Au delà de la réalité conditionnelle

Au delà de la réalité conditionnelle

Il y a deux courants actuellement qui se décrochent l’un de l’autre sur notre ligne temporelle collective. Il y en a une, exprimé par une forte poussé extérieure, elle est cette réalité délirante, dystopique tout en devenant peu à peu cette nouvelle normalité. Celle-ci fonctionne sur une base que l’on ne montre pas mais en son essence même, elle est et sera sans cesse conditionnelle. Ce monde là où plus personne ne possèdera plus rien et où tous pourtant seront soi-disant heureux de suivre ce mouvement transhumaniste ou pour le dire autrement, totalement esclavagiste, vivrons aux conditions de ce que les puissants leur diront sinon ils seront enfermés, détruit, anéantit.

Concernant l’autre direction, elle est inspirée par une forte poussé intérieure qui poussent les êtres à se libérer du joug extérieur, de l’influence des puissants comme de tous les dogmes implantés dans nos structures de croyances. Cette réalité est et sera à jamais inconditionnelle car il ne peut exister de condition à être, à vivre, à aimer, à donner, à partager, à grandir ensemble et surtout à se libérer les uns des autres de tous ce qui avant nous embourbait à nous croire libre alors que l’on était aux antipodes de cette véritable liberté.

Ce sont deux courants qui pointent vers des directions opposées et qui amènerons avec eux tous ceux qui y sont branchés dessus. Notre réalité est en train d’enfanter deux nouvelles souches d’elle-même et nous tous avons la possibilité de nous y inclure dedans.

Avant d’expliquer la différence de fond entre ces deux fleuves temporels qui se séparent, il est important de rappeler comment nous nous installons à l’intérieur de leur flux car sans cette première compréhension le reste de l’explication ne servirait pas à grand-chose si n’est juste de le savoir sans comprendre comment nous pouvons y prendre toute notre place.

Quand nous marchons, nos pas suivent sans cesse là où va notre vision. C’est la même chose pour notre réalité, nous allons là où nous nous focalisons car notre focalisation devient comme le point à atteindre dans notre GPS intérieur. Notre pouvoir réel est dans le choix de notre focalisation, là est réellement tout notre pouvoir car nous pouvons sans cesse choisir. Ce choix est fait consciemment ou pas et là il est important de se rendre compte de toute la différence entre ces deux possibilités car c’est à travers ce hiatus que l’on peut afin de sortir de ce non choix apparent.

Tant que l’on n’a pas conscience de cette différence, nous resterons focaliser sur tout ce que l’on ne veut pas vivre tout en y allant sans cesse car notre focalisation l’active tout le temps. C’est ici tout le paradoxe, nous sommes obligés de vivre ce que nous ne voulons pas mais seulement parce que  nous ne savons pas comment fonctionne notre réalité.

Il y a actuellement une forte poussé, une forte pression de l’extérieur pour nous amener inexorablement dans une nouvelle réalité où tout serait conditionné. C’est-à-dire, que pour faire quelque chose, il y aurait toujours une condition et sans cette condition, l’on ne pourrait pas le faire. Cette manière de faire, à terme apporterait tout un lot de nouveauté qui servirait de moyen absolu d’asservissement. Ce monde est en marche, totalement et une partie des êtres de ce monde y vont, la tête baissée car focalisé sans cesse sur leur écran de malheur. Bien sûr, ils sont pour la plupart ignorant de tout ce qui se trame dans les coulisses occultes du pouvoir et pourtant tout est là pour leur hurler de se réveiller.

Ce message est là pour permettre à ceux qui le lisent de comprendre comment ils peuvent être emporter par ce courant à cause de l’incompréhension du fonctionnent même de la création de nos réalités. Nous créons sans cesse notre réalité à travers ce que l’on pense, ce que l’on croit et à travers tout ce que l’on regarde. Tout ce que l’on reçoit alimente en nous la réalité de ce que l’on va vivre.

Ce qui git en nous est comme un appel à le vivre à l’extérieur. Comme tout ce que l’on reçoit de l’extérieur alimente ce qu’il y a en nous, tout est en fin de compte une boucle créatrice alimentée par tout le système extérieur afin que l’on t’active intérieurement pour créer ensuite inconsciemment leur œuvre mais à l’extérieur. Si ce message est lourd à comprendre, relis-le, jusqu’au moment où tu comprendras vraiment, complétement toute l’importance de ce que tu reçois du monde extérieur.

Si tu laisses le système t’apporter sans cesse ses images comme toutes ses histoires, elles auront en toi une influence que tu n’imagines pas. Elles ont le pouvoir de t’emporter dans ce courant dystopique, dans cette réalité apocalyptique sans t’en rendre conte le moins du monde. Toutes les histoires et les images qu’utilisent le système sont comme un filtre magique qui va peu à peu te déshumaniser, tout en te programment à devenir une machine, un système qui fonctionne grâce à des stimuli, des conditions pour que tu fasses tout machinalement, c’est-à-dire sans conscience.

Comprend bien une chose, leur réalité basée sur la science est inversée car «science sans conscience n’est que ruine de l’âme » et c’est exactement ce qu’ils veulent. Ils veulent te couper de ton âme, de ta conscience, de ta source afin que tu sois éternellement asservi par eux car tu n’auras plus accès à toutes tes ressources infinies qui siègent en toi.

Comprends aussi que tout, vraiment tout est fait pour capter toute ton attention et t’aspirer ainsi sans cesse dans leurs réalités délirantes. Plus tu t’ouvres à cette réalité extérieure falsifié, plus tu penses à elle, plus tu donnes de ton énergie à elle et plus tu l’alimentes. Et en définitive tu la crées et tu vas droit devant tout en la combattant même. Comprends-tu cela vraiment ?

Ils veulent une chose que l’on regarde, que l’on reste spectateur de leur monde pour leur donner toute notre attention, tout notre énergie et qu’ainsi nous nous laissions enfermer par le spectacle illusoire de tout ce qui n’existera jamais. Ce spectacle est là pour te désactiver de ton propre pouvoir tout en t’amenant dans cette réalité dystopique ou tu finiras inexorablement comme une pile car pour eux tu n’es rien d’autre.

Pourtant ils ne peuvent te comprendre réellement, ils peuvent seulement essayer de t’enfermer dans un système où un temps tu leur donnes tout ton pouvoir pour qu’ils te montrent tout ce qu’il y a, à plus faire et ainsi à comprendre tout ce que tu peux faire par toi-même si tu ne les suis plus dans tout leur délire. Ils ne peuvent comprendre ton pouvoir car il est si puissant qu’en une journée, leur monde leur serait à jamais enlever.

Regarde, écoute bien cette autre histoire car elle peut être une graine qui pourrait germer en toi et te permettre de t’ouvrir à la véritable vie qui siège déjà en toi. Imagine un instant que tu te détournes totalement de leur monde, de leur information, de leur histoire, de leur image et qu’ainsi tu alimentes maintenant en toi une nouvelle vision, simplement ce que tu aimerais vivre dans ce nouveau monde. Simplement cela, te défocaliser de leur réalité tout en te tournant à ce que tu souhaites, ce que tu désires, à ce que tu rêves même.

Vois-tu ici, tu n’alimentes plus leur monde et tu t’en détaches même et là tu n’es plus happé par ce courant qui t’entrainait indéfiniment dans leur réalité dystopique. Ici, c’est terriblement important que tu le comprennes, tu t’ouvres à cet autre courant seulement en te détournant de tout leur mass media. Simplement en t’ouvrant à autre chose, à quelque chose que tu portes et que tu sens dans tes tripes, mieux qui t’appartient tellement en propre, que seul toi peut l’amener au monde.

Voix tu maintenant ce cadeau que tu peux offrir à toi et à tous les autres qui voudraient aussi s’ouvrir à une autre réalité. C’est à nous de la vivre, de l’imaginer, de la rêver, de l’alimenter de tout notre être afin qu’elle puisse éclore en notre nouvelle terre. Simplement en faisant ça, en comprenant ça, en imaginant ça, tu te trouves maintenant dans cette autre réalité et où tu en es le seul créateur conscient, vibrant, aimant.

Simplement en faisant ça, tu t’ouvres à une vie qui sera à jamais le fruit de ta propre liberté et ainsi l’œuvre de ton bonheur partagé. Ils n’ont pas compris l’essentiel, la vie ne se marchande pas, ne se prends pas car elle se partage, elle se donne et alors elle se vit totalement à ce qui la soulève sans cesse.

https://oeuvre-spirale.com/la-realite-conditionnelle/

(Visited 927 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.