L’être est loin d’être uniforme

L’être est loin d’être uniforme

Notre système a crée des normes, par soucis de cohérence sociale. Nous avons essayé tant bien que mal de nous conformer et ce pendant des décennies, au prix de souffrances. Ces normes sont loin de représenter la réalité de plus de huit milliards d’individus.

Chaque période de l’histoire a pu apporter à l’homme une partie du prisme. Mais aborder toutes les couleurs d’une traite aurait été trop douloureux de remise en question. Alors, le cours de la vie libéra naturellement certaines réalités.

Donnons l’exemple de la couleur de peau. Les hommes ont découvert qu’ils étaient physiquement différents et au fil du temps, ont pu apprendre les uns des autres, pour aboutir sur une expérience de l’Amour : l’acceptation physique d’autrui.

Nous continuons notre apprentissage à accepter les saveurs différentes portant la richesse de notre Humanité. Et toutes thématiques confondues poursuivent le continuum de notre diversité en général. Même si la société a tenté la séparation par l’exclusion des minorités en prônant le rêve américain au modèle patriarcal. Les cicatrices restent présentes encore de nos jours.

En revanche, je ne permets pas l’ouverture de nouvelles plaies. Alors, je tiens à mettre l’accent sur une thématique actuelle très controversée liée au genre, apparemment au coeur du débat. En voyant les multiplicités de prises de positions soudaines en matière de diversité, proche de l’incitation à la haine, de la part de personnalités publiques n’ayant vraisemblablement pas compris le sujet, je me dois de vous mettre en garde. Démonter un sujet n’est pas digne d’un Homme. La méconnaissance peut engendrer une prise de position radicale (et c’est ce que je remarque trop souvent).

Le thème dérange, puisqu’il nous questionne nous-même dans notre paysage intérieur, notre façon de nous identifier face au monde qui nous entoure. Et ces questions visent d’autant plus les jeunes aujourd’hui qu’hier. Ils sont confrontés de plus en plus tôt, car les ressources d’informations leur sont accessibles, étant auparavant inexistantes. Est-ce pour autant un mal ?

Avoir un avis radical sur le sujet est une tentation alléchante, une entourloupe des Fils de la Matière. En tant qu’Être prônant l’Amour, respectez l’éventualité qu’il y existe des manières de vivre encore inconnues qui émergent enfin, car elles ont été cachées, tout simplement.

Nous ne voyons qu’une infime partie du prisme et je me réjouis de voir toute la palette. Oh, que oui. Et n’est-ce pas la beauté qui créera la race unitaire de demain ? Qu’un jour, nous soyons tous nous-même, dans notre intégralité et sans faux-semblants ? Rappelons-nous que des frères et soeurs souffrent de ce type de controverses. Rappelons-nous que de vrais humains se cachent derrière cette volonté d’exister.

Dieu nous a fait pour cheminer vers nous-même et si cela implique des questionnements profonds sur des revendications pour certains, il faudra y faire face.

Aux personnes directement concernées, ne freinez pas l’ébullition. Dans tous les cas, je serais la première personne, si besoin est, à vous encourager de briller qui vous êtes.

Le chemin passe par là, parfois, pour dresser l’Unité.

https://www.shamalo.org/

(Visited 879 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.