La transition est un passage vers une autre vie. Libérez les âmes défuntes.

La transition est un passage vers une autre vie. Libérez les âmes défuntes.

La transition apporte beaucoup de souffrances et peut aussi apporter la paix. Appelée ‘mort’ du côté des terriens et ‘naissance’ du côté des anges et des âmes, elle est la libération de la vie du corps de chair. Comme on lâche un vêtement physique, pour se retrouver esprit libre.

Comme expliqué dans cet article relatant l’histoire de Dalhia, ma poule Parfois, certaines âmes ont besoin d’un coup d’amour, d’un coup d’honneur et d’un coup de pouce pour évoluer.
Les prières et les hommages servent encore après le départ, de même qu’un pardon ou une libération karmique.

Les personnes récemment décédées, (et possible pendant 50 jours), sont encore facilement liées au plan terrestre. Ensuite, elles se ‘diluent’ dans l’esprit et rejoignent leur nouvelle demeure astrale pour évoluer.

Ce qui est vécu pendant ces 50 jours est donc important pour leur âme.
(Nota : Pentecôte = 50 jours après Pâques qui est la connexion à l’Esprit Saint.)

Aussi, Il est important de ne pas les retenir et de les laisser évoluer.
Pleurer un être cher fait du bien et vivre un deuil est nécessaire pour celui qui reste. Moins pour celle ou celui qui est déjà dans une autre fréquence, y compris les animaux.
Certaines âmes sont retenues d’évoluer de par les pleurs de ceux qu’ils connaissaient sur Terre.
D’autres émotions peuvent les retenir comme les regrets ou la haine, les remords ou la colère.

Tout est évolution – libérez les âmes après leur transition.

Si vous voulez évoluer librement, soyez libres des « fl’âmes » qui ont rejoint leur ciel. Lâchez les émotions qui n’ont plus lieu d’être.
‘Feu untel’ est vivant sous une autre forme (et pas en repos éternel).
Pardonnez et libérez les âmes défuntes, libérez-vous et continuez votre évolution.
Souhaitez-leur et souhaitez-vous le meilleur.
Le pardon est un cadeau que l’on se fait en priorité, et qui s’étend à toutes les âmes impliquées.

Si vous aimez réellement les personnes ou les animaux que vous pleurez et retenez par vos émotions, utilisez cet amour pour les libérer et leur permettre de continuer leur chemin, sans vous temporairement.
C’est ça le grand amour : autoriser l’autre à être libre de soi.

Lors du départ et de l’arrivée de l’autre côté du voile, il y a souvent de belles surprises.

Les retrouvailles sont souvent des moments de grande joie. Et vous vous retrouvez tels que vous vous souvenez, chacun pouvant se manifester différemment selon les âmes rencontrées puisque tout est esprit.

Même si c’est sur un plan astral et énergétique, les retrouvailles peuvent être joyeuses et plus vous êtes en paix, plus elles sont grandioses.

Un dernier point : juste après sa transition, la personne revit ce qu’elle a donné et fait subir aux autres, y compris aux animaux… cette fois-ci avec le ressenti qu’à vécu l’autre.

C’est ce qui est appelé ‘le jugement dernier’ de l’incarnation. Le test, la leçon de vie…
C’est juste de soi à soi… de soi aux autres dans la conscience du tout, du un.
Et c’est là que la descente aux enfers peut se vivre avant de remonter dans la fréquence adaptée à l’âme.
Imaginez les kamikazes qui pensent atteindre le paradis et doivent ressentir la souffrance de chaque victime ou encore ceux qui abandonnent des animaux ou les torturent.

C’est là que le ‘je ne savais pas’ intervient avec immense douleurs.

Puis la loi de justesse et de compassion et l’âme comprend et, si elle est prête, demande à revenir sur Terre pour évoluer en conscience cette fois. Et l’oubli se manifeste à nouveau pour beaucoup…
Elle retrouve ceux qu’elle a fait souffrir, parfois pour réellement les aider et les protéger pour réparer et pour aimer. But ultime.
Parfois, elle recommence, et la roue du karma continue.

Alors, faites aux autres ce que vous voulez vivre ! Les bienfaits font la grande différence.

Que le meilleur soit !
Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Laissez le texte entier y compris le lien actif vers le site si vous diffusez. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *