Comment aider un proche ou un ami à lutter contre la dépression ?

Peut-être que vous avez un proche ou un ami qui souffre de dépression, et même si c’est extrêmement douloureux pour la personne qui en pâtit, c’est également très difficile pour l’entourage. Il est difficile de comprendre, et de savoir quoi faire ou quoi dire, étant donné que cela génère une grande incertitude et un grand désemparement chez l’entourage.

Que pouvons-nous faire ?

Les proches des personnes qui souffrent de dépression ont un rôle essentiel dans le soutien qu’elles peuvent offrir et donner. Ainsi, elles peuvent leur apporter :

De la compréhension sur leur maladie et les symptômes qu’elle présente

La dépression est une maladie comme n’importe quelle autre, qui dépend de l’apparition de différents facteurs et non pas de la personne qui en souffre, comme l’affirment beaucoup de croyances populaires incorrectes. Elle requiert donc un diagnostic et un traitement spécifique.

Les professionnels de santé sont les seuls à pouvoir diagnostiquer avec précision si une personne souffre de dépression, selon des critères bien définis.

On peut lire des livres et consulter les différents professionnels pour améliorer notre compréhension de la dépression, et ainsi aider ses proches.

De l’aide pour suivre le traitement adéquat

Il existe une multitude de traitements pour soigner la dépression, mais malgré cela, de nombreuses personnes pensent qu’elles vont s’en sortir seules.

Il est important de suivre un traitement pour la dépression car, il réduit la douleur et la souffrance au fil du temps.

Quand la maladie est prolongée dans le temps, on aura plus de difficultés à la traiter.

Grâce au traitement, on peut prévenir certaines conséquences graves de la dépression comme la tentative de suicide.

Nous pouvons aider cette personne à suivre son traitement, en plus de l’inciter à un style de vie sain (bonne alimentation, exercice régulier etc.)

Du soutien, sans accablement ni sur-protection

Le soutien doit être effectué avec une certaine distance, sans accabler la personne, en lui apportant de l’affection et en lui montrant de la compréhension et de la patience.

Il est inutile de l’accabler de bons conseils ou d’ordres, car ils ne feront qu’augmenter ses sentiments de culpabilité et d’impuissance.

La dépression est une maladie, alors cela ne sert à rien de lui dire «si j’étais toi…» ou «je te comprends parfaitement, je sais comment tu te sens».

Demanderiez-vous à quelqu’un qui a la grippe de faire baisser sa fièvre ?

Pour calmer la personne dépressive, on peut lui dire que l’on comprend ses difficultés,qu’elle n’est pas folle et que c’est une maladie qui affecte un grand nombre de personnes.

La personne qui souffre de dépression a tendance à être très sensible aux démonstrations d’aide. Il ne faut donc pas être trop maternel car la personne se sent infantilisée, et cela renforcera son sentiment d’inutilité.

Il est bon de savoir que les personnes déprimées se fatiguent rapidement car elles luttent de manière continue contre leurs pensées négatives.

Il est donc important de les motiver avec tendresse et compréhension.

Pour finir, il est important de garder une attitude ouverte, et de ne pas discréditer les sentiments et les émotions que la personne montre.

Ne pas négliger le soin de soi pour apporter du soutien à la personne qui souffre de dépression

La dépression peut être un long processus durant lequel nous partageons la souffrance de l’être aimé, et nous devons trouver la force pour lui offrir tout notre soutien et notre tendresse.

Ainsi, il est essentiel d’éviter le gaspillage d’énergie et le découragement.

La prédominance des pensées négatives dans la dépression peut générer, chez les proches, un sentiment d’irritabilité et parfois, du rejet.

Dans la suite de cet article, nous allons vous donner une série de conseils dont il faut tenir compte dans ce type de situations :

– Ne vous sentez pas coupable si votre proche souffre de dépression. Il n’y pas de coupable, car cette maladie peut provenir de multiples facteurs (biologiques, psychologiques etc.)

– Quand on se sent impuissant, ou débordé, on peut recourir à des professionnels qui peuvent l’aider et le guider dans le processus de la maladie.

– S’il a tendance à s’isoler, il est bon de lui rappeler qu’il n’est pas recommandé de rester enfermé dans une bulle en permanence. Il faut s’adapter à la situation, sans suspendre tous les projets.

Pour prendre soin d’une autre personne, il faut être sain soi-même, alors n’oubliez pas de prendre de soin de vous-même.

http://nospensees.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *