aimer et agir maintenant

la nature

Prenez-vous ce temps d’admirer ce que la nature vous donne chaque jour ? C’est essentiel au bien-être et à l’union avec la source de vie. Certes, je suis privilégiée d’être en pleine nature cependant d’aussi loin que je me souvienne, même habitant en grande ville, j’ai toujours trouvé, chaque jour, quelque chose de la nature pour me réjouir d’être en vie sur une Terre de nature exceptionnelle. 

Une fleur qui pousse dans le coin d’un mur, un bout de ciel entre deux rues, un arbre, un parc, des oiseaux dans des feuillages contre les murs… et c’est sans doute ce qui, dans les moments de solitude m’a permis de me raccrocher à cette vie joyeuse et solide. Au milieu du brouhaha d’une grande ville de plus en plus polluée, il est nécessaire de trouver des points d’ancrage à la nature et, si vous êtes dans ce cas, cherchez et trouvez ce qui peut élever votre âme. Mettez de grands posters de nature au mur, en fond d’écran de votre ordinateur. 

C’est dans cette reconnaissance que nous pouvons trouver de l’aide naturelle pour élever notre taux vibratoire au quotidien. La base de la santé est de maintenir un taux vibratoire élevé afin de faire circuler la lumière et donc l’amour et la liberté d’expression de notre essence. Plus c’est élevé, plus c’est léger et plus on peut voir loin… et plus on peut dominer les problèmes et donc de trouver des solutions plus facilement.Lorsque l’on est confronté à une difficulté, il est impossible de la résoudre sur le même taux vibratoire, avec les mêmes données.

 Une solution est toujours créée à partir d’idées différentes, après décorticage de l’énoncé de problème qui, il est vrai, contient lui-même la solution, dans une vision différente. Si l’on pense que l’autre (ou les autres, la société ou les politiques) ‘est’ la cause de notre problème, comment trouver une solution à part lui demander de changer ? Impossible, surtout si cette personne l’a fait exprès et ne veut rien changer ou ne sait même pas qu’elle est un problème… J’aime dire cette phrase : si je suis le problème, je suis la solution !

Ainsi, je commence par prendre la responsabilité de ce qui m’arrive et donc de me donner la permission et la possibilité de sortir de ce problème. Si vous voulez le faire, il est essentiel de commencer par accepter cette base et ensuite

 1 : analyser son état de pensées : quelles sont les croyances, peurs ou limitations qui ont pu être à l’origine de cet état de fait ? Si besoin, prendre une feuille et laisser sortir ce qui vient… 

2 : quelle est la vibration émotionnelle émise qui attire cela ? Manque de confiance en ses capacités, interdiction, dévalorisation, sentiment d’injustice ou de frustration, rancune, ressentiments, exclusion, colère, rejet, humiliation, dégout de soi ou de la vie…

Là aussi, en toute humilité et simplicité, essayer de trouver ces ressentis. A force de se connaitre, cela vient et revient assez vite souvent les mêmes schémas sous des formes différentes.

 3 : Libérer vite et là, à chacun de trouver sa ou ses méthodes comme des exercices libératoires différents avec tapping pour bien faire circuler dans le corps, EMDR, hypnose, Ho’Hoponopono, ajout d’élixirs floraux adaptés, respiration dans la nature, demande d’aide de la force de vie, des guides, mise en action des vertus des rayons sacrés…

 4 : garder cette vibration et libérer mécaniquement, tout ce qui a pu entrainer ces sensations.  Il est certain que pour qu’une situation se créée il est besoin d’une autre, ou de plusieurs autres personnes qui agissent. Et c’est là que, parfois, il est bon de faire des transformations dans sa vie, en tout respect des autres. Il est venu le temps de se respecter et d’arrêter de se contraindre à se faire aimer des autres, à vouloir jouer au parfait ou à la gentille. L’amour doit être naturel et sain. Si un désagrément existe, certes, il est bon de reconnaitre que l’origine est en soi, mais aussi de comprendre pourquoi cela s’est mis en action et de changer également la partie matière.

 Combien d’enfants ont été élevés dans la bagarre de leurs parents qui ne s’entendaient plus du tout, mais qui restaient ensemble à cause des gosses ? Alors en ce temps d’évolution, il est temps de prendre, dans la paix du cœur et l’acceptation du choix des autres les décisions qui font du bien à son âme. 

Si la porte d’entrée couine à chaque ouverture et fermeture… soit il est encore temps d’huiler la porte qui grince au lieu de râler sur le temps qui fait rouiller ces maudites charnières, soit de tout changer et de mettre un mécanisme neuf ou encore de déménager… ou alors, continuer à se plaindre et ne rien faire.Ceci est nourrir la victime intérieure et complètement inutile dans ce nouveau paradigme.Il est temps de vivre libre.

Que le meilleur soit !

(Visited 439 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.