifions à tout cela.

Nous croyons que nos opinions et notre perspective sur la réalité sont meilleures que celles des autres, nous savons mieux que les autres ce qui est bon ou mauvais, etc., etc., et si nous pouvions les convaincre que nous avons raison, le monde irait mieux. Dans cet état, nous perpétuons tout ce que nous décrions, et nous nions l’aspiration profonde de notre cœur à une vie plus authentique, faite d’amour et de vérité.

C’est pourquoi, pour s’aligner à notre Être authentique, il faut apprendre à démystifier la peur. Il faut s’en servir d’une manière bénéfique pour comprendre ce qui est faux, illusoire et artificiel afin de pouvoir choisir d’aller vers quelque chose de nouveau, même si c’est l’inconnu.

Pour en apprendre plus sur ce sujet, pour apprendre qui vous êtes et comment vous fonctionnez, pour avoir des outils faciles à utiliser dans le quotidien, pour vous entourer d’un soutien constant, je vous invite à participer au nouvel espace membre qui est maintenant offert sur le site www.NouvelleRealite.com/portail-membres.

Vous êtes tous les bienvenus, il n’y a pas de prérequis. Tel que vous êtes et où vous en êtes maintenant, c’est parfait !

Avec beaucoup d’amour

par Dominique Lacroix

Source : https://pressegalactique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.