Concentrez-vous sur la Vérité

Concentrez-vous sur la Vérité

Tout le monde a toujours aimé tout le monde. C’est la Vérité qui se cache sous l’illusion. Si vous faites l’expérience de l’illusion, c’est toujours parce que vous l’avez choisie. Si vous croyez voir autre chose que l’extension de l’amour partout, votre choix a tout à voir avec cela. Nous ne vous disons pas cela pour vous blâmer, mais pour que vous puissiez voir où un changement doit se produire – dans votre décision sur ce que vous voulez. Le blâme fait partie de cette illusion que vous avez choisi de vivre comme réelle. Dans la réalité, le blâme n’a jamais existé.

Ce que vous vivez est dû à votre choix. Permettez ceci de faire son chemin en coulant en vous. Ce que vous expérimentez est dû à votre choix, ce qui rend impossible le statut de victime. Vous avez le pouvoir de voir l’extension de l’amour partout, car c’est le pouvoir qui appartient à tous à chaque instant.

Nous sommes tous unis éternellement. Il est impossible que l’un d’entre nous ne s’aime pas, peu importe ce qui semble se passer dans l’illusion, peu importe ce que chacun semble ressentir. Les sentiments de cette illusion appartiennent à cette illusion. Ils sont un faux va-et-vient, obscurcissant la Joie éternelle que vous et tous Êtes. Chaque fois que vous ressentez un désir concernant la forme, vous pouvez aller plus profondément dans le désir de voir la Joie que tous Sont à l’instant même.

L’amour n’est pas donné de l’un à l’autre, bien qu’il semble l’être. Tout Est Amour, et l’Amour est ce qui relie tout. En d’autres termes, il n’y a que l’Amour, sans séparation nulle part et à nulle autre moment. Affirmer votre désir de voir ce qui est Réel est ce qui apporte cette conscience de l’Amour partout. Il suffit de le découvrir. Lorsque vous pensez que vous avez un désir dans la forme, il y a toujours ce désir plus profond de voir l’Amour partout. Vous pouvez concentrer votre attention ici, et alors la forme se manifeste sans votre effort.

L’appel de la joie peut vous emmener partout. Il n’y a rien que vous ayez besoin de décider ou d’essayer de vous souvenir de l’endroit où la joie est ou n’est pas. Le jugement voudrait séparer et trier et dire que vous avez les moyens de décider ce qu’est la forme. Vous ne l’avez pas, mais c’est à votre avantage. Vous avez cette capacité : Permettez à ce qui est Réel de briller à travers chaque forme, sans exception. Appréciez ce qui est Réel, et permettez au temps et à l’espace d’être utilisés à travers le divin pour vous enseigner ce qui est Réel jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de leçons.

Le monde entier des sens a été conçu par l’ego pour être un lieu d’absence de joie et de mort, mais il n’y a jamais eu un moment où vous n’aviez pas le pouvoir de permettre à la joie de briller partout à travers lui. Le temps est maintenant venu de vous reconnecter avec la capacité que vous et tous avez toujours eue.

Il est vivifiant et énergisant d’avoir le mental concentré sur la Vérité. Il est fatiguant et déprimant d’avoir l’esprit concentré sur l’illusion, qui a été conçue (par vous, dans une confusion innocente) pour être fatiguante et déprimante. Assumez la responsabilité de toute expérience de confusion, et vous vous permettrez d’être aidé à en sortir. Tant et aussi longtemps que vous croyez qu’il y a vraiment quelque chose à l’extérieur de vous qui pourrait vous épuiser et vous nuire, vous élisez de rester dans la fantaisie de la mort. C’est absurde de rester quand ce n’est pas réel, n’est-ce pas ? Alors prenez la main du Divin, et permettez-vous d’être guidé vers la Maison. C’est à cela que sert chaque moment : Prendre la main du Divin et se laisser guider.

Vous êtes soutenus. Vous êtes aimés. Vous êtes portés. Nous nous réjouissons qu’il en soit ainsi pour tous.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

(Visited 828 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.