Prenez le temps de vous poser

Prenez le temps de vous poser

« Enfants de la Terre, Enfants des Etoiles, Fils de la Lumière, c’est toujours avec un immense plaisir que nous venons vers vous.

Il est vrai que depuis tant et tant d’années nous avons essayé de vous ouvrir le chemin, de faire en sorte que votre chemin initiatique soit plus facile car, il ne faut pas l’ignorer, vous vivez tous sur un chemin initiatique parsemé d’expériences plus ou moins difficiles mais qui s’appelle initiation à la vie et à l’évolution.

Maintenant vous êtes réellement à l’orée de quelque chose d’extraordinaire, mais vous aurez des moments encore difficiles à passer sur votre chemin avant de pouvoir vraiment aller vers votre réelle destinée. »

Ils me disent :

« Au cours des siècles, des millénaires, de deux cents, trois cents millions d’années, il y a eu beaucoup d’habitants différents de vous sur cette terre, différents au niveau culturel au niveau spirituel, au niveau de la fréquence vibratoire et de la conscience, mais comme cette Terre est réellement une très belle école, il a parfois fallu que les civilisations s’éteignent pour mieux renaître afin que cette école soit toujours une grande école de la vie et de la connaissance.

Aujourd’hui, étant donné les temps qui courent et tout ce que vous aurez à vivre (nous ne voulons absolument pas vous apeurer, nous voulons simplement vous dire que chacun aura à vivre ce qu’il a programmé) nous aimerions vous dire de prendre un peu plus de temps pour vous, pour la réflexion, l’analyse et aussi pour la connexion ; nous vous avons souvent parlé de la connexion.

Lorsque nous voyons les humains, nous avons l’impression de voir une fourmilière. Les humains ne savent plus où ils vont ; ils courent, ils travaillent, ils meurent. Ils ont oublié l’essentiel ! L’essentiel n’est pas forcément le travail pour « gagner votre vie », comme vous le dites, l’essentiel c’est ce que vous êtes, ce que vous devenez et votre conscience envers vous-mêmes. Prenez le temps de vous poser, de réfléchir, de vous connecter à ce que nous sommes, prenez le temps de vous comprendre davantage.

Dans toute cette agitation, souvent les hommes fuient leur vie parce qu’elle ne leur correspond pas réellement. Donc ils s’étourdissent, ils fuient leur vie dans le travail, dans les drogues ou dans des comportements non souhaitables au lieu de s’arrêter, de chercher à comprendre pourquoi ils sont sur ce monde et qu’en fait la vie est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît. Mais vous, êtres humains, vous vous plaisez parfois à rendre la vie difficile, à vous créer beaucoup de contraintes alors que celles-ci ne sont pas évolutives et bien au contraire vous freinent.

Ce qui vous est demandé, c’est d’avoir un objectif spirituel, l’objectif d’être le mieux possible avec vous-mêmes, car à ce moment-là, automatiquement, vous le serez également avec les autres, alors que si vous n’arrivez pas à trouver l’équilibre en vous-mêmes vous n’arriverez pas à le trouver avec les autres.

Pour vous, frères humains, il est important de bien vous connecter, de faire un grand lâcher-prise, c’est-à-dire de survoler votre vie, d’aller à l’essentiel. Mais quand vous n’avez pas trouvé l’essentiel ou quand celui-ci n’est pas ce qu’il devrait être, il y a souffrance et cela vous empêche de ressentir profondément ce que vous êtes, qui vous êtes, et c’est dommage.

Tous les êtres qui ont déjà accepté de prendre le chemin spirituel, le chemin de la sagesse et de l’Amour, recevront des vibrations et des énergies de plus en plus puissantes et développeront d’une façon importante toutes les capacités de l’esprit. Bien sûr, ils ne seront pas télépathes ou voyants du jour au lendemain, mais ils développeront une immense sensibilité.

Vous ne serez plus adaptés à votre monde actuel. Il y aura une grande distance entre ce que vous allez devenir et le monde dans lequel vous êtes mais que vous quittez, parce que le monde de troisième dimension dans lequel vous vivez n’est plus du tout votre monde, il ne correspond plus à vos besoins, à votre vraie spiritualité et au chemin qui s’ouvre devant vous.

Cependant vous êtes obligés de vous adapter à ce que vous devenez, à ce que vous êtes ; vous avez un pied dans la matière et l’autre dans le spirituel, dans les étoiles ou sur d’autres plans, et vous serez obligés de vous adapter parce que ce sera une nécessité pour survivre. Vivez la dimension qui est la vôtre, celle dans laquelle vous vivez avec le minimum vital et donnez peut-être beaucoup plus de temps, de puissance, de pouvoir (le mot « pouvoir » n’étant pas celui que nous aimerions employer), pour plonger au plus profond de vous-mêmes, pour avoir des relations amicales, sereines, joyeuses, car même en groupe vous élevez votre fréquence vibratoire.

Autant vous aurez de plus en plus de capacités de perception, autant les parties obscures qui demeurent en vous se révéleront parce qu’elles ne voudront pas être anéanties par ce que vous devenez, par la conscience que vous avez de la Lumière. Alors, par moments, ces parties d’ombre vous rendront désagréables, parce qu’en fait ce ne seront pas qu’une partie mais des petites tranches successives de vibrations, d’énergies, de comportements. Ce n’est pas le noir absolu, il y a des parties sombres et des couches beaucoup moins obscures et difficiles, comme pour un millefeuille.

Comme tout s’accélère, le côté obscur de la vie se manifestera de plus en plus, et comme vous vivez tous, que vous le vouliez ou non, la loi de résonance, le coin d’ombre qui est en ceux qui ne l’ont pas totalement éradiqué refera surface au moment où ils s’y attendront le moins.

Regardez sa manifestation comme si vous souriez en disant : « tu veux essayer de m’agiter, de me perturber, mais je ne te crois pas et je ne te crains pas. Tu es moi, mais tu n’as plus aucun pouvoir sur moi. La seule chose qui te reste, c’est de venir te fondre en moi, c’est-à-dire de faire en sorte que nous ne soyons qu’un, qu’une même réalité, une même entité de Lumière. Tu peux t’agiter mais je ne te crains pas ! Tu peux exprimer la mauvaise volonté, la violence, mais cela n’a aucune importance parce que je sais que tu vas disparaître petit à petit car tu n’es plus moi. Même si tu as été moi à des moments de ma vie, maintenant tu n’es plus moi ! Bien sûr tu peux me perturber pendant quelques instants, peut-être perturber également ceux qui m’entourent, mais tu n’es plus moi ! »

Vous verrez qu’à partir du moment où vous reconnaitrez vos coins d’ombre, ils ne se manifesteront pratiquement plus. Il en va de même pour vos peurs. Lorsque vous avez une peur, reconnaissez-là, parlez-lui et dites-lui simplement qu’elle n’a aucun pouvoir sur vous, qu’elle peut s’agiter dans tous les sens, mais qu’elle n’arrivera absolument pas à vous perturber, à vous déstabiliser.

N’oubliez pas que tout cela n’est que vibrations, que tout ce que vous êtes n’est que vibrations jouant sur plusieurs harmonies, vibrations qui vous détruisent ou qui vous construisent.

Maintenant vous n’êtes pas dans la période de destruction, vous êtes dans la période de construction. Tout comme votre monde extérieur se prépare à une grande reconstruction, vous qui habitez ce monde vous préparez également à une grande reconstruction, mais pour qu’elle ait lieu il faut que vous reconnaissiez ce que vous êtes.

Lorsque vous vous mettez en colère ou que vous êtes plus ou moins agréable, il ne faut pas en avoir de la culpabilité, il faut simplement dire : « mes parties d’ombre croient qu’elles vont avoir le pouvoir sur moi, mais c’est moi qui ai le pouvoir sur elle. » Et vous verrez qu’une colère, un comportement qui n’est pas forcément amical, un jugement s’éteindront, fondront comme neige au soleil et n’auront plus de consistance et de réalité.

En ce qui concerne l’extérieur, c’est la même chose : à partir du moment où vous aurez reconnu l’infériorité, l’inutilité et les mensonges des forces de la lumière sombre qui agissent au travers des hommes qui sont manipulés et qui manipulent aussi à leur tour, que vous serez capables de dire non, de ne suivre aucun narratif, que ce soit celui de la peur ou d’autres, ce que vous appelez « l’état profond » perdra énormément de pouvoir.

C’est vous qui lui donnez le pouvoir ! Si vous arrêtez de donner du pouvoir à tout ce qui est obscur, en vous et à l’extérieur de vous, tout disparaîtra

Nous allons vous aider considérablement afin que vous puissiez trouver un nouvel équilibre, une nouvelle force et, nous l’espérons, une nouvelle sagesse et une nouvelle joie. Il est vrai que votre monde, actuellement, n’est propice ni à la joie, ni à la sagesse, ni à la sérénité, mais ce n’est qu’un petit passage, un passage obligé.

Il faut que vous compreniez également que ce qui se passe à l’intérieur de vous se passe à l’intérieur de tous vos frères. Ceux qui sont totalement dans l’obscurité de la conscience ne perçoivent pas les choses de la même façon ; ils rendent toujours les autres responsables de leurs misères parce qu’ils n’ont pas compris que souvent ces misères viennent d’eux-mêmes, d’une mauvaise compréhension de la vie, d’une mauvaise compréhension d’eux-mêmes.

Soyez vigilants, allez à l’essentiel ! L’essentiel n’est pas toujours ce que vous pensez sur le moment, mais il se fera de plus en plus jour en vous et éclairera votre vie, parce que si vous ne le percevez pas pour l’instant, il se fera plus pressant, plus visible et les choses deviendront plus faciles pour vous. »

Vous avez parlé du manque de joie. Vous dites que la joie est la petite sœur de l’Amour. Qu’est-ce qui a provoqué cette perte d’élan de joie dans notre société actuelle ?

« Les courants permanents d’ondes inférieures qui sont envoyées en permanence !

Nous vous avions parlé de ces ondes au moment du virus, mais ces ondes n’ont pas tari, elles sont là pour décerveler les humains, les rendre moins conscients ; cela touche la partie du bonheur, la partie de la joie parce qu’elles sont chargées d’une vibration de peur inconsciente ; elles vous touchent mais vous n’avez pas forcément de sentiment de peur.

Nous allons vous dire aussi ceci :

Quand ces ondes vous touchent (notre canal dit parfois : « j’ai le cœur qui pleure »), vous ressentez d’un seul coup une grande tristesse, presque une souffrance. Nous vous avions dit que vous étiez touchés par des vibrations, mais nous ne vous avions pas dit que vous étiez également touchés par ces ondes porteuses d’éléments très inférieurs.

Comment palier à cela ? En restant centrés en vous, c’est très important, en ne vous mettant pas en porte-à-faux avec votre environnement, quel qu’il soit, en essayant de plus en plus d’être conscients de tout ce qui se passe autour de vous et de tout ce qu’on veut vous imposer. Vous aurez encore des choix importants à faire dans les mois qui viennent. Certains ne les feront pas et, malheureusement, ils partiront.

Il n’est pas facile de faire des choix lorsqu’on vous impose quelque chose dans le côté négatif, mais c’est là que vous pouvez montrer votre puissance spirituelle, votre puissance intérieure. Et nous allons vous dire que c’est là que nous vous aiderons d’une façon considérable.

Ceux qui servent l’ombre sont énormément aidés par l’ombre, apparemment tout leur réussit, et ceux qui servent la Lumière sont énormément aidés par la Lumière, mais pas pour les mêmes motifs, pas pour les mêmes raisons : la Lumière les protège, la Lumière les éclaire, la Lumière peut leur permettre également de consumer petit à petit l’obscurité qui est en eux.

Pour retrouver la joie, essayez de rire de tout et de rien, essayez de regarder des films légers que certains pourraient définir comme « fleur bleue » ; cela n’a aucune importance ! Essayez d’écouter de belles musiques, essayez de voir des beaux ballets, des belles représentations, et surtout essayez de rire avec ceux avec qui vous habitez, que ce soit dans les couples, les familles, les amis. Le rire est gratuit. Il faut aller le chercher au plus profond de vous-mêmes, car si vous n’allez pas le chercher il sera de plus en plus enfoui par ces vibrations moroses, ces vibrations inférieures qui peuvent de temps en temps passer sur vous et vous traverser.

Il arrivera un moment où vous retrouverez une telle puissance intérieure que la joie renaîtra, la joie de retrouver la vie, la vraie vie telle qu’elle est, telle que vous la souhaitez, la joie de voir qu’il n’y a que quelques pas qui séparent l’ancien monde du nouveau monde et, à ce moment-là, vous éprouverez un immense bonheur. Le bonheur c’est la joie, être heureux, c’est la joie ! Ce sont d’autres manifestations de la joie qui s’appellent également  » joie ».

Elle reviendra plus ou moins par moments parce que le facteur fatigue peut diminuer la joie en vous, mais ne regardez pas dans vos médias ou sur vos écrans des choses trop difficiles, les guerres, toutes les relations difficiles des hommes, même ce qui se passe avec des enfants ; rien que pour cela l’humanité inférieure sera… nous ne voulons pas dire « punie » parce que c’est bien au-delà. Ne regardez pas tout cela !

Voilà ce que nous voulions répondre.

Maintenant nous vous laissons.

Que la Paix, la joie et l’Amour inondent votre vie en permanence. Nous vous aimons infiniment et nous vous disons à très bientôt. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
(Visited 893 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.