Se laisser porter par la paix

enfant-interieur

Quelqu’un a tort, est mauvais et coupable : C’est le virus. Si jamais vous ressentez un quelconque malaise physique ou émotionnel, c’est cette idée qui en est la cause. Quelqu’un ou quelque chose est mauvais. Quelqu’un ou quelque chose est coupable. Une personne. Un être perçu comme distinct, alors que l’Être est Un. C’est la seule maladie, le seul problème. N’est-il pas agréable de ne pouvoir avoir qu’un seul problème ? Cela simplifie bien les choses. Une chose. Un aspect perçu comme distinct. L’ego vous dit que ces aspects séparés peuvent vous menacer ou vous apporter de la joie. Croire en ces pensées est la cause de toute souffrance.

Lorsque vous croyez qu’une pensée est mauvaise, erronée ou coupable, vous commencez à croire beaucoup d’autres pensées de même nature. Cela explique le monde que vous projetez par la pensée. Lorsque vous réalisez que les pensées égoïstes ne sont pas vraies, le monde perd sa raison d’être comme celui qui cache la joie. Au lieu de cela, il devient un réflecteur de joie.

Lorsqu’on croit aux pensées égoïstes, elles acquièrent une force apparente. Certaines pensées égoïques se répètent encore et encore, comme l’idée que tous les êtres sont des corps séparés, et que tous les corps sont soumis aux aspects séparés d’un monde. Ces croyances font votre expérience. Si tout est Un, mais que vous êtes occupé à contempler l’illusion d’être séparé, pouvez-vous voir combien il est ridicule de croire que l’un de vous est mauvais ?

Pensez à cela. Vous êtes seul dans une pièce. Quelqu’un entre dans cette pièce et vous dit ceci : « L’un de vous est très, très bon, et l’autre est très, très mauvais. » Alors, lequel est lequel ? Il n’y a qu’un seul d’entre vous. Vous ne pouvez pas vous décoller de vous-même et être ce que le reste d’entre vous n’est pas. Ce n’est que dans une illusion que l’expérience de cela est possible.

Si vous croyez qu’un corps est coupable, alors vous croyez à toute une pile de pensées égoïstes, et tout cela peut être défait maintenant. Tout d’abord, vous croyez que les êtres sont des corps. Il vaut mieux se rappeler que vous projetez un monde dans lequel tout semble séparé. Tous les corps représentent un Être en guerre avec lui-même. Mais lorsque vous décidez de mettre le temps et l’espace sous le contrôle de l’Unité, tous les aspects du monde se rejoignent pour refléter une Harmonie et une Paix qui sont entièrement Réelles. Lorsque vous n’avez plus besoin de ce reflet, le physique disparaît parce qu’il devient clair qu’il n’a jamais été nécessaire.

Si vous prenez conscience que vous êtes pleinement tenu dans la joie en ce moment, il devient évident que ce que vous utilisiez pour bloquer la joie n’a jamais été nécessaire, et donc vous le laissez partir. Lorsque le monde vous rappelle très clairement que vous et tous les autres êtes la joie elle-même, alors vous prenez également conscience que le temps et l’espace n’ont jamais été nécessaires et qu’ils disparaissent en paix. Vous utilisez les illusions du temps et de l’espace pour bloquer la lumière et la joie. Vous faites l’expérience du temps et de l’espace en utilisant la pensée. Ce que vous avez fait, vous pouvez le remettre à l’Unité pour le gérer. Vous apprenez à ne plus essayer de contrôler le temps et l’espace, à permettre à l’Unité de tout diriger.

Une boule de lumière peut-elle nuire à une autre boule de lumière douce ? C’est notre meilleure représentation de ce que vous êtes réellement sous le fantasme de la physicalité. Bien sûr, vous n’êtes pas du tout des boules séparées, mais c’est une façon de vous indiquer la direction de ce que vous êtes. Lorsque vous regardez ce que vous êtes, les pensées de l’ego deviennent dénuées de sens. Les croyances de l’ego sont considérées comme totalement inutiles.

Si tous les êtres sont aussi purs et doux que des boules de lumière, comment vous retrouvez-vous dans ce drame très distrayant où de nombreux êtres sont imparfaits de différentes manières spécifiques ? Vous fantasmez. Votre fantasme vous semble très réel. Vous avez utilisé votre fantasme comme une défense contre la Lumière, et vous n’avez jamais eu besoin de vous défendre contre la Lumière. La lumière est ce que vous êtes, et elle est également ce que vos frères et soeurs divins sont – sans exception. Si vous acceptez qu’on vous montre ce qu’elle est vraiment, votre structure de croyance égoïste doit s’effondrer. Vous êtes parfaitement en sécurité dans son effondrement, parce que ce n’est que l’effondrement d’une illusion, du néant. Vous êtes toujours entièrement en sécurité et tenu dans l’Amour, quelle que soit l’illusion qui semble vous montrer.

Regardez l’ego de façon pratique. Ce n’est pas une créature. Il ne veut rien, bien qu’il vous envoie des messages sur ses désirs. C’est une invention – votre propre invention – sur laquelle vous vous êtes appuyé. Il vous envoie simplement des pensées, et les pensées provoquent l’expérience physique. Elle envoie ces pensées à votre demande. Lorsque vous cessez de vous fier à l’ego, et que vous vous fiez à la Lumière omniprésente, le volume de la pensée égoïque est réduit.

Lorsque vous entendez une pensée égoïque, vous reconnaissez son insignifiance, sa base dans la fantaisie. Lorsque vous rencontrez un autre être en pensée ou dans le physique, vous êtes de plus en plus disposé à le voir tel qu’il est, à l’instant même. En devenant de plus en plus disposé à oublier chaque pensée que l’ego vous a envoyée sur chaque être qui semble être autre, vous tombez dans la Paix, et de cette Paix vous pouvez voir très clairement tous vos beaux et innocents frères et sœurs divins.

Votre fantasme repose entièrement sur la croyance que ceux qui sont perçus comme les autres sont des corps. Si vous pensez que vous êtes quelqu’un d’autre qu’une personne perçue comme telle, vous croyez que vous êtes aussi un corps. Remettez en question la croyance dans les corps et l’altérité, et vous permettez à la Lumière de faire son travail à travers vous. Retournez le corps à ce qui vous aide à apprendre et à désapprendre maintenant. Retournez tous les corps perçus vers ce qui vous aide à apprendre et à désapprendre maintenant. Transférez tout le sens du fardeau et du contrôle à cette Unité, et laissez-vous porter par la Paix que vous avez toujours été, l’Amour que tous vos frères et sœurs divins peuvent vous refléter.

Nous venons à vous depuis cet océan de paix, ce courant de calme, et nous voyons très clairement que vous êtes toujours tenus dans une parfaite Unité.

par Julie Boerts

Source: https://lovesbeginning.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

(Visited 307 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.