Voir à Travers

Voir à Travers

Vous vous êtes appuyé sur le jugement. En devenant plus disposé à être heureux, vous devenez aussi plus disposé à remarquer et à admettre la douleur. Toute douleur, quelle qu’elle soit, est toujours causée par le fait de s’appuyer sur le jugement pour obtenir la sécurité. Le jugement promet la sécurité, mais il n’en a aucune à offrir. Le jugement, délivré par l’ego, cause toujours de la douleur. Lorsqu’il semble causer du plaisir, il distrait seulement temporairement de la douleur qui est inévitable. Lorsque vous réalisez que le fait d’accepter le jugement de l’ego cause de la douleur à chaque fois, les pensées de jugement de l’ego perdent leur attrait.

Afin d’expérimenter la culpabilité, ou toute sorte de perturbation mentale ou physique, vous devez croire deux pensées de l’ego qui vous sont présentées dans une relation de cause à effet. Considérez les pensées de l’ego comme des jouets, et l’assemblage de diverses pensées égoïques dans des structures comme un jeu avec des jouets. Lorsque vous jouez avec des jouets, vous créez une identité distincte pour celui que vous appelez vous-même, en spécifiant ce qu’il est et ce qu’il n’est pas. Lorsque vous jouez avec des jouets, vous créez des identités séparées pour tous ceux que vous appelez les autres, en spécifiant ce qu’ils sont et ce qu’ils ne sont pas. Lorsque vous jouez avec des jouets, vous pensez que le passé est réel et que vous pouvez dire des choses sensées à son sujet en collant ensemble une collection de pensées de l’ego. Lorsque vous ressentez une douleur, un malaise ou une inquiétude quelconque, c’est un indicateur que vous avez joué avec des jouets.

Vous devenez très enfantin en réalisant que vous n’êtes pas capable d’assembler deux pensées égoïques et de leur donner un sens. Quelque chose « d’autre » entre en scène. Cela semble être une autorité, mais ce n’est pas une autorité qui vous domine. C’est vous. Cette autorité est l’unité. C’est Dieu. Rappelez-vous que vous avez créé l’ego afin de nier Dieu. L’ego vous envoie un flot constant de pensées qui vous distraient de la beauté de Dieu, qui vous distraient de votre sécurité en Dieu, qui vous distraient de votre identité en Dieu. L’ego vous livre des expériences indiquant que vous, séparément, êtes un Dieu parce que vous semblez contrôler des choses distinctes. Tout cela est fantaisie, et la fantaisie fait simplement le travail que vous lui avez assigné. C’est une fantaisie conçue pour vous distraire de qui vous Êtes et avez toujours été.

Ce quelque chose « d’autre », qui est vraiment vous, peut aussi vous envoyer des pensées. Lorsque vous posez vos jouets, vous le faites parce que vous réalisez que vous vous êtes blessé avec eux. En associant vos jouets – ces pensées de l’ego – à la douleur, vous cessez de les ramasser. Et puis ces pensées de la Source sont là pour vous, très simplement. Elles ne manqueront jamais de se manifester lorsque vous apprendrez à arrêter vos jeux de douleur. Vous arrêtez vos jeux de douleur quand vous voyez à travers eux, quand vous voyez ce qui est vraiment à votre avantage.

Dans l’intérêt de comprendre votre avantage, soyons grossiers pendant une minute. « Grosse bite » est à la fois un compliment et une insulte. Bien que cela puisse être considéré comme un avantage d’en avoir une, ce n’est pas un avantage d’en être une. « Voir à travers » est similaire. Nous vous encourageons à « voir à travers » le moi séparé afin d’entendre les pensées qui vous mènent au bonheur, mais nous devons vous montrer les différentes significations de « voir à travers ».

Toute douleur que vous éprouvez est toujours basée sur votre croyance que le moi séparé – le vôtre – est une chose hideuse et laide qui doit être gardée cachée. Si vous voyez d’autres moi séparés comme étant ceux qui sont défectueux, vous ne faites que retarder la découverte que le moi séparé que vous détestez vraiment est celui que vous appelez le vôtre. Vous ne pouvez pas haïr un moi distinct sans les haïr tous. Oui, il semble que vous aimiez certains d’entre eux et que vous en détestiez d’autres. Mais ils reflètent seulement l’inquiétude de votre propre esprit. Si vous en détestez un, vous les détestez tous, et vous détestez celui que vous appelez vous-même. Comment le savez-vous ? Si vous êtes dérangé de quelque façon que ce soit par quelque chose – ce sentiment d’inquiétude et de résistance – c’est de la haine. C’est la sensation de repousser qui fait que toutes les différentes choses de votre monde semblent distinctes les unes des autres. Vous pouvez la ressentir. Et vous pouvez permettre à ce sentiment de disparaître en permettant à l’unité du Soi Unique de vous guider.

Revenons donc aux différentes façons de voir à travers. Vous pouvez « voir à travers » le soi séparé, laid, comme si vous l’utilisiez comme une paire de lunettes. Le soi séparé peut être ce que vous utilisez pour focaliser votre vue, et lorsque vous faites cela, vous utilisez la haine pour focaliser votre vue. Rappelez-vous, la haine consiste à voir les choses comme séparées. C’est quelque chose qui est venu à votre demande, mais seulement à cause de la confusion, jamais à cause d’une faute ou d’un défaut.

Vous pouvez voir à travers le moi séparé comme s’il s’agissait d’un verre transparent. Vous pouvez avoir un verre qui focalise et détermine ce que vous voyez, ou un verre qui est clair. Nous vous recommandons le second, car vous avez regardé à travers la mauvaise prescription et vous avez un sacré mal de tête. Lorsque vous continuez à regarder la distorsion, cela fait mal. Si quelque chose vous dérange, c’est toujours, cent pour cent du temps, parce que vous avez regardé la distorsion. Vous passez du verre déformant au verre clair simplement par votre décision.

En décidant pour la clarté, en décidant de voir à travers ce qui semble séparé comme s’il n’avait jamais été brisé, on vous montrera le chemin. Vous ne pouvez simplement pas compter sur les anciennes perceptions de séparation pour vous guider. Ne vous inquiétez pas pour cela, car ces anciennes perceptions de la séparation étaient de terribles guides. Elles ont toujours conduit à la douleur. Soyez simplement disposés à être ici et à être montrés. Soyez disposés à ce que le chemin s’illumine devant vous. Rappelez-vous que vous et tous les autres êtes dignes d’être guidés clairement. Voyez à travers ce que vous pensiez être réel auparavant. Permettez-lui de devenir transparent, et rien ne vous empêchera d’avancer.

Nous aimons nous prélasser dans la Lumière ici avec vous.

Les Anges

Traduit : https://messagescelestes.ca

https://lovesbeginning.com

(Visited 793 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.