Les indigos exagérément sensibles

Ces enfants sont pourvus d’une exquise sensibilité à plusieurs points de vue. Ils auront peut-être été l’objet de railleries du style « Tu es trop sensible », mais leur sensibilité est un don spirituel, une sorte d’outil de dépistage.

Rappelez-vous un peu la sensation de sensibilité extrême, de vulnérabilité ou de lucidité ressentie à la suite d’une expérience profonde, par exemple après un massage du corps entier ou après avoir participé à un séminaire sur les facultés extrasensorielles. N’avez-vous pas remarqué que, par la suite, vous étiez extraordinairement conscient des pensées ou des états d’âme des autres et que vous deviez vous protéger, voire éviter les choses trop intenses comme les foules ou les gens agressifs ? Eh bien, les enfants indigo se sentent ainsi en tout temps. Ils sont excessivement réceptifs quant aux pensées et aux sentiments des autres. Par ailleurs, leur sensibilité touche deux domaines principaux :

1. La vérité et l’intégrité. Comme s’ils avaient assimilé les leçons des générations qui les ont précédés, les enfants indigo sont remarquablement sensibles au mensonge ou tout manque d’intégrité chez l’autre. Ils possèdent dans leurs tripes ce que l’auteur Sam Keen nomme « détecteur mensonges spirituel ». Vous ne pouvez pas mentir impunément à un tel enfant, car il dé- masquera la fausseté et réagira soit par l’agression, soit en s’isolant. Cette sensibilité tient aux remarquables facultés parapsychiques des enfants indigo et, comme vous l’apprendrez bientôt, elle fait partie de leur mission de vie. Et l’un des objectifs de notre vie, en tant que parents et enseignants de ces jeunes, c’est de nous assurer que ce groupe de « petits artisans de la lumière » préserve ses talents spirituels et s’oriente vers la réalisation de son objectif de vie.

2. Les toxines environnementales. Les enfants indigo sont des êtres « naturels dans un monde artificiel ». Plusieurs d’entre eux en sont à leur première incarnation sur planète Terre, et leur système immunitaire (autant physique qu’affectif) est incapable de traiter les toxines que contiennent la nourriture, l’eau, l’air, les produits de toilette et nettoyage, la lumière artificielle et les rapports humains. Les scientifiques ont établi qu’il existe un lien significatif en le TDAH et les toxines environnementales.

Extrait de « Aimer et prendre soin des Enfants indigo » de DOREEN VIRTUE

http://francesca1.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *