Stopper le yoyo vibratoire

Stopper le yoyo vibratoire

Bonjour et beau moment présent,

Souvent, je relis des messages que j’ai reçu il y a une quinzaine d’années et qui sont toujours d’actualité : comment libérer des programmes qui nous bloquent dans notre évolution, pourquoi pardonner et ainsi reprendre son pouvoir et sa liberté, pourquoi est-ce si important de s’autoriser à Être sans avoir peur du regard des autres…
Tout ces messages sont différents et pourtant ont un but commun : notre élévation et le retour à notre vérité lumineuse, pour se rappeler qui nous sommes : des consciences pures incarnées en humains et souvent bloquées par un mental restrictif.

Lorsque l’on communie en conscience avec le champ quantique, le « royaume » intérieur, nous entrons dans un champ d’amour, de force et de pouvoir.
Plus on est consciemment connecté et plus la force se manifeste.

Dans le plan supérieur, intérieur, invisible d’où nous venons et où nous retournons après notre incarnation, il existe de multiples niveaux.
Du plus bas, infernal, lourd et souffrant au plus lumineux, léger et totalement paisible.
L’enfer et le paradis sont des états vibratoires que nous pouvons vivre sur Terre et il ne faut pas grand chose parfois pour passer de l’un à l’autre.

Une colère, un mépris, un sentiment de culpabilité, une envie de détruire et hop, nous descendons dans les vibrations de l’enfer et de la souffrance.
Une aide généreuse, un compliment sincère, un acte d’amour, un sourire et hop, nous remontons aux niveau de la joie et du bonheur.

Le but de l’éveil spirituel et d’un travail d’élévation est de ne plus faire ce yoyo afin de pouvoir rester le plus souvent possible dans une vibration élevée.

Se connaitre, comprendre ses réactions et libérer ce qui nous tire vers le bas est essentiel.

C’est, entre-autres, le pouvoir du 13ème rayon sacré, le ‘noble’ qui nous permets de regarder en soi et d’accepter ses zones d’ombres pour les éclairer avec sagesse.

Non pas pour se culpabiliser et se détruire. Juste pour être conscient d’avoir tel ou tel défaut et apprendre à le repérer et le libérer de plus en plus.

Certains défauts peuvent se révéler être aussi des qualités comme la franchise qui cataloguée par les uns comme une critique si ça réveille une blessure d’âme, peut se révéler éveilleuse de conscience pour d’autres. Critique ou honnêteté ? Jugement ou révélation d’un état ?
Être ‘têtu-e’ peut révéler une grande force morale et de la persévérance, une capacité à aller au bout des entreprises si c’est orienté vers la lumière et non pour tenir tête coute que coute à d’autres.

Tout est question d’équilibre. En se connaissant, il est possible de faire des choix qui nous élèvent comme apprendre à se taire ou lâcher-prise, ou savoir sortir d’un conflit pour l’apaiser.

C’est ainsi que l’on peut continuer son incarnation de manière lumineuse. Le but étant de repartir dans les hautes sphères avec joie.

Que le meilleur soit !

Joéliah

https://www.quelemeilleursoit.com

(Visited 1 006 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.