Bien-être au féminin / les oestrogènes

sante feminine

Le corps féminin est un système qui fonctionne avec une grande précision : Anatomie féminine sexuelle / Cerveau / Système digestif / Glandes surrénales.

L’œstrogène est l’une des hormones clés dans la régulation du bon fonctionnement du système reproducteur féminin et de la sexualité. Les œstrogènes doivent être équilibrés avec l’hormone progestérone pour que ces systèmes fonctionnent correctement. Mais, l’équilibre entre l’oestrogène et la progestérone peut être facilement perturbé par une exposition excessive aux toxines environnementales, à l’alimentation, aux médicaments, à un mauvais sommeil, au stress et à une mauvaise élimination d’hormones en excès.

La dominance des œstrogènes peut entraîner une prise de poids, des complications hormonales, un déséquilibre glycémique, des sautes d’humeur et une dépression.

Qu’est-ce que la dominance oestrogénique ?

Les hormones sont des messagers qui envoient des signaux aux organes leur indiquant comment fonctionner. Si nous avons trop ou trop peu d’une hormone, alors nos organes ne reçoivent pas les signaux appropriés nécessaires pour que notre corps fonctionne de manière optimale. L’œstrogène et la progestérone sont les deux principales hormones sexuelles féminines. Ils ont de nombreux rôles différents dans le corps et sont tout aussi importants pour atteindre et maintenir une santé optimale.

  • L’œstrogène envoie des messages à la muqueuse de l’utérus pour se développer et s’épaissir en prévision d’une grossesse. Elle affecte également les pulsions sexuelles, la réponse sexuelle, la fonction cérébrale et la densité osseuse. L’œstrogène affecte le fonctionnement de la thyroïde, de l’hypothalamus, de l’hypophyse antérieure, du thymus, de la peau et du système nerveux.
  • La progestérone demande également à la muqueuse utérine de croître et de s’épaissir en prévision d’une grossesse. Si la fécondation ne se produit pas, les niveaux de progestérone chutent, signalant le début du cycle menstruel. La progestérone diminue également la croissance cellulaire (en particulier celle des cellules mammaires), réduit l’anxiété et la dépression, favorise le sommeil, influence la croissance osseuse et augmente l’activité de l’hormone thyroïdienne (qui affecte le métabolisme).

La dominance des œstrogènes est l’un des déséquilibres hormonaux les plus courants que connaissent les femmes, ce qui peut être dû à un excès d’œstrogènes ou à un manque de progestérone dans le corps. Quoi qu’il en soit, il existe un déséquilibre entre les œstrogènes et la progestérone et ce déséquilibre peut avoir un impact négatif sur la santé de nombreuses façons.

Les symptômes peuvent inclure :

  • Allergies
  • SPM
  • Peau sèche
  • Fatigue
  • Sauts d’anxiété / d’humeur
  • Infertilité
  • Fausse couche
  • Faible libido
  • Cancers de l’utérus et du sein
  • Difficulté à perdre du poids
  • Croissance excessive des poils sur le corps
  • Endométriose
  • Kystes de l’ovaire
  • Dysplasie cervicale
  • Varices
  • Fibromes utérins
  • Seins fibrokystiques
  • Rétention d’eau
  • Hypoglycémie
  • Accumulation de graisse autour des hanches, des cuisses et de l’abdomen
  • Ostéoporose
  • Activité thyroïdienne altérée (imitant l’hypothyroïdie)
  • Menstruations lourdes et irrégulières
  • Apparition précoce des règles (avant l’âge de 12 ans)

Le corps accumule l’excès d’oestrogène de deux manières :

ENDOGÈNE :  Nous fabriquons trop de notre propre œstrogène et il n’est pas correctement éliminé.

Lorsque nous fabriquons trop de notre propre œstrogène et qu’il n’est pas correctement éliminé:

  • STRESS | La première cause des œstrogènes endogènes. Un stress excessif et / ou prolongé diminue la production de progestérone pour produire plus de cortisol, la principale hormone du stress. Cela se traduit par des niveaux élevés d’oestrogène par rapport à la progestérone.
  • FONCTION HÉPATIQUE | L’un des nombreux rôles du foie est d’éliminer les hormones en excès du corps. Si le foie est altéré, la capacité à jouer ce rôle devient également altérée, ce qui entraîne une dominance des œstrogènes.
  • DÉSÉQUILIBRE DU MICROBIOTE INTESTINAL | Une présence plus élevée de mauvaises bactéries et de bonnes bactéries dans l’intestin inhibe la conversion des œstrogènes en molécules hydrosolubles. Cela provoque la recirculation des œstrogènes dans la circulation sanguine où il peut exercer à nouveau ses effets. La santé intestinale est très importante pour le métabolisme de toutes les hormones.
  • AUTRES CAUSES | Surconsommation de drogues et / ou d’alcool, carences en nutriments, obésité et manque de sommeil.

EXOGÈNE : Les œstrogènes en excès pénètrent dans le corps à partir de sources externes, telles que les aliments, l’environnement, les toxines et les produits chimiques et ne sont pas correctement éliminés.

  • THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DES HORMONES | Une forme de thérapie souvent utilisée pour traiter les symptômes de la péri-ménopause et de la ménopause. Les hormones utilisées sont synthétiques.
  • HORMONES DE CROISSANCE | Les hormones de croissance contiennent des œstrogènes. Les produits d’origine animale provenant d’animaux d’élevage conventionnels contiennent généralement des hormones de croissance.
  • XENO-OESTROGENES | Les xéno-oestrogènes sont des substances synthétiques qui imitent les œstrogènes. Cependant, contrairement aux œstrogènes, que le corps élimine après son travail (généralement dans les 12 heures environ), les xéno-oestrogènes sont stockés dans les cellules adipeuses où ils perturbent le bon fonctionnement du système reproducteur et augmentent le risque de maladie du sein et des ovaires.

QUOI FAIRE ? 

STIMULEZ LE SYSTÈME LYMPHATIQUE. Essayez le brossage à sec ou un auto-massage à l’huile, tous les jours pendant au moins 10 minutes pour stimuler votre système lymphatique et libérer les toxines. Ne séchez pas la brosse lorsque votre peau est mouillée. Brossez votre corps à sec à partir de vos pieds avec de longs mouvements ascendants vers votre cœur. Douchez-vous une fois terminé. Pratiquez une respiration profonde pendant dix minutes par jour.

BOUGEZ PLUS. Notre corps a besoin de mouvement pour une santé optimale. L’exercice facilite la détoxication du foie, aide à normaliser les selles, régule l’équilibre glycémique et favorise une meilleure gestion du poids. Tous ces éléments jouent un rôle essentiel dans le déplacement de l’excès d’œstrogènes hors du corps. Une routine d’exercice quotidien peut commencer avec seulement 30 minutes de marche rapide. Mais tout mouvement physique cohérent fera l’affaire – yoga, natation, course à pied, pilates, musculation. Quoi que vous choisissiez, continuez simplement à bouger.

RÉDUIRE LE STRESS. Les glandes surrénales sont nos glandes de stress. Elles aident le corps à gérer le stress en libérant des hormones telles que le cortisol, l’insuline et l’adrénaline. Si nous sommes toujours stressés, ces glandes sont surmenées et fatiguées et empruntent la progestérone au corps. Cela crée un déséquilibre dans la disponibilité de la progestérone qui crée les conditions pour que la dominance des œstrogènes s’installe.

RELAXER ACTIVEMENT. Soyez à l’extérieur dans la nature. Être dans la nature réduit la rumination, abaisse les niveaux de cortisol et renforce le système immunitaire. La respiration profonde, la méditation, les longs bains et l’écoute de la musique apaisante peuvent aider à équilibrer les hormones. La clé est la cohérence, alors ajoutez l’un de ces rituels à votre routine quotidienne.

DORMEZ. Un horaire comportant trop peu de sommeil contribuera au déséquilibre hormonal. Nos hormones récupèrent et se régulent pendant que nous dormons, en particulier les hormones de stress. Une combinaison de stress élevé et de mauvais sommeil réduit l’immunité, provoque de l’anxiété et augmente la sécrétion de cortisol (l’hormone du stress), ce qui entraîne essentiellement un déséquilibre dans toutes les hormones, y compris les œstrogènes. Pour éviter tout déséquilibre supplémentaire en œstrogènes, essayez de créer un horaire de sommeil régulier – idéalement vous coucher au plus tard à 22h00 et viser un cycle de veille et de sommeil cohérent qui offre 7 à 8 heures de sommeil. Cela permettra une fonction hormonale optimale et aidera à équilibrer les œstrogènes.

PRENEZ DU TEMPS POUR VOUS. Promenez-vous dans la nature, profitez d’un bain chaud, préparez un repas nourrissant ou simplement ne rien faire. Tout ce qui vous aide à vous sentir ancré et détendu sera accueilli par les glandes surrénales, bénéficiant finalement à tout le corps (y compris le système endocrinien).

Source: https://thewabisabihouse.wordpress.com/

(Visited 88 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.