Le face à face avec nos projections de nous-mêmes sur autrui

Le face à face avec nos projections de nous-mêmes sur autrui

par Yvan Poirier

Introduction

La Science Supramentale est un vecteur d’énergie très précieux et très puissant qui nous amène, tôt ou tard, à faire un Face-à-face avec nous-mêmes. Ce Face-à-face est à l’égard de notre vie actuelle ainsi que de nos vies antérieures sur ce monde qui, soit-dit en passant, n’est vraiment pas notre vrai monde.

C’est également le Face-à-face de ce que nous sommes aussi, selon notre Origine Stellaire et vis-à-vis de nos Lignées interstellaires. Peu importe qui nous sommes sur cette Terre, nous devons comprendre que nous ferons tous et toutes bientôt un Face-à-face avec nous-mêmes.

Ce que nous annonçons en ces temps de révélations apocalyptiques, n’est certes pas, une légende urbaine. Nous devons passer par cette phase essentielle de transparence et de transcendance. Tout ce processus est présent, en vue de la libération de nos anciens paradigmes, qui n’ont plus leur place en ce qui nous concerne ainsi qu’au niveau collectif.

La Science Supramentale ramènera de l’ordre dans nos pensées et dans notre conscience, en nous suggérant de faire cet exercice de transparence par un Face-à-face on ne peut plus important, pour notre préparation multidimensionnelle vers l’Ascension prochaine.

Par ces énergies d’Amour Vibral, nous pourrons réaliser ce que cette décision aura comme effet dans notre vie personnelle, en créant une harmonisation vibratoire de l’estime de soi et l’augmentation, humblement substantielle, de la confiance en soi, voire de notre Foi intérieur qui n’est certes pas une croyance, mais une certitude issue de la Lumière authentique.

Avant tout, il est important de constater par nous-mêmes que nous entreprenons un cheminement, qui nous permettra d’avoir des mécanismes de transcendance multidimensionnelle, qui s’enclencheront succinctement durant une période relativement courte de notre vie.

D’emblée, il faut admettre que le Face-à-face n’est pas uniquement une question de confrontation avec l’extérieur de nous, mais principalement, une rencontre d’une remise en question avec ce que nous sommes comme ego/personnalité et mental.

Il s’agit forcément de constater que nous portons, tous et toutes, ce masque qui représente l’aspect tridimensionnel de notre identité individuelle sur le Globe. Évidemment, cela n’empêche pas le fait que nous ayons à nous confronter, à un Face-à-face, avec les gens de notre entourage.

Ce Face-à-face est directement lié aux projections des jugements que nous portons vers nous et vers l’extérieur, qui sont en réalité, nos propres ennuis et nos propres problématiques, mais nous sommes sur le point d’y faire face dans toute son ampleur, dans un temps imparti dont nous ne connaissons guère le moment de conscientisation.

Il s’agit donc d’un duel qui dure depuis que notre conscience a été suspendue et divisée, ce qui a créé une dynamique de dualités entre l’ombre et la Lumière, et ce qui a été identifié entre les belligérants du bien et du mal. Comme nos corps subtils et nos chakras ont été diminués de 12 à 7, nous avons été emprisonnés dans une mécanique de dichotomie psychique. C’est pour ces raisons que nous sommes en train de rapatrier et de fusionner à nouveau avec ces principes psychiques afin de nous reconnecter à notre Corps d’Êtreté.

Face-à-face avec nos projections de nous-mêmes sur autrui

Notre Face-à-face est surtout une mécanique de reconnaissance des projections de nous-mêmes que nous identifions comme celles d’autrui. Ce que nous devons essentiellement conscientiser, c’est que nos projections font partie d’un processus multidimensionnel qui concerne différentes facettes de ce que nous sommes en tant qu’ego/personnalité et mental.

On entend souvent dire : « Ce n’est pas de ma faute, c’est la faute de lui ou d’elle…Blablablas! ». Nos projections vers les autres ne sont que des images de nous-mêmes. C’est-à-dire que nous identifions nos dualités, nos difficultés, nos problématiques sur le dos des autres, sans savoir pourquoi nous le faisons. Nous observons et nous voyons chez les autres nos propres failles.

Pourquoi nous identifions-nous aux autres? C’est simple! Nous projetons ce que nous sommes, particulièrement ce qui habite notre génétique reliée à notre descendance post-génétique ou transgénérationnelle transmise par nos parents, arrière-grands-parents, etc.

De plus, ce que nous percevons chez les autres ce sont également des reflets de nos caractères qui sont parfois colériques, paranoïaques ou belliqueux. En fait, ce n’est pas tout, ce qui caractérise vraiment la projection que nous faisons envers autrui, est particulièrement reliée à nos vies antérieures où nous avons porté différentes identités qui, aujourd’hui, se réfléchissent sur nous-mêmes et ce que nous projetons sur les autres.

Nous devons réaliser que toutes ces projections quelles qu’elles soient, ont déjà fait partie de certaines caractéristiques de nos vies antérieures que nous projetons vers l’extérieur, jugeant de bon ou mauvais ce que les autres sont ou font de leur vie.

Quand nous projetons notre dévolu sur quelqu’un, nous portons automatiquement un jugement. Ce jugement ne devrait être porté envers qui que ce soit, parce que nous sommes les récipiendaires et les porteurs de nos propres projections.

Alors, qui sommes-nous pour juger les autres ? Serait-il temps de nous regarder d’un peu plus près dans un miroir afin de réaliser que notre Face-à-face n’est que le reflet de ce que nous sommes ? C’est-à-dire, la réflexion de nos jugements sur les autres par nos pensées et nos remarques qui ne sont qu’une interprétation subtile de ce que nous sommes comme ego/personnalité et mental.

C’est ainsi que le Face-à-face débute sa première phase de conscientisation qui n’est pas toujours évidente à reconnaître, parce que l’orgueil, la fierté, parfois même la vanité ou la condescendance et ce que nous pensons être, pourraient, semble t’il, nous rendre indignes face aux autres.

Toutes ces pensées sont illusoires… Nous devons regarder objectivement et de façon transparente que notre vie, en fait, nos vies antérieures, n’ont été qu’une cumulation de frustrations, d’absurdités et de colères que nous projetons encore, inconsciemment, sur autrui. Le naturel de ces caractéristiques qui nous habitent nous revient de nouveau en pleine figure.

D’autre part, nous devons réaliser que ce Face-à-face se continue dans nos propres cadres familiaux, que ce soit avec nos frères, nos sœurs, nos cousins, nos cousines, nos oncles et nos tantes, nos enfants, nos petits enfants et nos conjoints ou conjointes. Nous devons aussi admettre que ce n’est pas par hasard que nous avons choisi nos parents, nos conjoints ou conjointes.

La vie nous emmène souvent à vivre ce Face-à-face avec nos lignées génétiques afin de réaliser qu’ils sont tous et toutes les reflets de ce que nous sommes. C’est donc dire que lorsque nous nous obstinons avec notre partenaire de vie, et que nous jugeons son comportement ou sa façon d’être, nous devrions réaliser que, la plupart du temps, nous agissons exactement de la même manière.

Nous vaguons et nous divaguons tous ensemble afin de nous reconnaître mutuellement autant par nos qualités que par nos défauts. La plupart des séparations, des divorces, des chicanes de ménage ou des disputes avec nos enfants sont causés par notre obstination à ne pas reconnaître que nous sommes en train de faire un Face-à-face avec nous-même. Ainsi, nous avons plutôt tendance à nous retirer ou à fuir plutôt que de nous corriger et de reconnaître que les jugements que nous projetons envers les autres sont des facettes de notre propre personnalité…

À suivre…

Source: LaPresseGalactique.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *