Message de Sananda pour cette fin d’année

Message de Sananda pour cette fin d’année

Je sens maintenant beaucoup de Présences, et beaucoup de sourires, mais des sourires d’Amour, je ne sais pas comment vous l’expliquer. Beaucoup, beaucoup de compassion pour ce que nous sommes et vraiment beaucoup d’Amour.

Je vois maintenant Celui que je pressentais bien sûr.

« Celui qui est venu sur ce monde, Celui qui a essayé d’aider ce monde. Certes, il a pu aider, et ce que vous vivez actuellement est un petit peu son œuvre, c’est-à-dire la libération de l’homme, la libération de sa propre prison. »

Il me dit :

« Je suis, bien sûr, Sananda. Je me présente aujourd’hui comme Sananda parce que Je suis dans un immense vaisseau, l’Etoile Céleste ou l’Etoile Bleue, et si Je viens vers vous aujourd’hui, c’est pour vous dire : courage, vous avancez, vous n’êtes pas seuls ! Vous avez l’impression, par moments, que vous êtes loin de la ligne mais cette ligne s’approche de plus en plus, c’est-à-dire qu’elle s’approche mais vous vous approchez aussi de cette ligne.

Je suis venu vous dire qu’il y a plus de deux mille ans (puisque la datation n’est pas exacte), J’ai accepté la mission planète Terre, J’ai accepté de venir sur ce monde avec la conscience de ce qui M’attendait parce Je savais ; non seulement Je savais ce que J’aurais à vivre, mais Je savais aussi ce que pourrait être Ma souffrance, parce qu’il faut que vous compreniez qu’à partir du moment où vous êtes dans un monde de matière, donc de troisième dimension, il peut y avoir un vécu de souffrance.

Pour Moi, la plus grande souffrance que J’ai pu avoir, ce n’est pas la souffrance physique, c’est la souffrance de l’obscurantisme des êtres humains qui vivaient à cette époque, et Ma souffrance est également pour votre époque. Quand Je vois ces milliards d’êtres qui sont dans l’obscurité de leurs consciences, que nous essayons de libérer, de réveiller, parfois nous y arrivons et, parfois, nous ne le pouvons pas.

En ce moment où on M’a fêté, le moment de Ma Naissance que vous appelez Noël, (peu importe si cela a été 7 ans avant ou 7 ans après, cela n’a aucune importance !), pensez à Moi, mais pas comme le petit enfant que Je fus, pensez à moi comme l’Etre de Lumière qui vient vous aider. Alors, faites-Moi une offrande et l’offrande que Je vous demande, c’est celle de l’Amour pour vous-même, pas pour Moi, l’offrande simplement de vous dire combien vous vous aimez. Si vous arrivez à vous faire cette offrande, Je serai infiniment heureux parce que Je me dirai : ce que J’ai semé a pris racine dans vos corps, dans vos cœurs et un jour, vous pouvez en être certains, Je reviendrai.

Je ne reviendrai pas comme Jésus, Je reviendrai comme un Etre qui sera là pour vous ouvrir Ses bras. Je pourrai être dans plusieurs endroits à la fois (don de bilocation sur la Terre), J’irai vers tous les êtres humains qui accepteront ce que Je suis. Je ne dis pas qui accepteront de me suivre, comme cela fut il y a deux mille ans, mais qui accepteront simplement d’ouvrir grandement les portes de leurs cœurs.

Dans ces moments perturbés, perturbants, que vit l’humanité, Ma Présence sera de plus en plus importante car Je n’ai pas abandonné la planète Terre, Je n’ai pas abandonné les êtres humains qui Me sont si chers ; Je les ai connus, Je les Aimés. Mais pour Moi, voyez-vous, deux mille ans ne représentent rien ! Le temps n’existe pas. Si Je suis présent aujourd’hui près de vous, même si vous ne Me voyez pas, c’est comme si Je revenais au bout d’une heure, au bout d’un jour, seulement pour vous le temps a changé, la vie a changé.

Maintenant, plus que jamais, nous allons prendre soin de vous ; je dis « nous » parce que Je ne suis pas le seul. Mon Frère, que vous appelez « l’Archange Michael », va énormément M’aider dans cette fin de cycle, parce que vous vivez une fin de cycle.

Il y a deux mille ans, J’ai été là pour vous amener vers l’ère des Poissons, vers l’ère de l’Amour, des prises de conscience de ce que pouvait être l’Amour, d’essayer de vous civiliser dans le respect. Je n’ai jamais voulu qu’une religion soit créée en Mon Nom, parce que Je savais que les religions seraient détournées au profit de certains, que les religions étaient réductives en fait. Je souhaitais des êtres libres, Je souhaitais des compagnons, surtout pas des esclaves à mon service ! Et maintenant Je suis là ; Je suis là pour vous offrir tout ce dont vous avez besoin, et de quoi avez-vous besoin ? D’Amour ! Parce que l’Amour guérit tout, parce que l’Amour ouvre toutes les portes, les portes en vous-mêmes, les portes à l’extérieur de vous-mêmes.

Je vais reprendre, dès maintenant, l’action réelle que J’ai commencée il y a deux mille ans. Bien sûr, il y a deux mille ans J’étais là physiquement, on pouvait Me voir ; maintenant, je ne serai pas là physiquement, mais Je viendrai de plus en plus vers les êtres qui M’accueillent, qui ont confiance en Moi, dans les groupes, mais aussi bien chez les êtres qui, simplement, M’appellent.

Ma Mission est autre, mais c’est la mission de la fin des Temps, c’est la mission du renouveau, c’est la mission où Moi et Mes Frères avons la charge de nos frères de la Terre, avons la charge de les guider réellement sur ce chemin de Lumière afin qu’ils puissent créer, comme il vous l’a été dit, leurs propres ponts de Lumière pour accéder à ce nouveau monde. Et soyez certains, vous que J’Aime tellement… et vous savez le mot « Aimer » est tellement faible, pratiquement inexistant par rapport à ce que Je peux vous offrir ; le mot « Aimer » est réductif, mais humainement vous n’en connaissez pas d’autres, alors utilisez-le autant que vous puissiez le faire.

Vous êtes des êtres parfaits qui ignorez votre propre perfection, vous êtes des êtres d’Amour qui ignorez votre immense capacité d’Amour, d’Aimer.

Alors, aujourd’hui, Je voudrais vous dire ceci :

En cette fin d’année, pensez que Je peux être près de vous, pensez que vous allez réellement vers votre grande transformation, vers ce nouveau monde ; pensez que pour aller vers ce nouveau monde vous êtes accompagnés, vous n’êtes jamais seuls. Mais ce que J’aimerais vous dire, c’est d’éviter de vous perdre sur les chemins de traverse. Vous n’avez plus le temps de vous perdre ! Un chemin magnifique s’ouvre devant vous, il faut l’emprunter.

Et sachez que nous sommes là pour vous dire : « allez, avancez, encore un petit effort, la Lumière vous attend au bout du chemin » et Je serai au bout du chemin pour vous ouvrir la grande porte de la nouvelle vie. Vous ne serez pas seuls, vous aurez énormément d’aide afin de pouvoir intégrer ce que vous devrez intégrer.

Je suis là pour vous dire : dans toutes les circonstances de votre vie, si vous faites appel à ce que Je suis, Je peux vous prendre la main et vous accompagner un petit bout du chemin. Je peux être tellement près de vous que vous pourriez ressentir Mon Amour dans votre cœur, vous pourriez ressentir comme une immense bouffée d’Amour qui vous transportera. Le vrai Amour n’a pas de nom, le vrai Amour se ressent, le vrai Amour se vit, le vrai Amour s’offre, et c’est ce que Je fais en ce jour, parmi vous, Je vous l’offre.

Alors J’aimerais encore vous dire : surtout ne me voyez pas comme Celui qui a souffert, surtout ne Me voyez jamais sur une croix. Voyez-Moi comme un être très lumineux qui est venu aider l’humanité et qui continuera, plus que jamais, à l’aider dans sa mutation, dans sa transformation profonde.

Si vous pouviez, une seule seconde Me percevoir, tout serait transformé en vous : vos états vibratoires, vos états émotionnels, ce serait comme un miracle ; et ce miracle, il suffit simplement que vous ayez la foi, la confiance dans ce que Je suis, dans ce que Je peux vous apporter et tout peut basculer dans un sens merveilleux pour votre vie. Vous pourriez, à ce moment-là, traverser les flammes, vous pourriez marcher sur l’eau, vous pourriez accomplir des miracles.

Que veut dire « un miracle » ? Un miracle, c’est l’accomplissement de ce dont vous n’avez pas encore conscience ; de ce que vous ne pouvez pas encore faire ; un miracle, c’est simplement une connaissance de ce qui, pour l’instant, est inconnu pour vous. Le miracle en soi n’existe pas; c’est une connaissance qui vous permet d’accomplir ce que vous pourriez considérer comme un miracle.

Je vais vous donner un exemple :

Pour les êtres, les êtres très primaires, qui ne connaissaient pas l’aviation, l’électricité, qui ne connaissaient pas votre mode de vie, pour eux cela pourraient correspondre à des miracles et, je vous le dis : ce sont de faux miracles ! Tout ce que vous vivez, c’est l’illusion du miracle ; une illusion confortable parce que vous pouvez chauffer vos maisons, les éclairer, mais les vrais miracles sont autres. Les vrais miracles, vous pourrez, petit à petit, les manifester, les faire vivre en vous.

Aujourd’hui plus que jamais, Je suis venu vous apporter le meilleur de Moi-même, Je suis venu vous apporter la libération ; Je suis venu vous apporter également la transformation, c’est-à-dire vous libérer de tout ce qui peut être encore un petit peu obscur, les petits coins que vous n’avez pas encore nettoyés pour vous permettre de vous envoler, de vous envoler vers d’autres espaces, de vous envoler vers d’autres dimensions.

Si vous saviez combien Je suis présent, combien Je vous Aime. Mais vous avez les doutes, peut-être de Ma réalité, les doutes qui vous freinent ou les doutes qui vous font peur, peur de voir votre propre Lumière, peur de voir vos immenses capacités d’Amour et ça Je peux le comprendre. »

Je vois des Lumières comme si tous nos Frères de Lumière étaient en joie, comme si c’était la joie de ce que nous vivrons demain, c’est-à-dire les grandes retrouvailles des Enfants de la Lumière.

« Entre vos Frères de Lumière et ce que vous êtes, Enfants de la Terre, il y aura quelque chose d’absolument magnifique : retrouver vos Frères Galactiques, retrouver ceux qui vous ont aidés dans votre parcours, retrouver vos Guides.

Dans un temps que j’espère relativement court, beaucoup de joies vous attendent, beaucoup de joies vous attendent ! »

Ils viennent tous me dire :

« Nous sommes là, nous vous Aimons, nous vous aidons. Nous vous Aimons et nous vous aidons parce que dans votre parcours terrestre, vous avez été courageux. Vous avez souvent fait tout ce que vous pouviez faire pour vous dépasser. Nous vous avons aidés, mais vous avez été courageux !

Les êtres humains qui vivent sur ce monde, malgré leurs difficultés, sont courageux parce que, nous aimerions vous dire : vous êtes comme dans le monde de la plus grande obscurité mais celle-ci va s’éclairer et là, nous nous reverrons. »

Je sens comme une immense joie m’envahir, la joie de pouvoir vivre autre chose, la joie de vivre enfin la libération, de vivre enfin la vraie fraternité.

Que la paix, la joie et l’Amour inondent vos vies en permanence. Soyez fiers et heureux de ce que vous êtes, soyez fiers et heureux de ce que vous allez devenir !

10 Décembre 2022

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
(Visited 1 068 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.