Prenez soin de vous ! Il est l’heure !

prendre soin

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation).

L’heure, c’est l’heure. Et quand il est l’heure, il est l’heure. C’est aussi ce que vous dites sur la Terre, en fait. Même si ce n’est pas forcément le même sens que la loi de l’Univers, qui elle, n’est pas dans la même notion du temps que vous sur la Terre.

Prenez soin de vous ! Prenez soin d’être ce que vous êtes, pour être toute la joie de la vie de l’amour sur la Terre, ici et maintenant ! Car il est temps pour vous, de vous révéler à ce que vous êtes déjà au fond de votre cœur de vie divine. Il est grand temps pour vous, de le faire, ici et maintenant.

Et je vous le dis, encore et encore, ne craignez rien de tout cela. Car l’heure est à la joie de tout cela et non à la peine de le vivre, encore et encore.

Ne voyez pas la vie du temps qui passe, comme l’arrêt de la vie de la vie divine, sur la Terre. Mais comme l’expression de celle-ci, seulement. Car tout est expression de vie. Rien n’est dans l’arrêt de tout cela. Cela ne se voit pas ainsi dans la vie de l’Univers. Cela ne peut être ainsi, dans la vie de la loi de l’Univers. Comprenez-le bien, maintenant.

Vivez, vivez la joie de vie sur la Terre ! Et chantez aux sons des sirènes de la vie de la joie de l’amour. Et non aux bruits des tambours de la guerre, que vous pensez être trop souvent, encore et encore.

Ne le voyez pas autrement. Ne le pensez pas autrement, non plus. Cela n’est pas le juste, ici bas sur la Terre. Cela n’est que leurre du temps qui passe pour vous, ici bas sur la Terre, comme vous le dites aussi parfois d’ailleurs.

Ne vivez plus la crainte de voir les anges de la vie sur la Terre. Car ce sont eux, le véritable message de la vie de l’amour aussi. Et non la peur de le vivre ainsi, encore, pour vous, sur la Terre. Car c’est cela aussi votre histoire de vie. Celle d’être dans la lumière de qui vous êtes déjà aussi. Celle de vivre la joie de tout cela aussi, ici bas sur la Terre.

N’attendez pas de ne plus l’être, ici-bas sur la Terre. N’attendez pas de vous en aller de tout cela, pour le vivre. C’est ici-bas sur la Terre, que vous êtes dans le cœur de la vie de la vie divine sur la Terre. C’est ici-bas que vous l’êtes et l’êtes, encore et encore, en fait.

Alors, dites-le ! Faites-le et vivez-le ! Vivez-le, encore et encore ! Dans la joie de tout ce qui est le Divin en vous tous, ici-bas. Pour vous et moi. Pour vous et moi.

Alléluia

Amen

Reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 23 juillet 2015

Source : http://www.ecoledelintuition.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *