La liberté d’aimer

La liberté d'aimer

Salut à tous chers Âme-is de Lumière !

Aujourd’hui nous célébrons la fête des Amoureux, du couple. Vous me direz que c’est une bien belle journée et elle l’est à maints égards, car le mot « Amour » porte par essence la vibration d’unité et de joie qui a présidé à la Création depuis la Source Une de tout ce qui Est. Cependant… les filtres humains liés à l’expérience de la dualité et l’illusion de la séparation ont fortement teinté et dénaturé cet « Amour Divin» pour laisser de plus en plus la place à ce qu’on pourrait appeler « la peur »…

Le jeu auquel nous avons accepter de jouer à travers ce cheminement terrestre nous a permis de faire l’expérience de nous « couper » artificiellement et temporairement de la Conscience Unifiée de la Source et donc de cet Amour Divin dans lequel d’autres parts de nous (notre Soi, notre Âme) sont toujours restées. Ayant créé et entretenu la croyance que nous étions séparés de La Source d’Amour Universelle, nous avons alors progressivement créé des mécanismes de compensation afin d’être sûrs de toujours « recevoir » un peu de cet Amour.
 

Notre plus grande peur (et illusion à la fois) étant de ne plus être « Amour », de ne plus être dans l’Amour de La Source, un des stratagèmes de survie que nous avons développé a été d’aller chercher cette source d’amour à l’extérieur de nous à travers la relation à l’autre et notamment la relation de « couple ». Par les liens émotionnels et charnels qu’elle génère « naturellement » cette relation de couple est devenue progressivement l’espace idéal pour combler ce manque d’amour dont nous souffrions en apparence et ainsi retrouver la trace de ce bonheur ineffable présent en nous-même et dont les voiles de la dualité nous ont fait perdre la trace… Nous avons alors mis en place des contrats, des règles, des obligations individuelles, collectives, de manière orale ou écrite afin que cette source d’amour extérieur soit durable et puisse combler le plus longtemps possible cette peur « illusoire » mais si fortement ancrée en nous.

C’est ainsi que le couple est peu à peu devenu une « prison de haute sécurité » pour ces parts de nous en détresse. Des vies et des vies durant, nous avons entretenu cette peur à travers des mécanismes de sécurité comme le « mariage » qui bien qu’étant à l’origine une cérémonie sacrée célébrant l’Union du Divin à travers deux êtres, est devenu le symbole de cette enfermement séculaire dans une conscience de dualité et de peur, se manifestant dans le besoin d’une « promesse » et d’un « engagement » à nous combler mutuellement de ce manque d’Amour dans lequel nous avons cru être. C’est dans ce champ de conscience que sont nés tous les mécanismes d’attachement, d’exclusivité, de possessivité, d’attente, de demande… Le « partenaire de couple » est alors devenu le garant de notre bonheur, de notre bien-être car nous lui avons donné le pouvoir et la lourde charge de nous offrir cet Amour dont nous avions oublié qu’il était déjà ce que nous Sommes de toute éternité…

Alors qu’en est-t-il aujourd’hui ? A l’heure ou plus que jamais est cultivé et diffusé un peu partout cette croyance en un bonheur qui serait générer par un Amour « extérieur » à nous-même? C’est cette question que je vous invite à vous poser aujourd’hui, non pas pour avoir votre réponse, mais pour que vous puissiez être à l’écoute de votre Âme et recevoir votre propre réponse, depuis votre temple intérieur, en toute transparence et sincérité avec vous-même. Est-ce que votre couple est source de joie, de paix, d’harmonie, et surtout… de liberté? Vous sentez-vous réellement libre dans ce couple ? Libre… libre d’Aimer ! Libre de pouvoir se dire « merci pour cette Amour que nous partageons dans ce couple que nous formons, je nous aime et suis heureux que nous cheminions ensemble » mais également libre de pouvoir se dire le moment venu « merci pour cette Amour que nous avons partagé dans ce couple, je nous aime et je suis heureux que nous cheminions chacun de notre côté ».

Il n’y a pas d’Amour sans liberté, aujourd’hui encore la grande majorité des relations de couple est basée sur la peur, l’attachement, les habitudes…. Mais l’Amour, mes Amis, ne connaît ni peur, ni attachement, ni habitude, l’Amour est par Essence joie, liberté et spontanéité, il ne connaît aucune exclusivité ni hiérarchie… L’Amour est partout, tout le temps et lorsque nous le recontactons à l’intérieur de nous, nous redevenons libre de le vivre pleinement quel que soit le contexte : avec nous-même dans notre intériorité sans avoir besoin d’être « en couple », avec une autre étincelle de vie ou autre… Et ce sans la moindre obligation, sans le moindre « contrat » mais simplement dans cette joie, cette résonance, cette évidence de l’instant présent qui se moque bien de savoir si elle peut durer une heure, un jour, un mois, un an, une vie

Alors pour cette Saint-Valentin 2019, je nous souhaite à tous d’incarner et de vivre pleinement cet Amour, d’accueillir avec douceur et bienveillance envers nous-même tous ces mécanismes, mémoires et reliquats de peur qui pourraient encore se vivre dans notre couple, qu’il soit intérieur ou extérieur et de lâcher avec amour ces vieilles programmations qui ont joué leur rôle mais qui ne peuvent plus embarquer avec nous dans ce nouveau voyage, cette nouvelle aventure de retour à la Conscience d’Unité que le Divin nous offre de vivre aujourd’hui. Je nous souhaite à tous de nous vivre toujours plus depuis l’Espace de notre Cœur, dans la résonance de l’instant, libre des attachements, des contraintes, des obligations, des habitudes que nous nous sommes trop souvent créés et qui ne reflètent pas la réalité de ce que nous Sommes : des électrons libres d’Amour, de Joie, de Paix, d’Unité issus du Grand Noyau de Vie qui en est la Source Infinie et Éternelle…

Chers Frères et Sœurs, recevez tout mon Amour et ma Gratitude en ce jour, soyez bénis dans la Lumière de l’UN.

De Cœur à Cœur, d’Âme à Âme

Hervé Bijaoui

Source : https://www.leretouralame.com/

Partagé par : https://laireduverseau.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.