Les mères et leur éternel pardon : on n’a qu’une seule mère

une mere

On n’a qu’une seule mère

Peut-on vraiment dire que dans la vie on est seuls alors même qu’on est entourés de notre famille, de notre couple et de nos amis ? Malgré la présence de nos proches, parfois, on se sent seul.

Lorsque l’on est triste voire que l’on traverse une dépression, ils seront une épaule sur laquelle on pourra toujours s’appuyer, une aide précieuse qui nous redonnera du courage.

Mais cette aide n’est malheureusement parfois pas suffisante à nous faire remonter la pente et sortir complètement du trou au fond duquel on se trouve. Dans ces cas-là, seul le temps pourra vraiment nous aider.

Les mères et leur éternel pardon

Nos mamans sont toujours là pour nous, et ce depuis le jour de notre naissance. Un lien très fort et naturel se crée, et les pousse à toujours prendre soin de nous.

Dans notre enfance, elles nous protègent de tous les dangers ; dans notre adolescence, elles nous aident à réussir nos études ; lorsque l’on tombe amoureux pour la première fois, elles nous conseillent de «garder les pieds sur terre».

Finalement, nos mères sont cette voix de la sagesse dont nous avons tant besoin pour prendre les bonnes décisions dans nos vie.

Elles nous pardonnent toujours chacune de nos erreurs, même quand on est injustes avec elles, qu’on leur reproche d’être trop protectrices, qu’on ne les traite pas comme elles le mériteraient ou encore qu’on n’a pas les bonnes réactions.

L’illustrateur Léon Tolstoï l’a dit : «Le cœur d’une mère est une abîme au fond de la quelle vous trouverez toujours le pardon».

En effet, peu importe ce qu’on l’on fait, la plupart du temps, nos mamans nous pardonnent toutes nos erreurs.

Elles ont besoin de nous pendant leur vieillesse

Après avoir lu ces quelques lignes, vous serez sûrement d’accord pour reconnaitre que nos mères méritent de notre part le plus grand des respects.

Lorsqu’elles prennent de l’âge, on a l’impression que «les rôles s’inversent» et que c’est désormais nous qui devons prendre soin d’elles, leur donner de l’affection et de la tendresse, et faire en sorte, dans la mesure du possible, qu’elles aient tout ce dont elles ont besoin, d’autant plus si leurs maris ou compagnons ne sont pas là pour elles.

Vous vous êtes récemment disputé avec votre chère maman et vous vous en voulez ?

La solution est simple: en faisant un pas vers elle, vous lui ferez le plus beau des cadeaux qu’une mère puisse espérer avoir : l’amour, l’affection et la tendresse d’un enfant.

http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *