Des Enfants sont nés

Des Enfants sont nés

Toute vie humaine a deux bornes : sa naissance, et son trépas.

Quand nous naissons, nous sommes faibles, et pourtant, nous naissons tous avec une potentialité énorme. Nos parents se sont peut-être demandés ce que leur petit bout de chou deviendrait et ferait dans la vie ; quel genre d’individu il ou elle deviendrait.

Comme c’est étrange ! Nous disparaissons souvent comme nous sommes apparus – faibles et vulnérables.

Quand notre fin approche, nous nous remémorons notre passé, nous demandant quel genre de vie nous avons mené et quel type d’individu nous avons été. Quand nous rendons notre dernier souffle, ce n’est généralement pas sans avoir, au préalable, ruminé la question « Quel est, tout compte fait, le dessein de la vie ? »

C’est là une question que bien des gens préfèrent ne pas se poser, persuadés que nul ne peut l’expliquer.  Quiconque s’efforce plus sérieusement de savoir ce que nous faisons sur terre se satisfait souvent d’expériences comme la découverte d’une vocation, accomplissant quelque chose qui le satisfait émotionnellement, ou trouvant l’amour et étant aimé, ou étant tout simplement « une bonne personne ». Toutefois, c’est là se limiter uniquement à la vie présente.

Bien qu’il n’y ait rien de mal à penser ainsi, dans nos moments de réflexion plus intense – notamment face à notre propre mortalité – ces réponses nous satisfont-elles?

La mort est-elle l’issue définitive de notre existence ? Ou se peut-il  que la vie humaine ait un dessein qui transcende cette vie physique éphémère ? Et si dessein magistral il y a, de quoi peut-il bien s’agir ?

Ces questions sont assurément les plus pressantes de la vie.

Notre conception individuelle de l’existence

L’un des aspects les plus subtiles de la théorie de l’Évolution et de la philosophie athée est que de moins en moins de gens estiment avoir été créés  dans un dessein ultime. La théorie de l’Évolution et les vues athées ne rejettent-elles pas l’idée d’un Être suprême  ayant prévu un dessein pour notre existence ?

Si la vie résultait de l’impact de la foudre sur un limon primitif, déclenchant toute une série de mutations transformant des éléments très simples en des créatures immensément complexes s’échelonnant sur d’énormes laps de temps, a-t-elle un dessein ? Si l’humain est apparu pour devenir le principal habitant du globe uniquement par une sélection naturelle basée sur la survie du plus fort, peut-on en conclure que sa présence a un dessein transcendant ? Sinon, nous ne pouvons lui trouver un sens que dans ce que nous estimons, individuellement, être substantiel.

Quand Buzzfeed, récemment, a interrogé des athées, bon nombre d’entre eux ont déclaré avoir décidé quel sens donner à leur vie. Ils ont cité un certain nombre de raisons comme… :

* Avoir un impact positif sur leurs amis et leur famille.
* Être bienveillants, s’instruire, partager leurs connaissances, soulager les souffrances.
* Soutirer le maximum de bonheur et s’amuser le plus possible dans la vie.
* Se concentrer sur le présent et jouir de la liberté de faire ce qu’ils veulent.

Néanmoins, bon nombre d’entre eux ont reconnu que – bien qu’ayant décidé quel sens donner à leur vie, croyant qu’elle est due au hasard – par définition, pour eux, la vie n’a vraiment pas de sens ; elle ne s’inscrit pas dans un grand plan d’ensemble.

Ces idées humaines limitées et individuellement adoptées sont-elles justes ? Ce monde et votre vie résultent-ils d’un Créateur parfait  qui vous a mis sur terre pour une raison bien précise ? La question que la plupart des êtres humains se posent – pourquoi sommes-nous nés ? – peut-elle être élucidée ?  Assurément oui !

Néanmoins, pour le faire, nous devons commencer par … le commencement.

Le point de départ

Il est écrit : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (Jean 1:1). Autrement dit, avant de créer quoi que ce soit, Dieu le Père et la Parole [l’Être qui allait venir par la suite sur terre en la personne de Jésus-Christ – verset 14] existaient.

Ces deux Êtres spirituels existent depuis toujours. Leur pouvoir est illimité et leur caractère parfait.

Dieu Se mit à créer. Il est écrit que « les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages » (Romains 1 :20). En observant le monde qui nous entoure, nous pouvons aisément en déduire que le Père et la Parole sont des bâtisseurs. La propension que nous avons, nous autres humains, à concevoir toutes sortes de choses, des robots aux relations, ne fait que refléter la nature de Dieu, notre Créateur.

La première création divine connue est celle des anges, qui sont des créatures merveilleuses et étonnantes, conçues pour servir Dieu et les êtres humains qui allaient être créés par la suite (Hébreux 1:13-14). Hélas, un tiers des anges ont suivi l’un des leurs – appelé Lucifer dans la Vulgate – dans sa rébellion désastreuse contre Dieu. En se rebellant, ils sont devenus Satan le diable et des démons (Ésaïe 14:12-15 ; Ézéchiel 28:12-15 ; Apocalypse 12:4).

Par contre, leur révolte n’a pas contrecarré les plans de Dieu, qui en avait d’autres – meilleurs. Et à un moment donné, Il S’est mis à créer ce que nous voyons à présent.

L’humanité, un modèle réduit de Dieu

Selon la Genèse, lors du sixième jour de la Création, Dieu forma l’homme, et dans ce récit se trouve une clé énorme permettant de comprendre pourquoi nous sommes nés. En effet, Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme » (Genèse 1:26-27). Il se peut que ces versets vous soient familiers, mais saisissez-vous leur signification ?

Dieu a créé l’homme à Son image. L’homme Lui ressemble. Il a des aptitudes analogues à celles de son Créateur. De surcroît, Dieu nous a communiqué plusieurs aspects de Son intellect – une intelligence supérieure, de la créativité, une appréciation artistique et des émotions.

Ces traits, Il ne les a pas communiqués aux animaux. Il ne leur a pas permis de faire des choix ni de créer quoi que ce soit volontairement; Il les a équipés d’instinct, et c’est là la différence principale entre l’espèce humaine (créée selon l’espèce divine) et le règne animal – chaque créature vivante ayant été créée selon son espèce.

Le fait d’avoir été créé à l’image de Dieu signifie que nous possédons des traits et des raisonnements qui Lui sont propres, bien qu’à un niveau moindre. Nous avons Sa forme, mais pas Sa substance. Nous sommes mortels, faits de chair et de sang (Genèse 2:7) ; Il est, Lui, immortel, omnipotent, étant Esprit (Jean 4:24). Nous possédons une intelligence et une créativité limitées, alors que les Siennes sont illimitées (Job 42:2 ; 1 Corinthiens 2:11).

Notre destinée est-elle d’être un modèle réduit ?

Dieu n’a pas achevé Sa création en Eden. La Bible révèle à de nombreuses reprises quelles sont les intentions divines à notre égard. Et cela ne se limite pas à notre simple création physique ni à quelques-uns des traits divins. L’Écriture révèle que nous sommes destinés à devenir, tout compte fait, comme Dieu, à devenir aussi esprits à Son niveau d’existence !

L’apôtre Jean a fait la déclaration révélatrice suivante : « Nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jean 3:2). Imaginez ! Devenir comme Dieu ! Comment est-ce possible ?

D’autres passages de l’Écriture révèlent qu’avant que Dieu nous communique ce niveau de puissance, nous devons apprendre à raisonner comme Lui (Philippiens 2:5), à vivre et à agir comme Lui (Matthieu 5:48 ; 1 Jean 2:6).Et il importe que ce soit ce que nous désirions et choisissions !

Dieu n’a pas créé des automates moraux, des robots humains programmés pour faire ce qui est juste. Au lieu de cela, Il a donné à l’humanité – à commencer par Adam et Ève, dans le jardin d’Eden – le choix de décider librement ce qu’elle veut faire. Ce choix était symbolisé par deux arbres : « l’arbre de la vie » (Genèse 2:9), représentant la justice morale selon les critères divins, et « l’arbre de la connaissance du bien et du mal » (même verset), représentant un choix individuel, humain, consistant – pour l’homme – à décider ce qui est bien ou mal.

Nos premiers parents décidèrent de rejeter Dieu (Genèse 3:6) ; et par ce choix, dit l’Écriture, le péché (la transgression de la loi divine) s’est mis à infecter l’humanité (Romains 5:12 ; 1 Jean 3:4). Le péché est l’obstacle qui continue de s’interposer entre nous et les plans que Dieu a pour nous (Romains 6:23).

Le vrai christianisme a pour objet d’éliminer cet obstacle afin d’accomplir le dessein pour lequel nous sommes nés. Il débute par notre repentir et le pardon de nos péchés passés grâce au sacrifice de Jésus-Christ, puis est suivi de notre baptême et de la réception du don du Saint-Esprit. Cela nous permet de commencer à modifier notre caractère. Nous embarquer sur cette voie de changement – processus appelé conversion – est le rôle que nous avons à remplir dans le dessein que Dieu a pour nous.

Avant que Dieu nous accorde Ses pouvoirs illimités, nous devons commencer par littéralement capituler devant Lui et édifier en nous Son caractère parfait. Autrement dit, par un processus qui dure souvent toute une vie, nous devons éliminer nos raisonnements humains contraires aux pensées divines (Romains 8:7 ; Colossiens 3:8-9) – « ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé » (Colossiens 3:10).

Ayant d’abord été créés physiquement à Son image, nous devons ensuite revêtir Son image spirituelle – édifiant Son caractère moral et spirituel. C’est là l’idéal le plus noble pour tout être humain dans cette vie physique – façonner son caractère à l’image divine, adoptant la pensée et le comportement divins dans chaque aspect de sa vie.

L’ultime transformation

L’étape suivante étant rarement comprise, des centaines de mythes sont apparus pour expliquer le dessein de la vie.

Dieu a donné au corps humain une existence temporaire, mortelle (Ézéchiel 18:4 ; Hébreux 9:27). Néanmoins, Jésus a promis de revenir et d’accomplir le plus prodigieux de tous les miracles : faire revivre les défunts. Maints chrétiens, au fil des siècles, ont été inspirés et motivés par cette espérance, étant convaincus qu’en se soumettant fidèlement à Dieu et en développant Son caractère, ils seront ressuscités et franchiront la dernière étape pour revêtir l’image divine.

Dans 1 Corinthiens 15:42-46, l’apôtre Paul révèle quatre aspects de cette transition : Nous serons…

* changés, revêtant l’incorruptibilité (une existence spirituelle) après avoir connu la corruptibilité (cette vie physique temporaire),
* ressusciterons glorieux (parfaits) après avoir été méprisables (imparfaits),
* ressusciterons pleins de force après avoir été infirmes,
* revêtirons un corps spirituel après avoir eu un corps physique (naturel).

Autrement dit, du niveau humain nous passerons au niveau divin. Nous ne pouvons pas revêtir ces traits de l’image divine à présent, mais – comme le révèle le verset 49 – « de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste [Christ]».

Stupéfiant ! Dieu ne cherche pas simplement à avoir des serviteurs ressemblant aux anges ; Il veut une famille – des enfants – des êtres comme Lui, partageant avec Lui l’éternité ! Une famille d’êtres avec lesquels Il puisse bâtir et avec qui Il puisse S’entendre, sur un même plan. Néanmoins, pour ce faire, il importe que les membres de Sa famille soient, comme Lui, parfaits.

Il s’avère que ce que Dieu a prévu – faire, d’êtres physiques, des membres de Sa Famille – allait prendre du temps, des sacrifices énormes, et exiger la participation volontaire de ces êtres créés.

Songez-y ! S’Il avait créé les êtres humains parfaits, incapables d’agir librement, ces derniers n’auraient jamais pu vraiment être à Son niveau ; ils auraient été de simples automates composés d’esprit, programmés pour être parfaits. En revanche, en créant des êtres physiques Lui ressemblant et en leur donnant le libre arbitre, ils allaient posséder une potentialité incroyable – allaient pouvoir se rebeller et devenir comme Satan et les démons, certes, mais aussi pouvoir choisir de devenir comme Lui.

Dieu a donc, dès le début, conçu un plan merveilleux et remarquable consistant à Se reproduire dans des êtres comme Lui – par un processus garantissant que ces êtres deviendront parfaits eux aussi, pour l’éternité.

Le dessein magistral pour lequel nous sommes nés est effectivement d’être élevés au niveau divin en tant que membres à part entière de la famille divine. Dieu veut « des fils et des filles » (2 Corinthiens 6:18). Il est en train de « conduire à la gloire beaucoup de fils » (Hébreux 2:10).

Réfléchissez à ce que cela signifie. Quand vous avez un enfant, il est comme vous ; non seulement il vous ressemble, mais il a aussi votre patrimoine génétique – votre « ADN ».

Quand nous naîtrons dans la Famille divine, nous serons enfants de Dieu. Nous serons glorifiés (élevés) au même niveau d’existence que notre Père céleste et notre Frère aîné Jésus-Christ. Dieu souhaite que vous deveniez « participants de la nature divine » (2 Pierre 1:4) – que vous partagiez, pourrait-on dire, son patrimoine génétique. Autrement dit, que vous deveniez un esprit, comme Lui (Jean 3:6).

Ceux qui réalisent ce dessein se verront offrir des occasions et des possibilités incroyables, inimaginables. Mais imaginez déjà servir en tant que « rois et sacrificateurs » (Apocalypse 5:10 ; version Darby) et comme devant hériter « toutes choses » (Apocalypse 21:7) dans le Royaume de Dieu, ayant une existence éternelle de productivité, bâtissant et croissant !

C’est ce que Dieu révèle. C’est à ces fins que vous êtes né, et cela dépasse – et de très loin – tout ce que nous autres humains pouvons imaginer. Cela peut assurément donner un sens à votre vie.

Si vous accomplissez ce dessein, cela peut tout changer dans votre vie.

Source : https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.