SUR LES RIVES D’UNE NOUVELLE RÉALITÉ

le reveil spirituel la realité

Il faut une présence et une force de volonté ici, sur les rives de cette nouvelle réalité. Plus que vous ne pouvez l’imaginer. Et certainement, plus que vous ne le pensez. Parce que contrairement à l’Ancien Monde, penser n’aide pas beaucoup ici. Il y a une raison très délibérée pour laquelle vos dons d’intuition ont été dévalorisés dans ce vieux monde. Parce que ce sont ces mêmes aptitudes qui vous font retrouver la mémoire de qui vous êtes vraiment.

Sur les rives de cette nouvelle réalité, il n’y a plus de populations consensuelles dans lesquelles se fondre et avec lesquelles crier. Lorsque toutes les versions de ce qu’on vous a dit de croire se sont évaporées, où cela vous mène-t-il ? C’est l’une des choses les plus difficiles à affronter à ce seuil. Quand vous réalisez que vous êtes seul – tout seul… Vous êtes ici dans votre propre intégrité, car il n’y a personne en 3D pour vous récompenser de faire semblant d’être petit ni pour valider la réalité de cette rencontre multidimensionnelle avec votre Créateur. Il s’agit d’une expérience en tête-à-tête.

Cela fait plus d’une semaine que j’ai traduit et partagé une partie de ce qui était pour moi un message de la Présence qui a changé la donne. Je me réfère à la même Présence dans laquelle j’ai consciemment atterri il y a de nombreuses années – une Présence qui continue à me guider dans cette expédition cosmique, et qui m’aide à esquisser des cartes et des carnets de voyage pour quiconque ose se lancer dans un voyage pour lui-même.

Je peux encore me rappeler dans ma mémoire sentimentale comment tout a commencé : un humain confus, mais épris, s’adaptant lentement à une Grâce sans paroles. Traduire enfin cette résonance
page après page, avec des photos de paysages inexplorés que la plupart de ceux qui n’ont jamais voyagé au-delà de la route qui leur est donnée ne peuvent concevoir.

On m’a informé que mon intention était de naître dans cet enclos et essentiellement de m’en sortir – avec un peu d’aide, bien entendu. On m’a souvent rappelé que je devais partager ce que j’avais reçu et appliqué de manière pragmatique. J’ai résisté, bien sûr. Ce furent des temps difficiles. J’étais timide et la peur était immense. J’ai commencé à offrir mon aide avec une grande prudence. Je n’ai pas fait de publicité. Mes lecteurs sont devenus des personnes susceptibles d’atterrir accidentellement sur mes blogs discrets.

De nombreuses nuits, je n’ai pas dormi. Après avoir publié un article, j’écrivais dans la douleur extrême de la surexposition – une vulnérabilité qui faisait brûler ma peau d’un feu punitif. Tout cela allait à l’encontre de l’autorité religieuse et culturelle qui me conditionnait ici. Pourtant, cet esprit intérieur n’a cessé de me réorienter vers ces perles de sagesse animée qui se trouvent en moi. Ensemble, nous lui avons donné des mots, bien qu’à ce jour, je pleure sur les nombreuses dimensions des données qui ne pouvaient pas être compressées dans des extraits sonores linéaires visibles ou audibles. Après m’être rempli de lumière pure, je devrais alors regarder la majorité de cette essence sauvage flotter à nouveau dans la mer universelle. Bien que je me punissais de ne pas être une meilleure traductrice, j’ai fini par comprendre. Jamais cette essence n’accepterait d’être domestiquée ici, ou de nager sur la terre ferme. Si l’on devait la rencontrer, il faudrait plonger et s’adapter à la nature sauvage de l’endroit où elle vit… et l’inviter à nager à nouveau dans notre être.

Je suis bien consciente que ce nouvel espace élargi est assez effrayant pour la plupart, simplement parce qu’il est inconnu. Ce conditionnement générationnel prémédité a été un succès incroyable pour les propriétaires de cette matrice inférieure. Il m’a été démontré que la plupart des gens continueront à craindre l’inconnu et parieront sur ce qu’ils savent ou ce qu’on leur a dit. C’est ce dont je suis en deuil depuis des mois maintenant. Et je m’en veux de ne pas avoir pu atteindre plus de gens. J’ai finalement dû tout laisser tomber.

Une grande partie des anciens repères de la réalité ont disparu. Qui suis-je maintenant ? Où suis-je ? Si je suis encore en vie, ce que je me considère comme étant, à qui j’écris cet article de blog ? Et surtout, quelles sont les données les plus importantes à partager dans cette nouvelle équation énergétique ? Y a-t-il un public ? Une communauté ? Tant que cet ancien iMac 2011 continuera à fonctionner, c’est là que mes mains et mon cœur seront présents, et tout comme je l’ai vécu dans l’ancien paradigme, nous le découvrirons au fur et à mesure.

Si vous lisez ceci et que vous n’avez aucune idée de ce dont je parle, vous êtes probablement encore dans votre tête. En fait, croire que le monde mental est tout ce qu’il y a a toujours été notre prison. Et ceux que vous projetez comme vos gardiens de prison, ou même vos sauveurs d’ailleurs ne peuvent exercer ce pouvoir sur vous que si vous acceptez d’être une victime qui a besoin d’être sauvée. La vérité est que personne ne peut nous faire de mal ou nous sauver si nous savons qui nous sommes et si nous avons le courage d’incarner à nouveau cette grâce.

Quoi qu’il en soit, nous devrions tous prier. Si vous pensez que vous êtes éveillé parce que vous avez cru au dernier récit, vous sentirez bientôt ce qui est réel. Priez pour la Vérité absolue, afin de pouvoir vous adapter et sentir votre cheminement. Comme les messages du Son d’or le répétaient souvent, « Dans les temps à venir, vous rencontrerez tous votre Créateur ». Cette Présence vous conseille vivement de faire connaissance avec votre Créateur pendant que vous avez encore la liberté de choisir consciemment la Vérité.

Certains choisiront de passer à autre chose, de quitter le corps pendant ces temps. Un grand nombre d’entre vous. Ce n’est pas à juger. Il existe de nombreuses façons de rencontrer votre Créateur, et nous en avons déjà discuté par le passé. Il existe de nombreuses façons de dire « oui » à la Source. Votre plus grande prison, telle que nous la voyons, est votre emprisonnement entre les murs des mots, des phrases et des idées. Que se passe-t-il lorsque les murs d’une prison se dissolvent ?… Eh bien, certains ne verront pas que les murs se sont dissous et ils peuvent recréer les barreaux et les murs dans leur esprit et rester. Car ils ne peuvent tout simplement pas croire qu’ils sont libres. Eh bien, c’est là que vous êtes tous en ce moment. Vos murs se sont dissous et vous ne le savez pas. Certains d’entre vous attendent toujours et prient pour que ces murs se dissolvent. Comprenez que vous avez maintenant conçu vos propres murs et vos propres barreaux pour vous aider à vous sentir en sécurité dans ce que vous connaissez.

C’est fait. Et nous comprenons qu’il faut du temps (selon vos termes) pour s’en accommoder. C’est pourquoi nous vous avons livré ceci de nombreuses fois. Et maintenant, vous êtes là et vous comprenez. Soyez donc neutres ; écoutez, aimez, faites preuve de paix. Pratiquez-vous à être cette Grâce, cette Beauté, même si le monde qui vous entoure s’éloigne de plus en plus…

Soyez donc patients avec vous-mêmes, ceux qui sont ici et qui attendent avec impatience, en pratiquant l’expansion, en incarnant cette Grâce. Accordez-vous la liberté de vous y adapter, et laissez-la s’exprimer et vous informer dans tous vos pas en avant. C’est, nous le rappelons à tous ceux qui écouteront, qui entendront ceci, c’est ce que vous avez choisi. Et la plupart d’entre vous, à ce seuil, le comprennent directement et réellement. Vous êtes ici maintenant. Cela aura un sens au fur et à mesure que vous vous adapterez à cette expansion. Incarnez-la et faites-en la démonstration. Nous vous remercions pour le courage que vous avez eu de vous tenir sur ce seuil, d’être ici maintenant. C’est à vous que nous nous adressons, et vous êtes célébrés pour ce courage et pour l’amour que vous portez dans votre être. Car c’est cet Amour et cette fréquence qui vous ont fait atterrir ici et maintenant. C’est un honneur et une joie de travailler avec vous…

Si vous êtes ici avec moi sur les rives de cette nouvelle réalité, faites-le-moi savoir. Je suis également là pour vous aider à vous réorienter si vous ressentez le besoin de marcher avec un guide pendant un certain temps. J’aimerais faire la fête avec vous; vous serrer dans mes bras, rire et pleurer, et vous tenir la main pendant que nous nous promenons consciemment vers la maison. Et comme nous nous adaptons consciemment à la Grâce que nous sommes. En avant !

Eileen Meyer

Source: https://koyoparising.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

(Visited 264 times, 1 visits today)

Un commentaire

  • Quel bonheur de vous lire , Eileen, surtout en de tels termes clairs, bienveillants, vivifiants. Je me tiens encore, après beaucoup d’années, sur le seuil du” basculement” du moi. Sans impatience et avec confiance ( foi?). TOUT est là ! MERCI de votre partage, cet arc en ciel est totalement bienvenu . Gratitude !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.