Tout est dans le laisser être

Tout est dans le laisser être

Il n’y a rien d’autre à faire, que d’apprendre à ne plus faire, pour se laisser être et voir ce que cela fait. Tout se fait dans se laisser être, mais comme nous faisons toujours autre chose, nous interférons alors avec tout ce qui se fait naturellement. Dans tout ce que nous faisons, nous prenons la place du vivant et nous rajoutons de multiples couches inutiles d’expériences qui nous empêchent de nous ouvrir à l’expérience réelle de notre vie.

Tout est dans le laisser être et d’une certaine manière ce vers quoi vous tendez est cette tension même qui vous empêche ainsi de vous laisser être. Nous n’avons pas d’autres choix que de désapprendre toute cette mécanique que nous utilisons inconsciemment à chaque instant. Toute cette manière de faire nous fut inculquée tout le long de notre vie et nous élance sans cesse à nous perdre dans tout ce que nous faisons.

Nous nous perdons dans tout ce que nous faisons puisque nous ne savons plus justement comment être ! Comprendre cela est déjà un premier pas de recul dans tout ce que nous faisons pour comprendre que juste faire comme nous faisons, nous empêche d’être soi-même.

Tous nos mécanismes habituels nous poussent à faire et à vivre d’une certaine manière, ce qui est justement ce qui nous bloque, car cela nous illusionne complétement sur ce que nous sommes réellement. Comme nous ne savons plus qui nous sommes, nous agissons à travers ce que nous croyons, mais de manière si maladroite que tout ce que nous faisons se retourne sans cesse contre nous, puisque nous nous battons à travers tout ce qui nous bloque.

Mais ce qui bloque est justement là pour être découvert afin de pouvoir le traverser, l’intégrer afin de voir et comprendre ce qui se trouve derrière tout ce qui nous bloque. Tout est dans le laisser être, mais comme nous ne savons plus comment se laisser être, nous nous remplissons à outrance de tout ce qui nous en empêche. C’est ici qu’il faut bien comprendre ce mouvement qui nous perd sans cesse afin d’en prendre conscience.

Pour en prendre conscience, il faut avoir assez de recul, pour juste observer ce qui se passe en soi. Juste observer et accueillir notre propre expérience dans le but de pouvoir enfin nous révéler tout ce qui nous bloque. Tant que l’on ne peut pas observer ce qui se passe en nous, nous ne pourrons simplement pas prendre conscience de tout ce qui nous bloque.

Tout est dans le laisser-être, mais comme nous œuvrons aux antipodes de cela, nous avons besoin de réaliser consciemment tous les paliers qui peuvent nous réacheminer pour pouvoir revivre à travers ce laisser-être. Sans ces moyens conceptuels, nous ne pourrons ni comprendre ni savoir ce que l’on doit mettre en place pour expérimenter à nouveau notre être réel.

Tous ces moyens sont des idées pour aider notre être à comprendre et à percevoir tous les processus inconscients qui le poussent dans des directions contraires afin de le perdre sans cesse dans le néant. Une fois ces idées comprises, elles deviennent telle une barque que l’on utilise pour traverser le courant mental qui nous illusionne sans cesse. Elles sont utiles un temps, mais après, on doit laisser tout cela au mental dans le but de pouvoir faire ses propres expériences qui seules pourront l’aider réellement à vivre et comprendre, à travers toutes ces seules expériences, ce que c’est réellement le laisser être.

Ainsi, il n’y a rien d’autre à faire que d’apprendre à ne plus faire, pour se laisser être et voir ce que cela fait. Tout se fait dans se laisser être, mais comme nous faisons toujours autre chose, nous interférons alors avec tout ce qui se fait naturellement. Ce qui interfère est à dépasser, mais cela peut se réaliser seulement à travers l’expérience puisque tout le reste n’existe pas et en empêche sans cesse l’expérience. Voilà le paradoxe qui nous enferme tous et le comprendre, c’est le pouvoir vivre afin de le dépasser.

https://oeuvre-spirale.com

(Visited 944 times, 1 visits today)