Que signifie être authentique ?

authentique

par Josée Brissette

Être authentique, c’est lorsque la tête est en mesure de mettre les mots justes sur ce que le cœur ressent. Souvent, les gens confondent «honnêteté» et «authenticité». Je peux être très honnête en disant à une personne que je la trouve hypocrite. Je peux avoir raison, elle peut être hypocrite. Toutefois, ici, je suis en train de porter un jugement sur la personne. Ce n’est pas ça l’authenticité. L’authenticité, dans cet exemple précis, ça peut être de dire: «Tu sais, lorsque je t’entends dire que tu es une personne vrai et, qu’en même temps, je te vois parler dans le dos de tes collègues, je me sens mal. J’ai l’impression que tu pourrais faire la même chose avec moi et je ne veux pas ça. J’ai besoin de vérifier si tu serais capable de venir me dire les choses clairement s’il se passait quelque chose entre nous. Si tu n’es pas en mesure de le faire, je dois malheureusement te dire que je ne pourrai pas poursuivre la relation avec toi parce que j’ai besoin de sincérité et d’authenticité dans ma relation avec les gens qui m’entourent.» Voilà ici un exemple d’authenticité. Naturellement, chacun aura ses mots bien à lui pour dire ce qu’il a à dire. Ça peut être très différent d’une personne à l’autre, dépendamment du lien que nous avons avec la personne et de la situation. Ceci dit, ce que je souhaite que vous reteniez de cet exemple, c’est le fait que la tête et le cœur doivent concorder et que si nous sommes dans le jugement, nous ne sommes pas dans l’authenticité mais dans une défensive qui risque d’en attirer une autre et de nous éloigner de l’autre.

Ça demande de la pratique pour arriver à communiquer authentiquement. Souvent beaucoup de pratique même, surtout si nous ne l’avons pas appris jeune. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. On doit d’abord apprendre à être en contact avec son ressenti, savoir ce que l’on vit réellement, être en mesure de mettre les mots justes sur ce qu’on vit. Nous devons également apprendre à sortir de nos défensives. Tant que nous sommes en réaction face à l’autre, nous sommes défensifs et, si nous lui parlons, nous risquons de le critiquer, l’attaquer, le blâmer ou le juger. Ce qui risque également de créer un conflit et de nous éloigner de l’autre. Ce qui n’est pas dramatique en soi. On peut toujours revenir par la suite et s’expliquer. Toutefois, pour ma part, je considère que c’est mieux de prendre son temps pour savoir clairement ce que l’on vit soi-même, savoir ce qu’on veut dire à l’autre et comment on va le dire.

L’authenticité c’est aussi être en mesure d’exprimer ses besoins. Et ça, ça peut nous rendre vulnérable.

– J’ai besoin d’entendre que tu m’aimes.
– J’ai besoin que tu m’écoutes.
– J’ai besoin que tu me prennes dans tes bras.
– J’ai besoin d’avoir un moment d’intimité avec toi.
– J’ai besoin que tu me dises ce que tu aimes de moi.
– J’ai besoin d’aide à la maison avec les enfants.
– J’ai besoin que tu fasses plus de tâches ménagères, surtout en ce moment que ma mère est à l’hôpital.

Est-ce que c’est facile pour vous d’exprimer vos besoins de tous les jours et vos besoins affectifs ?

Être authentique c’est aussi être en mesure de dire à l’autre les émotions que nous vivons face à lui ou à elle ?

– Lorsque je te vois sortir avec tes amis, j’ai peur de perdre ma place; je vis de l’abandon; j’ai peur d’être abandonné.
– Lorsque je te vois regarder une autre femme (un autre homme), j’ai peur que tu me trouves moins belle (beau).
– Lorsque tu me parles sur ce ton, ça me mets en colère et ça me blesse. Je suis une personne sensible et j’ai besoin que tu fasses attention à ta manière de t’adresser à moi.
– Je suis déçue et j’ai de la peine que tu n’aies pas respecté ton engagement face à moi.

Est-ce facile pour vous de partager vos émotions et d’exprimer votre vécu à l’autre ?

Être authentique c’est aussi être en mesure de ne pas accepter ce qui ne vous appartient pas. Si, par exemple, l’autre vous dit que vous êtes contrôlant(e) et que ce n’est pas le cas. Être authentique c’est être en mesure de lui dire que vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il vous dit et que vous voulez des exemples précis de moments où il(elle) a eu l’impression d’être contrôlé(e). Si, toutefois, c’est le cas et que vous avez été véritablement contrôlant(e), être authentique c’est savoir dire à l’autre qu’il a raison et que vous avez contrôlé. Pas facile à faire n’est-ce pas ?

Dans mon cas, ça m’a pris une dizaine d’années pour apprendre à véritablement communiquer authentiquement. Ceci dit, c’est quelque chose qui s’apprend petit à petit, un pas à la fois. Ici, les lectures, conférences, ateliers, travail sur soi sont de mise pour apprendre. Cela nécessite également de la patience, de la persévérance, du courage – le courage d’affronter ses peurs particulièrement.

Sachez également que ce n’est pas avec tout le monde que nous utilisons ce type de communication. Normalement, la communication authentique se pratique avec les gens qui ont des liens affectifs importants pour nous. Il est évident que nous n’utiliserons pas ce genre de communication avec la caissière du dépanneur ou avec l’employer du gouvernement qui nous délivre notre passeport. Ceci dit, parfois, il arrive qu’on fasse le choix de ne pas entretenir ce type de communication avec certaines personnes qui sont proches de nous (père, mère, frère, sœur), parce que ceux-ci nous rejettent chaque fois que nous tentons de leur parler de ce que nous vivons. Dans des cas comme ceux-là, parfois, nous faisons le choix de nous protéger. Naturellement, la relation va être moins nourrissante, moins authentique, plus superficielle. Ceci dit, parfois c’est important pour nous d’entretenir quand même cette relation, même si elle est moins profonde. C’est à chacun de faire ses choix.

En terminant, je vous encourage fortement à apprendre à communiquer authentiquement. Ce type de communication permet de combler nos besoins affectifs et de se sentir vivant. C’est également un type de communication qui est guérisseur, nourrissant et qui permet de faire grandir notre estime personnelle. Ce type de communication permet aussi de se sentir proche de l’autre et en sécurité lorsque les deux arrivent à la pratiquer. Finalement, la communication authentique fait de nos relations des relations profondes, sécures, nourrissantes, solides où l’on se sent libre et en paix.

Source : http://www.joseebrissette.com/[/justify]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *