Le fantasme du couple idéal

couple ideal

Dans nos histoires d’amour, nous nous confrontons souvent à notre image inconsciente du couple idéal. D’où provient cette représentation ? Que raconte-t-elle de notre histoire ? Comment façonne-t-elle nos relations et nos attitudes amoureuses ?

Le couple idéal

Dès l’enfance, nous prenons comme référence des fonctionnements de couple tirés des exemples dont nous disposons (parents, adultes de l’entourage, personnages de télévision ou de romans, …). Nous construisons une chimère qui répond à toutes nos attentes et, qui vient compenser nos désirs insatisfaits. Notre rivalité œdipienne nous fait par exemple contester la relation de nos parents. Nous espérons alors ne pas la reproduire. 

Dans un roman de passion, nous nous identifions à l’histoire d’amour qui correspond le mieux à nos besoins d’affection inassouvis. Cela met en place un modèle qui guide nos choix amoureux futurs. Nous croyons pour être heureux devoir nous placer dans la configuration relationnelle fantasmée.

La réalité amoureuse

Toutefois, nous apprenons que l’idéal ne trouve pas de réalisation totale dans notre existence, ce qui nous frustre. Nous avons tendance à nier l’écart entre fantasme et réalité ; renoncer à l’accomplissement de nos rêves serait plus douloureux. Nous nous leurrons alors sur le couple que nous formons afin de sauvegarder notre idéal.

Ainsi, nous trouvons toutes les excuses possibles pour le protéger et entrons préférentiellement en relation avec des partenaires dont les attentes semblent proches des nôtres (statut social, origines, conception de la vie). Nous espérons inconsciemment, par cette homogamie, trouver plus facilement un partenaire qui soutienne cet idéal.

L’idéal du couple

La vie remet en question le couple imaginé au cours de notre développement. Le couple doit pour durer se structurer autour d’un idéal commun, libéré des idéaux individuels. Notre couple assure et renforce une certaine représentation de nous-mêmes. Pour preuve, nous nous sentons plus forts quand nous sommes amoureux et nous aimons à le faire savoir. C’est le point de jonction entre histoire amoureuse et narcissisme.

Mais beaucoup de couples s’enferment et calquent leur histoire sur leurs attentes originaires : ils vivent selon des préceptes dictés par leurs histoires infantiles et par le monde extérieur. Or il est primordial de trouver dans la réalité de quoi nous réaliser. Vivre selon un idéal individuel, c’est se conformer à une norme extérieure. Définir un idéal commun, c’est échanger et construire.

Se libérer pour construire

En renonçant à nos chimères, nous devenons l’auteur de notre vie et de nos histoires d’amour. Des histoires passeront et nous ne pourrons y prendre réellement part (passion). D’autres nous donneront l’occasion de composer et d’accéder à la liberté. Même si l’autre ne correspond pas à ce que nous avions imaginé, nous sommes libres d’avancer ensemble et de nous découvrir mutuellement. Ce qu’il nous faut inventer pour le ou la rejoindre rend notre relation (amour) plus riche, plus profonde et plus pérenne. C’est un échange.

https://www.psychologie.fr

(Visited 1 400 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.